Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 652
Invisible : 0
Total : 653
· ami_des_vers
13151 membres inscrits

Montréal: 25 févr 00:44:30
Paris: 25 févr 06:44:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes d'horreur :: Une nuit de plus... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
325 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
15 février
  Publié: 29 juil 2019 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

Lorsque la nuit ne suffit plus, lorsqu'elle trahit tous les espoirs, quand elle n'arrive plus à clouer mes paupières, à coups de marteau, à coups de pierres, alors s'éveillent en moi des territoires moribonds, troubles et perdus, terrains obscurs et délavés, dans lesquels poussent les restes de ma vie, vie sans passion, vie sans couleur, pleines de sourires décharnés, de ces fantômes aux yeux crevés, de corps aux cœurs traumatisés, je mise ma mort au compte goutte, je vise l'arbre, sortie de route, passage au marbre, baisé de doutes, la bouche cousue de barbelés, je crache sur des chiens amputés, et puis je descends plus profond, jusqu'à des yeux doux et paumés, jusqu'à des corps beaux et dorés, dont l'intérieur est lubrifié, d'huiles de vidange, de fiel gerbé, ces corps sont durs comme la mort, leurs bouches purulentes crachent le sang, mes dents à leurs seins lourds, je mords, tordu de douleurs et d'envies, je suis ma propre pierre tombale, elles me baisent, ma racine à leur plaies suintantes, je jouis sur leur insalubrité, je tremble et me mets à chialer, j'existe plus, je ne vaux rien, depuis la nuit, je ne rêve plus, et toujours un matin de plus...

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
834 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 30 juil 2019 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Un texte si sombre ...
Je me demande ce qui est le pire : ne plus rêver peut-être ?
Amitiés. Hélène.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13746 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 31 juil 2019 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Un texte sombre mais très bien écrit. Est-ce un conte ou des pensées que beaucoup peuvent avoir un jour ou l'autre ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 442
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0581] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.