Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 47
· Rose-Amélie · Chlamys · Llina · JYL
13153 membres inscrits

Montréal: 25 févr 14:05:07
Paris: 25 févr 20:05:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (octobre 2011) - "Les voyages en train" (Grand Corps Malade) :: Terminus Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 11 oct 2011 à 19:09 Citer     Aller en bas de page


Terminus


Les trains ne fument plus le long des quais de gare
Les trains ne sifflent plus transperçant le brouillard
Mais la salle des pas perdus
a un goût café noir
et les rails tordus
s’enfoncent dans ma mémoire.
Mille aiguillages
à m’injecter dans les veines,
Et cliquettent les roues
sur les lignes d’acier
dont chaque tour résonne
comme un verrou
cadenassé,
pour un voyage
sans bagage.
Et Toi
tu es là,
dans ce hall désert,
de la pluie plein les yeux
les lèvres closes
et le cœur qui goutte
au reflet de tes larmes,
et je crève déjà
du manque,
du manque de toi.
Ce billet sans retour
qui brûle les doigts
et la rame qui arrive
dans un fracas docile
et j’ai le cœur qui grince.
*
Maintenant il est l’heure
L’heure de rien
L’air se plombe du départ
Juste un dernier regard
et mes yeux qui te hurlent

‘’Retiens-moi’’



Feu
11 Octobre 2011

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3448 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
24 février
  Publié: 11 oct 2011 à 19:20 Citer     Aller en bas de page

Images, émotion, et...musicalité...
Un beau terminus

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7271 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
19 février
  Publié: 11 oct 2011 à 19:34 Citer     Aller en bas de page

La nuit,la loco
La vapeur mélangée aux larmes
Sur les rails du désespoir
Tu as mis tous les ingrédients pour un texte bien noir, je ne peux que aimer
Bisouxxxxxxxxxxxx

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 12 oct 2011 à 01:52 Citer     Aller en bas de page

et je crève déjà
du manque,
du manque de toi.
Ce billet sans retour
qui brûle les doigts
et la rame qui arrive
dans un fracas docile
et j’ai le cœur qui grince.
*
Maintenant il est l’heure
L’heure de rien
L’air se plombe du départ
Juste un dernier regard
et mes yeux qui te hurlent

‘’Retiens-moi’’

...................... Il devrait la retenir.... J'aime... beaucoup !
Merci Feu

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 12 oct 2011 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

hélas, une gare, un quai, ce ne sont pas que des retrouvailles, ce sont aussi des séparations, des adieux, dont on pourrait tout à fait se passer...j'en ai des souvenirs de ces instants la, je peux m'imaginer à quel point c'est difficile.
tes vers plutôt courts donnent un ensemble puissant de tristesse !
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5288 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 12 oct 2011 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Un poème écrit avec beaucoup de force, il dégage une belle émotion. J'ai aimé
Amitiés
YD

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5233 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
24 février
  Publié: 12 oct 2011 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de FeudeBelt

Les trains ne fument plus le long des quais de gare
Mais la salle des pas perdus
s’enfonce dans ma mémoire.
Mille aiguillages
et mes yeux qui te hurlent

‘’Retiens-moi’’



Je l'aime beaucoup celui là.
"Corta veinas" comme on dit en Latine Amérique.
M'a fait sortir mon mouchoir et pas pour dire au revoir.
Merci pour cette poignante lecture.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
18 octobre 2019
  Publié: 12 oct 2011 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Comme dans un mirage je vois la bête humaine grognant et soufflant sur le quai de la gare sifflant à toute vapeur avant de patiner sur les rails.

Bon voyage

Patrick

 
Semeur d'Amour


En amour, il y a les jardiniers et les fleuristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
2241 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
20 novembre 2016
  Publié: 13 oct 2011 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

"Et Toi
tu es là,
dans ce hall désert,
de la pluie plein les yeux
les lèvres closes
et le cœur qui goutte
au reflet de tes larmes,
et je crève déjà
du manque,
du manque de toi"

Ça, c'est fort en cacao
Très joli poème.
Amicalement,
J'M

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 13 oct 2011 à 13:19
Modifié:  19 oct 2011 à 18:20 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Lilania : je suis touchée de votre passage sous mes mots, et ravie qu'ils vous aient plus.
Amicalement.

