Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 8
· Syrille
13214 membres inscrits

Montréal: 26 nov 20:19:10
Paris: 27 nov 02:19:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Avraham vertical_align_bottom arrow_forward_ios



Chaule aime Aaron
   

Avraham

Poèmes : 4
Commentaires : 25
Connexions : 6315
Pages consultées : 43883

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 17 juin 2020
Dernière connexion : il y a 9 heures

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Sexe : Masculin
Lieu : Besançon (Doubs)
Profession : Diplomate à la retraite



Autres informations

Style musical préféré : Mélodies juives - Ya'acov Shwekey est mon chanteur favori
Écrivain ou poète préféré : François Coppée




Passe-temps

Le temps ne passe pas ; c'est le vivant qui passe à travers le temps



Son histoire

Trouvère troublant trous verts et trous blancs



Autre

La liberté que le Bon Dieu accorde
Est dans la longueur qu'il donne à la corde
--------------------------------------------
Né avec son nez, on est comme on naît
--------------------------------------------
Mes sélections du jour :

1. Le fou court, le sage reste
--------------------------------------------------------------------
2. Un sourire coûte moins cher que l’électricité mais donne autant de lumière

Henri Grouès
---------------------------------------------------------------------
3. https://www.youtube.com/watch?v=DkxnLoEQmOs&list=PL82tnZaWDbO6T8IuyMstaldGxdZ_9YmRR&index=78
---------------------------------------------------------------------
4. Boissons

J’ai décidé de ne plus céder à la bière
Après avoir bu tant de contenants de vin
Fait des grains de raisin dominant la tourbière
Remplie de myrtilles cueillies par un devin

Qui n’apprécie pas les boissons alcoolisées
Et seules ces baies bleues au nectar violet
Ont des vertus par des férus avalisées
Egales à celles de la star vie au lait

Dont il est un fervent adhérent au village,
Un paysan courtaud qui élève des veaux
Sous la mère qui sont toujours dans son sillage
Ainsi que des bigots fidèles et dévots.

Il sait que le lait est plus blanc que la myrtille,
Plus blanc également que le plus clair raisin
Dont le sarment autour d’un fil noir s’entortille
Et rampe pour aller saluer son voisin.

Mais il dit que se peut mettre dans un tonneau
Un élément vivant dont l’insigne naissance
Fut adoubée par Dieu, c’est la monotone eau,
Sans couleur, sans saveur dont il fit connaissance

Avant les nectars, les jus mais après le lait
Qui charpentera sa délicate ossature
Et donnera de la vigueur à son mollet
Tout en étoffant les contours de sa stature.

Il trinque à la grenouille et boit le lac Leman
Sans peur de conduire ses pas dans la droiture
Et apprécie comment le Seigneur est clément
Après une faute au volant de sa voiture.

Il pouvait, sans être mauvaise langue, aller
Rendre une visite à point d’heure au cimetière
Où se morfond le mort prêt à se régaler
De son corps victime de dureté routière

Mais, il lui est aisé d’éviter le danger
En pressant des citrons qui nuisent au carnage,
Des pommes, des melons, de l’eau douce à manger
Dans la soupe épaisse où une patate nage.

Ah ! que j’aime parler avec des sommités
Qui pressentent ce que sera le millénaire
En supputant que nos idéaux sont mités
Quand au lait et à l’eau adhère un centenaire.

Vous, alors, cher devin, qui délaissez le vin,
Le Whiskey, le Scotch et le houblon en tartine,
Dites-nous quel sera le breuvage divin
Apte à sublimer crabe, homard et langoustine.

Jean-Michel Bollet





 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Heureux sont ceux (Autres poèmes)
- Fumier (Autres poèmes)
- Le paradis blanc (Poèmes d'amour)

 

 
Cette page a été générée en [0,0128] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.