Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 44
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 19:02:41
Paris: 21 jan 01:02:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de kiannzo Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



"l'indifférence est la plus grave maladie de l'âme"..FENELON
   

kiannzo

Poèmes : 56
Commentaires : 104
Connexions : 408
Pages consultées : 2883

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 2 avril 2008
Dernière connexion : il y a un an

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : CREQUER Joëlle
Date de naissance : 16 janvier 1949
Sexe : Féminin
Lieu : ALGER (Algérie)
Profession : éducatrice spécialisée



Autres informations

Film préféré : Les choristes
Style musical préféré : rock...country
Écrivain ou poète préféré : Whalt Witmann
Personnage de bande dessiné préféré : tintin




Passe-temps

écriture



Son histoire

Déracinée..



Projets futurs

publier



Dernière entrée au journal

Publiée : 23 mai 2008 à 01:42
Titre : Mere Eternelle

De ses douleurs, il en est une qui fut toujours pour elle, les espoirs tus de sa mère . Elle devinait...ou presque ! mais que pouvait-elle pour atténuer cette solitude sous-jacente qui , quelquefois émergeait du regard ?
Dans son enfance, elle la revoit, jouant, chantant avec elle....en plein labeur ....ou dans le jardin , aprés avoir détendu le linge séché au vent...toutes deux, elles s'asseyaient sur le banc de pierre....elles fredonnaient...envisageaient le reste de la journée
Parfois, elle la sentait loin, cette mère ...préoccupée ...loin...proche....avec ou sans
elle...ici ou là..dans les airs ...dans les ondes...dans ses cauchemards !
Et puis, elle l'a perdue pour toujours ! De l'aube au crépuscule se comptent les joies et les blessures !
La-haut , dans son paradis, l'âme maternelle s'est cloîtrée pour l'éternité !
Si elle était là, elle lui dirait encore l'Algérie, sa nostalgie...elle chanterait, comme pour rompre le mystère des non-dits ! si elle était là ....une mère, ça ne meure pas !
Alors, elle lui parle...lui confie tout ce qui lui gonfle le coeur...tout ce qu'elle n'aurait jamais osé lui dire ...par pudeur....par respect....aujourd'hui, elle s'engage dans des confessions intimes... et, du ciel, une voix, toujours, lui répond !
Le lien..le lien que personne ne détruira ....sinon sa propre mort !


kiannzo

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Retour en terre de France (Poèmes d'amour)
- Le Mal Etouffe (Poèmes d'amour)
- Poème Pour Toi (Poèmes d'amour)

État du vote : 0/13263

 

 
Cette page a été générée en [0,0148] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.