Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 61
Invisible : 0
Total : 66
· samamuse · Elisa · Andesine · ]PeGaSe[ · MonsieurZèbre
13406 membres inscrits

Montréal: 19 sept 11:10:32
Paris: 19 sept 17:10:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes d'horreur :: Un Ouistiti tueur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
657 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 11 mai 2019 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

- Viens. Ils t’attendent.

Nous descendons l’escalier en colimaçon, nous traversons la salle où Anubis continue de parler, dans le vestibule nous rencontrons l’homme-hibou. Comme Cerbère qui garde l’entrée des Enfers, il surveille la porte de la cave. Sous le regard effrayant du larbin au bec crochu, il nous pose la deuxième question de la soirée. « Après le coucher de soleil que font les papillons de nuit ? ». Abou-de Souffle ne répond pas tout de suite. Je cherche la réponse, mais je ne dispose d’aucun indice. Le larbin au bec crochu approche dangereusement. Réponse d’Abou-de-Souffle : « Ils papillonnent ». Il nous ouvre la porte.

Nous marchons dans un dédale de couloirs sombres en descendant de plus en plus bas. J’ai peur de l’obscurité. J’ai l’impression d’être observé. Des forces telluriques hantent ces profondeurs. De plus, Abou-de-Souffle m’informe qu’un tueur en série, un espion retourné, opère dans leur communauté. Il assassine les membres de la secte et leurs visiteurs. Les témoins survivants disent qu’il porte un masque de singe hilare.

Nous avançons à tâtons dans un décor sépulcral. Cela me rappelle les catacombes de Rome. Rien à voir avec le luxe criard des étages supérieurs. Sur les murs, je perçois des symboles païens, un ossuaire, des inscriptions ésotériques, des hiéroglyphes, une écriture cunéiforme gravée dans la pierre. A chaque bifurcation, il y a des gargouilles, des monstres à plusieurs têtes, des sculptures obscènes, un flambeau mural, des fresques, la mosaïque d’une femme qui vole le feu sacré pour l’offrir à l’humanité. Enfin une personne au fond d’un très long couloir.

- Vas-y, c’est par là. N’aie pas peur. Ce n’est pas le terrible Ouistiti.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 11 mai 2019 à 16:26 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Joker,

J'ai aimé te lire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
2911 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 11 mai 2019 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Joker

J'ai cru au départ que nous avions droit à l'énigme du Père Fouras comme dans Fort Boyard !

Puis cette réponse donnée, la porte qui s'ouvre sur ce monde des ténèbres... récit bien mené !
Merci pour ce partage, j'ai bien aimé le nom que tu donnes à ton "coéquipier"... Abou-de-Souffle ! Sympa.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
657 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 12 mai 2019 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla

Merci Mawringhe. Abou-de -Souffle, c'est une jeune femme, impossible à suivre tellement elle déborde d'énergie.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 526
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0238] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.