Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 728
Invisible : 0
Total : 731
· Allantvers · ori
Équipe de gestion
· Maschoune
13151 membres inscrits

Montréal: 25 févr 01:24:14
Paris: 25 févr 07:24:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes d'horreur :: La Fin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
854 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
22 février
  Publié: 24 févr 2015 à 08:53
Modifié:  24 févr 2015 à 13:48 par Emme
Citer     Aller en bas de page

La Fin



Du sang coule le long de mes cuisses, mes jambes, j'en ai plein les mains, ça glisse de mes doigts… Ils m'ont tiré dessus… Dans le ventre… Pourquoi ? J'ai toujours été très humaine, très pacifique, je ne comprends pas… J'ai l'impression de ne plus en avoir pour longtemps… Me souvenir de ma journée, vite… Je ne veux pas mourir sans comprendre pourquoi…
Je sortais de l'immeuble de mon petit-ami, je marchais dans la rue et l'on m'a tiré dessus…
Il me faut plus de souvenirs, ce n'est pas assez, je ne comprends pas… Pourquoi moi ? Qu'ai-je fait pour mériter ça ?
J'étais dans les escaliers, je courais, j'ai failli tomber, j'avais mal au cœur...
Plus de souvenirs, s'il vous plaît…
Je sortais de l'appartement de mon copain, le silence régnait, jusqu'à ce que l'écho de mes pas prenne à son tour le dessus sur ce long et plat silence…
J'ai besoin de mieux me souvenir. Pourquoi m'ont-ils tiré dessus ? Je n'ai rien fait de mal, ce sont des tueurs… Des tueurs bleus !
Je me souviens d'une dispute chez mon copain…
Mais on s'aimait ! Trop pour laisser des disputes nous séparer… Pourquoi suis-je donc partie en courant ? Je ne prends jamais de bus ou de train… Ma tête tourne, je vois trouble, je perds trop de sang… Mais j'ai pas peur… J'ai chaud, je ne me sens pas seule… Je me sens comme accompagnée…
J'ai la sensation que je n'étais pas qu'avec mon copain, qu'il y avait quelqu'un d'autre… Ou plutôt, d'autres personnes ? Peut-être mes assassins ? Pourquoi moi ?
Non, c'était pas eux, c'était deux personnes, les tueurs bleus étaient quatre, ou bien peut-être même cinq, mais là il n'y avait que deux personnes… Deux personnes plus âgées que moi… Un homme et une femme je crois… Un couple de vieux ! J'ai en mémoire les cheveux gris et les peaux pâles de ces personnes… Ils me rappellent quelqu'un… Mon petit-ami ? C'était sûrement ses parents… Je vois dans mon esprit, comme gravé, le visage de la vieille femme… Proche, très proche, comme si elle s'adressait à moi… Mais… Elle s'adressait à moi ? Elle m'hurlait dessus, quelque chose dont je n'arrive pas à sortir de mes souvenirs… Qu'est-ce que c'était ? Qu'est-ce que ça pouvait être ? Qu'est-ce qu'elle me disait ?
Les tueurs bleus m'embarquent, ils me déposent dans un grand véhicule blanc, d'autre personnes sont à l'intérieur… N'ont-ils aucun cœur à me garder près d'eux alors qu'ils viennent de me tirer dessus ? N'ont-ils aucun respect pour une future défunte ? Je ne veux pas mourir en compagnie de ces monstres…
« Vous n'aurez jamais mon fils ! », voilà ce qu'elle me disait, « Vous n'aurez jamais mon fils ! »… Sa voix résonne dans ma tête, ça fait mal… Pourquoi était-elle si méchante ? Elle voulait égoïstement son fils pour elle seule ! C'est elle qui a engagé les tueurs bleus ! J'en suis certaine… Les lumières bleues, seront-elles les dernières que je verrai ? Mon sang coule, beaucoup, ma robe est rouge… Toute rouge, pleine de tâches…
Maintenant que j'y pense… Elle était déjà rouge lorsque je suis sortie de chez mon petit-ami… Elle était déjà… Tâchée ? Ils m'ont tiré dessus dans la rue… Ma robe était déjà tâchée de sang… Mes mains ? Je crois aussi, elles étaient rouges, rouge vif… Mon visage ? Il était couvert de larmes… Mais je souriais… Je me souviens avoir souri… Je ne comprends pas cette histoire ! Je meurs à petit feu, et je ne veux pas rendre l'âme avant d'avoir compris pourquoi ces balles m'étaient destinées… Qu'ai-je fait pour les mériter ?
Non… Je refuse de croire ce qu'ils disent en fond… Je les entends… Les tueurs bleus et les hommes en blancs me font passer pour une coupable… De quoi suis-je coupable ? Je n'arrive pas à ouvrir la bouche, je n'ai pas la force de poser la question, je veux pourtant savoir… C'est étrange, je les entends clairement parler, que des atrocités sortent de leurs bouches… « Une tueuse. Une meurtrière. Une folle atteinte gravement. Tuer une famille au complet, c'est la sixième fois… C'est un monstre. Personne ne l'a arrêtée en dix ans.» Un monstre ? Moi ? Un son retentit depuis quelques minutes déjà… Une sonnerie ? Une alarme ? Je n'arrive pas à bien distinguer ce son qui pourtant me semble tellement insupportable… Ma tête tourne, je vois trouble, je n'arrive à percevoir que quelques morceaux de mes souvenirs… Dont une image d'un Beretta 84, un Beretta 84 fumant… Pourtant, ils viennent de me tirer dessus avec un Sig-Sauer SP 2022… Beretta 84… Il était dans ma main ? Ma main… Oh mon dieu, qu'ai-j...


  Anciennement Lapoètesse
Alex


Si tu ne sais pas où tu vas regarde d'où tu viens
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
49 commentaires
Membre depuis
8 juillet 2014
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 24 févr 2015 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

First. J'aime le choix de parler des marques des armes. L'histoire est prenante, on a envie de savoir ce qu'il va arriver à la personne qui raconte. C'est avec un immense plaisir que je l'ai lu.
Mes Amitiés les plus sincères, Wolfy.

  Alexis Dautresire
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
854 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
22 février
  Publié: 24 févr 2015 à 09:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Wolfhound
First. J'aime le choix de parler des marques des armes. L'histoire est prenante, on a envie de savoir ce qu'il va arriver à la personne qui raconte. C'est avec un immense plaisir que je l'ai lu.
Mes Amitiés les plus sincères, Wolfy.




Je ne sais pas si c'était le but que je voulais donner à mon histoire, je ne suis pas certaine que je voulais qu'on s'intéresse au personnage plus qu'à ses souvenirs...
Mais merci beaucoup.

Merci d'avoir prit le temps de me lire & de me laisser quelques mots, c'est extrêmement gentil de ta part !

Mes amitiés,

  Anciennement Lapoètesse
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 25 févr 2015 à 18:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Lapoètesse,

J'ai aimé suivre les intrigues et le déroulement de ton histoire
Merci de ce partage !


Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
854 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
22 février
  Publié: 26 févr 2015 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla


Bonsoir Lapoètesse,

J'ai aimé suivre les intrigues et le déroulement de ton histoire
Merci de ce partage !


Mes amitiés
Sybilla



Je suis heureuse qu'il t'ai plu de me lire !

Merci beaucoup !

Mes amitiés,

  Anciennement Lapoètesse
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1224
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0834] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.