Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 371
Invisible : 0
Total : 373
· cro
Équipe de gestion
· Catwoman
13189 membres inscrits

Montréal: 6 déc 03:53:30
Paris: 6 déc 09:53:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Bernard Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Si quelqu'un te parle avec des flammes réponds-lui avec de l'eau (Souleymane Diamanka)
   

Bernard

Poèmes : 96
Commentaires : 168
Connexions : 638
Pages consultées : 8826

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 30 janvier 2015
Dernière connexion : il y a 16 jours

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : Moreau Bernard
Sexe : Masculin
Lieu : Le Quesnoy (France)





Autre

Les textes figurant dans mes "favoris" ne sont pas exhaustifs. Chaque titre listé constitue une invitation sincère et enthousiaste à parcourir l'ensemble du recueil de l'auteur concerné.



Dernière entrée au journal

Publiée : 7 septembre à 12:17
Titre : Gaby Moreno (traditionnel) - La Llorona

La Llorona (La PLeureuse) - vidéo officielle : ce chant traditionnel mexicain a été quelque peu remanié par son interprète pour les besoins du film guatémaltèque éponyme de Jayro Bustamante.
C'est mélancolique, plaintif, douloureux mais non dénué de ce souffle subversif qui parfois nous convainc que l'inhumain n'a pas toujours le dernier mot.

LA LLORONA DE LOS CAFETALES



Todos lloraban tu tierra, Llorona,
Ils pleuraient tous ta terre, Pleureuse
Tu tierra ensangrentada.
Ta terre ensanglantée

Sollozos de un pueblo herido, Llorona,
Sanglots d’un peuple blessé, Pleureuse
Y de su voz silenciada.
Et de sa voix baillonnée

No sé qué tienen las flores, Llorona,
J’ignore ce qu’ont les fleurs, Pleureuse
Las flores del camposanto.
Les fleurs du cimetière

Que cuando las mueve el viento, Llorona,
Car quand le vent souffle sur elles, Pleureuse
Parece que están llorando.
Elles semblent pleurer

Te escondías entre las milpas, Llorona,
Tu te cachais dans les champs de maïs, Pleureuse
Para no ser perseguida.
Pour ne pas être pourchassée

Las almas perdidas vagan, Llorona,
Les âmes perdues errent, Pleureuse
Y sus lamentos no se olvidan.
Et leurs lamentations ne s’oublient pas

Los niños se vistieron de hojas, Llorona;
Les enfants se sont vêtus de feuillages, Pleureuse
Las ropas quedaron en trapos.
Dès lors leurs vêtements devenus haillons

Un grito agónico sueltas, Llorona;
Tu pousses un cri d’agonie, Pleureuse
Te quiebra en mil pedazos.
Il te brise en mille morceaux

La luz que alumbraba, Llorona,
La lumière qui brillait, Pleureuse
Llorona, en tinieblas te dejó.
Pleureuse, t’a laissée soudain dans les ténèbres

Arrebataron tus sueños, Llorona,
On t’a arraché tes rêves, Pleureuse
Pero tu fuerza quedó.
Mais ta force est demeurée

Viniste por los cafetales, Llorona,
Tu as surgi des champs de café, Pleureuse
Doliente, clamando justicia.
Affligée et clamant justice

Las balas callaron sus llantos, Llorona;
Les balles ont étouffé leurs sanglots, Pleureuse
Desde esa vez no eres la misma.
Depuis tu n’es plus la même

Lava tus penas Llorona, Llorona
Lave tes peines, Pleureuse, Pleureuse
Con agua bendita del río.
Avec l’eau bénite de la rivière

Convierte tu angustia en calma, Llorona,
Transforme ton angoisse en sérénité, Pleureuse
Y la madrugada en rocío.
Et l’aube en rosée

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Déni de mort, serment d'amour (Autres poèmes)
- Humeurs (Autres poèmes)
- Un, deux, trois... soleils ! (Autres poèmes)

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0116] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.