Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 639
Invisible : 0
Total : 643
· Sol_M · gillesdepont
Équipe de gestion
· Bestiole · Catwoman
13388 membres inscrits

Montréal: 7 déc 04:00:26
Paris: 7 déc 10:00:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Théâtre & Scénario :: Elle et lui se racontent... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
2965 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 12 juin 2020 à 07:22
Modifié:  12 juin 2020 à 14:26 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Elle et lui


E : Je me vois à la mer, découvrir le Mont-Saint-Michel !
(Il serait temps...).
- Même dormir dans la voiture en bord de l’eau, un vrai bonheur !


L : Super, mais il faut une grande voiture non ?

E : Quand on est bien l'espace a peu d'importance...

L : Entièrement d'accord !

- Le jeu d'épaules est très intéressant ! (Vos photos)
- Nous sommes à 68 km l'un de l'autre, cool ! Pas très loin !
Faisons connaissance, si vous le désirez...
vous m'avez l'air très naturelle !

E : Naturelle oui, je roule et rentre chez moi.

L : Une bonne bière (svp) en arrivant,
pas trop glacée...

E : Moi une glace, Magnum amandes au caramel !

L : Hum ! J’en veux aussi avec la bière.
- Venez faire un tour à Compiègne
(Pour la glace )
- Le château de Pierrefonds
- Le palais impérial,
- Et moi bien sûr !

- J'en resterai là

Fraîcheur de votre regard me donne envie de goûter à votre esprit
Puis-je avoir l'honneur de profiter un peu d'un sublime face-à-face
Âme contre âme, exprimons notre éternité simplement de silence
Le vacarme habituel serait enrayé, nos doutes envolés, nous serions là
Contemplant l'intense moment, l'un et l'autre emmêlés d'immensité
Je dis cela bien sûr en souhaitant vous emporter avec moi
Parce que des forces inconnues me poussent à le faire
Cela me donne une énergie insoupçonnée qui me dépasse
M'entraîne moi-même je ne sais où, mais c'est comme ça
Je ne peux refréner mon désir ! Puis-je obtenir votre consentement...
Puis-je espérer dans votre attitude un égarement discret
Une inclinaison m'inspirant d'autres élans plus prononcés
Il me semble voir au coin de votre œil une lueur étonnante
Presque une étincelle, brillant du plus beau diamant éternel
Il me semble, mais se tromper est possible, que j'hallucine
En tout cas j'en resterai là... prochaine fois peut-être...

E : Poète qui surgit ce jour et qui de sa plume capte le cœur féminin...
- Je pourrais céder à ces belles lignes, mais je résiste, m’égarer serait indigne...
- Ohhh mon prince !!!!
- Serait-il ici !!!!!???
- L'inconnu me soucie...

- Merci gentil prince, des lignes en douceur, dans ce monde de brutes.....

L : Pas de quoi ma Reine
- Libérez-vous de vos chaînes,
- Venez cueillir le fruit de la passion,
ou simplement de l'amour, s’il doit naître ?

E : Désolée mon prince je quitte votre château, je pars sur le chemin de l'inconnu.
- Ce fut un moment bref mais intense en votre compagnie, je reste sur la délicate plume et âme du poète.
- Soyez heureux mon prince, je m'en retourne, je ne peux voir ces larmes noyer votre regard.
- Nous nous retrouverons un jour prochain...
- Je garde dans mon cœur vos lignes de douceur.
- Bien à vous mon tendre prince.
- Merci de votre délicatesse, la nuit prochaine sera plus douce.

L : Ah quel dommage que vous ne souhaitiez pas me voir, m’enlacer de la bonne humeur...
- Mais pourquoi donc ?
- Réveillez-vous !
- Je suis là, princesse,
- Qu’ai-je donc fait,
- Et ma bière ?

E : Un jour je me réveillerai mon prince

L : Ce jour est trop vague !
- Moi qui ai le cœur qui s’emballe en votre présence,
- Monde cruel !
- Je le déteste !
- Sans vous, que vais-je devenir maintenant ?

E : Je garde la déclaration près de mon cœur, afin de ressentir chaque instant de mes jours, de mes nuits, votre douceur.
- Nous nous retrouverons mon prince...

L : Je ne souhaite que cela !
- Et le monde n’est plus rien sans vous comprenez !
- Il faudra revenir, me blottir de vos mots...

E : Vous resterez prince aux yeux de toutes âmes sensibles à votre charme, à vos lignes légères...
- Mes yeux piquent mon cher prince....
- Je n'ose affronter l'amour.....

L : Cela ne peut me convenir !
- Puisque vous existez ailleurs, sans moi qui pleure de douleur
- Pour vous il sera doux comme le miel
- Comment allons-nous pouvoir oublier ?
- Qui pourra reprendre ma place !
- Impossible...
- Me connaissant, vous savez maintenant...

E : La fuite est-elle lâche !!!!

