Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 37
· Charlentoine · Lachésis (Moirae) · QUOIQOUIJE
13569 membres inscrits

Montréal: 24 sept 05:11:40
Paris: 24 sept 11:11:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes d'horreur :: Le son du glas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bobine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
5 mars 2017
Dernière connexion
4 novembre 2019
  Publié: 5 mars 2018 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Élliot avait grandi entouré par les tombes. Comme le voulait la tradition familiale, lorsqu’il fut en âge de travailler, le poste de gardien du cimetière lui revint. Le jeune homme accepta cette responsabilité avec enthousiasme.

Avant de lui léguer son métier, son père l’avait conseillé sur le nombre de rondes à effectuer pour s’assurer que personne ne trouble la paix du cimetière. Il lui avait aussi décrit la procédure à suivre s’il trouvait un intrus. Malgré toutes ces explications fastidieuses et la nouveauté de la situation, Élliot se savait prêt. Il connaissait cet endroit aussi bien que sa propre maison.

Au crépuscule, lors de sa première marche de routine, le coeur du jeune homme battait toutefois dans sa poitrine à un rythme effréné, tandis qu’il écoutait le son des cloches résonner au va-et-vient du vent.

« Elles ont été installées pour rassurer nos clients qu’ils ne seront pas enterrés avant leur mort, et que si cela devait arriver, il leur sera possible d’appeler de l’aide de par la tombe. »

Lui avait dit son père, avant de lui confirmer que ni lui, ni son grand-père avant lui, n’avaient eu à déterrer un pauvre malchanceux au cours de leur carrière. Puisqu’il s’agissait d’une situation improbable, aucune méthode n’avait été mise en place pour sortir un vivant de son cercueil.

Élliot se rappela également que les dernières obsèques avaient eu lieu il y a trois semaines de cela. Personne ne peut survivre enterré aussi longtemps.

Les tintements devinrent plus forts avec le souffle nocturne qui s’intensifiait.

Élliot savait que les cloches étaient inutiles, mais elles le perturbaient tout du moins.

Enfant, il s’était souvent demandé ce qui arriverait à celui qui déterrerait ces choses mi-vivantes, mi-mortes qui habitaient les histoires dont il raffolait.

En vieillissant, cette pensée le quitta, de même que son goût pour les récits d’épouvantes.

Seul, pour la première fois dans son cimetière à la nuit tombée, hanté par les tintements qui accompagnaient le vent, Élliot fut ramené à cette peur qu’il avait presque réussi à oublier.

Son inquiétude se transforma en terreur lorsque la brise tomba et que les cloches de chaque tombe continuèrent à résonner à travers le silence des morts.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
291 poèmes Liste
9688 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 12 août 2018 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

c'était des chats avec des grelots.

 
Bobine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
5 mars 2017
Dernière connexion
4 novembre 2019
  Publié: 25 nov 2018 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Hahahaha xD

Ça aurait été une bonne fin alternative xD

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1038
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0194] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.