Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 37
· Luciole321
13219 membres inscrits

Montréal: 6 déc 19:35:40
Paris: 7 déc 01:35:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Cidnos vertical_align_bottom arrow_forward_ios


Cidnos

Poèmes : 66
Commentaires : 3309
Connexions : 4400
Pages consultées : 110800

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 6 novembre 2015
Dernière connexion : il y a 2 jours

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Sexe : Masculin
Lieu : Paris





Passe-temps

écrire, voyager, faire du sport, aimer, vivre ... plonger



Son histoire

idem ... mais je ne grandis plus



Projets futurs

idem ... avec plus de volonté



Dernière entrée au journal

Publiée : 11 mai à 16:23
Titre : A la marquise de Pierre Corneille (pour en garder une trace)

À la marquise
Poète : Pierre Corneille (1606-1684)
Recueil : Stances.

Marquise, si mon visage
A quelques traits un peu vieux,
Souvenez-vous qu'à mon âge
Vous ne vaudrez guère mieux.

Le temps aux plus belles choses
Se plaît à faire un affront,
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.

Le même cours des planètes
Règle nos jours et nos nuits
On m'a vu ce que vous êtes ;
Vous serez ce que je suis.

Cependant j'ai quelques charmes
Qui sont assez éclatants
Pour n'avoir pas trop d'alarmes
De ces ravages du temps.

Vous en avez qu'on adore ;
Mais ceux que vous méprisez
Pourraient bien durer encore
Quand ceux-là seront usés.

Ils pourront sauver la gloire
Des yeux qui me semblent doux,
Et dans mille ans faire croire
Ce qu'il me plaira de vous.

Chez cette race nouvelle,
Où j'aurai quelque crédit,
Vous ne passerez pour belle
Qu'autant que je l'aurai dit.

Pensez-y, belle marquise.
Quoiqu'un grison fasse effroi,
Il vaut bien qu'on le courtise
Quand il est fait comme moi.

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Aux âmes mutines (Autres poèmes)
- Aux rêveurs (Autres poèmes)
- Psg - Marseille (Citations personnelles & Formes courtes)
- Les tabous (Citations personnelles & Formes courtes)

 

 
Cette page a été générée en [0,0139] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.