Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 17
· ami_des_vers
Équipe de gestion
· Catwoman
13151 membres inscrits

Montréal: 25 févr 00:03:46
Paris: 25 févr 06:03:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes érotiques :: Rêve ancien Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
aperro

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2015
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 14 jan à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Une belle nuit de décembre
Je goûtai à mon plus doux rêve :
Trois femmes étaient dans ma chambre
Et me faisaient monter la sève.

Deux ou trois langues de velours
Caressaient mon chibre trop raide,
Et sur mon ventre leurs seins lourds
Jouaient de vibrants intermèdes.

Mes paupières se soulevèrent.
Je crus le rêve évaporé.
Mais au cœur de mon univers
Miroitait l'avenir doré.

Non, ce n'était pas une farce !
J'avais autour de moi trois garces
Qui me dévoraient tout le corps,
Et suçaient encore et encore
Afin que mon eau de jouvence
Leur marque ma reconnaissance !

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9089 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 février
  Publié: 15 jan à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Un très joli rêve des trois sangsues,
Laquelle eu droit à la surprise ?
- je suis désolé de devoir m'arrêter là,
pour éviter d'être en invisibilité.
- ce ne serait pas ça, la notion de rêve ?

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
183 poèmes Liste
1833 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
17 février
  Publié: 16 jan à 07:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aperro

Ton rêve est surement le rêve de beaucoup !
Mais tu as eu le privilège que ce soit une réalité.
Etre le maître du harem
De quoi leur donner des idées...sucrées

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 271
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.