Thierry : 'Sur les rails du désespoir' cela aurait été un joli titre... l'ambiance d'une gare la nuit était propice à la scène. me fait plaisir que tu ais aimé.
Bisouxxxxx

Anna : comme dans les films ! on est tous pour qu'il a retienne... va t il le faire?
faut attendre un autre ephémère qui tombe bien pour la suite, sinon on saura jamais... enfin à chacun de se faire sa fin. Merci de tes mots.
Bises

Pyc et Marianne : je vous 'englobe' dans une seule réponse. Ca peut etre un quai de gare ou un ailleurs, finalement. Mais l'ambiance parfois impersonnelle d'une gare est terrible dans ces moments. Merci d'avoir trouvé l'émotion de ces mots.
Amitiés à tous deux.

YD : Merci d'être venu sur ce quai bien noir et d'avoir laissé votre empreinte.
Amitiés.

Lacase : Désolée de t'avoir fait pleurer avec mon 'film', s'il a fait remonté des souvenirs.
L'émotion etait présente. Merci de t'être arrêté dans cette gare, et range ton mouchoir pleure plus .
Amitiés

Ecrinf : Dommage que les trains d'aujourd'hui de sifflent/soufflent plus, ca avait du charme (je parle pas du charbon qui en avait moins!!). Merci d'avoir laissé une marque de ton passage.
Amitiés.

Semeur d'Amour : Merci pour le 'très joli' qui me fait plaisir, merci d'être venu par chez moi.
Amicalement.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 14 oct 2011 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Odhmad l'histoire ne dit pas s'il m'a retenue ou non.. bon l'ambiance est noire mais chacun se fait sa fin.
C'est très gentil d'être venu sur ce quai, la nuit.
Amicalement.

Forgotten Angel Merci, je n'avais pas pensé au slam, étant assez loin de de style musical mais , je voyais plutôt bien la scène, bien noire avec de la brume, un peu glacial et tu fais partie des voyageurs égarés qui ont laissé une marque sous ces mots, ce dont je te remercie.
Amicalement.


  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2574 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
24 février
  Publié: 17 oct 2011 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

J'ai êêmai!

Une écriture haletante pour celui-ci.


Ça m'a rappelé la scène du départ en train des Poupées Russes.
amitiés

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 17 oct 2011 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

SienKieWicz : haletant comme les vieilles locos qui arrivaient essoufflées. Y'a des sons comme ca, on aimerait qu'ils reviennent parce que ca donne une autre atmosphère.
Merci d'être passé dans le hall de gare.
Amitiés.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
12 mars 2019
  Publié: 19 oct 2011 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Triste et beau. J'aime beaucoup ton poème Feu.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 19 oct 2011 à 18:23 Citer     Aller en bas de page

Rousselaure un train à regarder de loin, mais évitons de le prendre, quoique s'il la retient.. c'est beau aussi. Merci d'avoir fait escale parmi mes mots.
Amicalement

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Lucie*


S’émerveiller comme un enfant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
479 commentaires
Membre depuis
30 avril 2007
Dernière connexion
10 octobre 2016
  Publié: 20 oct 2011 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

"Et Toi
tu es là,
dans ce hall désert,
de la pluie plein les yeux
les lèvres closes
et le cœur qui goutte
au reflet de tes larmes,
et je crève déjà
du manque,
du manque de toi."

Magnifique, j'ai particulièrement aimé ce passage. Qui n'a jamais voulut crier "retiens moi" et qui l'a pourtant tue au fond de sont coeur.

Merci pour ce moment sous tes lignes

Antoine

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 20 oct 2011 à 21:18 Citer     Aller en bas de page

Oui ce doit être vrai, 'qui n'a jamais voulu crier 'retiens moi'....
J'ai bien aimé écrire ce petit film, juste une scène, en y mélangeant l'atmosphère et le coeur.
Merci de ton passage.
Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 29 oct 2011 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

C'est si beau, ce poème que même si l'histoire est triste, on aimerait la revivre un jour....Je dis revivre, parce que cela arrive plus souvent qu'on ne le pense, et ça reflète la puissance d'un grand amour.
MAGNIFIQUE ce poème
Bien amicalement ODE 3117

  OM
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 29 oct 2011 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Ode3117 : un scénario qui arrive souvent oui de ton passage, tes mots me font grand plaisir.
Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1458
Réponses: 18
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0662] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.