L : Elle est invivable !
- (Je viens de découvrir mon animal totem aujourd’hui : Le cheval)

E : Je suis triste de cette situation mon Prince

L : Ah ! Mais pourquoi donc n’agissez-vous pas,
(Sortir de ce marasme...)
- À nous la lumière vibratoire des sentiments,
De la fusion des corps spirituels
- Allons, voici mon âme !
- Et qu’en faites-vous ?
- Osez me le dire là…
- Allez ! allez ! Je vous écoute...

E : Personne ne prend votre place mon prince, soyez-en sûr, je navigue sur ce territoire qui ne me ressemble pas, une faiblesse peut-être...
- Une curiosité sans doute....
- Mais je n'ose affronter l'amour !!! Déçue sûrement...
- Il me faudrait retrouver confiance en l'homme !
- Je suis entière en amour.
- Mais faut-il encore avoir en face, celui dont le cœur bat au même rythme que le mien.
- L'amour fait mal !

L : Comment allez-vous faire maintenant ?
- Je vous sens penaude,
- L’amour fait mal ! (Si nous le saisissons de travers)
- En ayant de belles expériences, ne sommes-nous pas mieux armés ?
- Et puis qu’importe,
- Il faut vibrer telle une œuvre d’art...
- Être en extase devant ce mystère :
« Fabuleux état que celui de l’amour hurlant...»

E : Parfois encore nos armes s'enrayent....

L : Parce que la poudre est mouillée par trop de courant d’air,
- Isolons la rencontre, qu’elle soit prête aux intempéries !
- Allons du courage face au bonheur !
- Il faut s’émerveiller d’une unique chance de la rencontre amoureuse.
- Elle est le destin, elle est la douce voix qui résonne en chacun de nous...
- Ressentez-vous déjà l’ennui ?
- Pourquoi ne s’exprime plus cette si belle plume à l’encre d’or ?
- Ah ! Quelle souffrance, sans même avoir commencé !
- Vous ai-je déçue ?
- Êtes-vous ailleurs

E : Non ! Non !

L : Mais où êtes-vous donc ?
- Vous recherchez votre numéro de téléphone pour me le glisser à l’oreille d’un souffle haletant ?
- Je comprends, tant d’émotions !
- Elle entame un peu cette rencontre,
vous ne savez plus quoi...
- Déjà dans les nuages...
- Le retour sera je le sais, le fruit d’un long dialogue avec vos convictions déboulonnées une à une...
- Entraînant la liberté de jouir à ce nouvel amour fusionnel !

- À bientôt ma reine

E : À bientôt mon prince.
- Prenez soin de vous !!!


L : Seul votre amour pour moi, pourra me sauver de la tristesse, et cela même avant de vous avoir rencontrée ...
- Et vous êtes responsable de cela ...

E : Le temps fera les choses cher prince.

L: Les choses seront : Désolations !
- Vous devez goûter à mon amour pour votre âme qui considère l’espace peu important, si l’amour est là...

E : Non mon prince !!!! Ne tenez pas ces propos, Dieu vous garde, pas de désolation, l'espoir d'un jour nous retrouver nous tient debout.


L : Oooh !
- Ce soir, demain peut-être ?
- Me voici de nouveau chantonnant...
- Que vous êtes forte dans vos réflexions !
- Deux mains je prends !

E : Si je vous transmets mon 06, sauriez-vous vous me retourner une ou deux captures de votre bouille, mon prince ?

L : Ah mais oui bien sûr, photos là sur-le-champ !
- Mais vous aussi peut-être ? En retour,
Photos de maintenant et ici...

E : Merci jeune prince
06
..
..
..
..

- SMS dans un premier temps cher prince.
- En vous remerciant par avance de ces photos à venir !

L : Ah oui alors ! Commençons la belle histoire !!!


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
443 poèmes Liste
5029 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 juin 2020 à 01:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marchepascal,
très captivante cette conversation entre Elle et Lui. Les réticences et les hésitations s'envolent peu à peu pour aboutir à une fin prometteuse.
Que commence leur belle histoire !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
2965 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 5 juil 2020 à 10:30
Modifié:  5 juil 2020 à 10:31 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Merci Pierre pour ton message !

Un peu long à lire je suppose ...
Comme quoi il faut savoir persévérer parfois


Je te souhaite un excellent dimanche


À très bientôt


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16054 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 27 déc 2020 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Salut Marché...je reviens sur cet écrit que j'ai lu plusiers fois ces mois.

Ce soir j'ai trouvé...ailleurs la clé pour comprendre mieux ce dialogue d'un début qui est il me semble aussi le commencement d'une fin.

Une sensibilité si proche de l'invisible, de l'insaisissable qui est autour et dedans nous... peut -elle se reduire à chair seulement ?
D'autres sensations me frappent mais je n'ai pas languge pour les exprimer...
Dommage, vraiment dommage de ne pas avoir- si souvent - les mots pour dire...



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 857
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.