Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 679
Invisible : 0
Total : 681
· SHElene · Avraham
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 11:39:52
Paris: 6 août 17:39:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Portrait sous vers :: Portrait sous vers - 7 - Aude Doiderose Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
5736 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 15 juin à 16:20
Modifié:  1er juil à 14:24 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Dans le cadre des « Portraits sous vers » je suis allé à la rencontre d’Aude Doiderose.

Aude Doiderose... ce n’est pas rien. Est-ce que cela exprime une proximité avec Homère ?

Ce pseudonyme est, bien sûr, inspiré des vers d'Homère : "Dès que, fille du matin, parut l'aurore aux doigts de rose...".

Mon deuxième prénom (que je préfère au premier) est Aude, il m'a suffi de remplacer Aube par Aude et on obtient ce pseudonyme que j'aime beaucoup et qui fait partie intégrante de mes multiples personnalités. Si on cherche son sens caché, on y trouve ma vocation pour toutes les activités artistiques, créatives et manuelles qui sont au cœur de mon travail.

Une panthère rose... ça ose. Quel est le côté Pink Panther en toi ?

J'ai choisi l'avatar de la Panthère Rose, car c'est le surnom que mon premier amoureux m'a donné. J'avais alors 16 ans, j'étais très maigre, très grande pour mon âge et j'avais, d'après lui, la même façon nonchalante de marcher. J'ai eu pas mal d'autres avatars sur LPDP, mais celui-ci me va pour le moment et il est très commode car son format vertical et sa couleur s'inscrit très bien dans le site.

J'ai des points communs, autres que physiques, avec le personnage de Pink Panther. Un petit côté snob je pense. Je fume comme cette panthère, j'ai la griffe facile, mais je peux être très câline. Toi J.-B., je t'imagine bien en Peter Sellers…

Tu es là depuis longtemps, tu as édité beaucoup de poèmes, tu fais un peu partie des meubles. Comment te sens-tu par rapport à ça ?

Rectification : j'ai publié beaucoup de poèmes, mais édité, aucun. La poésie ça ne s'édite plus, ou bien à compte d'auteur et moi, malgré mon ego, je ne mettrai pas un sou pour m'auto-éditer. N'oublie pas, J.-B. que je suis normande et, à ce titre, je ne jette pas mon bon argent par les fenêtres (en tant qu'alsacien tu comprends ça, j'en suis sûre).

Je fais partie des meubles ? Tchip ! Comme dirait une amie. Je ne suis pas une armoire ! Je préfère dire que suis fidèle et régulière sur LPDP, malgré ses mille défauts. Je suis arrivée sur ce site dans des circonstances particulières mais comme tu ne me le demandes pas, je ne m'étendrai pas. J'y ai trouvé une poésie grouillante et vivace, moi qui pensais que la poésie était morte et enterrée. J'ai commis toutes les infractions possibles au règlement, mais à force d'être avertie, j'ai compris comment ça marchait et maintenant je reste dans les balises. J'ai du respect pour les bénévoles qui font marcher la machine et ce n'est pas une sinécure.

Comment je me sens par rapport à mon "statut" sur LPDP ? Je sais que je ne suis pas aimée par tous les membres et si c'était le cas ça m'ennuierait beaucoup. Il y a des liens d'amitié qui se sont créés et ils sont précieux. Je n'écris pas que pour moi-même, j'aime être lue et encouragée. Lire les autres m'enrichit aussi. Il y a sur LPDP beaucoup de personnes fragiles pour lesquelles le site est tout. Ce n'est pas mon cas, donc je peux me permettre d'être parfois assez… (je cherche le mot). Insolente ? Oui, insolente, avec la modération comme avec certains membres, que, par ailleurs, j'estime. Je pèse toujours mes mots, que ce soit dans mes poèmes ou dans mes commentaires, car ce qui est écrit reste. D'ailleurs je n'ai jamais effacé aucun de mes textes, fût-il mauvais. Je ne suis pas toujours au niveau que je voudrais atteindre, mais mes échecs font partie de ma bibliographie. Donc, pour en revenir à mon statut, je l'assume : je suis une ambianceuse.

Normande ? Pourtant tes réponses, quelquefois, ne sont pas des réponses de normande. Tu as des avis souvent tranchés. Et les réactions qui vont de pair. Il me semble que tu es à l’aise avec ça. Vrai ?


J'ai des avis tranchés ? Non, ce sont juste mes avis, assez directs et tout-à-fait personnels, je n'oblige personne à les partager. Je n'aime pas le politiquement correct, le consensus mou, la biendisance. Dans la vraie vie on est parfois obligé de faire des concessions, pour des raisons diplomatiques, pour survivre, pour plaire. Je ne suis pas sur LPDP pour brosser mon prochain dans le sens du poil. C'est, pour moi, un espace de liberté et de création, pas la machine à café d'une entreprise. Il m'est arrivé d'avoir des prises de bec avec des membres ou même avec la gestion, c'est rare et assez désagréable, car dans le fond je n'aime pas les conflits. J'avoue être parfois impatiente, spontanée, colérique. Je m'en excuse, si j'ai pu blesser quelqu'un. Cette mauvaise réputation a au moins un avantage : personne ne me cherche noise, alors que je sais, par les confidences d'autres membres, en particulier mes consœurs, que les MP ne sont pas toujours amicaux. LPDP n'est pas qu'un monde de poète.esse.s bisounours, il y a beaucoup de rivalités, de harcèlement et de conflits souterrains.

Suis-je à l'aise avec ce que je suis sur LPDP ? Oui, je le suis, j'y ai des ami.e.s, je le sais. Je les lis, même si je ne les commente pas toujours. Ce n'est pas que je n'aime pas ce qu'ils écrivent, mais si je ne suis pas touchée par leur poésie, c'est qu'elle ne m'est pas destinée. Comme je ne suis ni critique littéraire, ni lèche-bottes, parfois je m'abstiens.

Les personnes qui me connaissent vraiment savent qu’Aude est juste une partie de moi-même, pour le reste, je t'assure que je suis une personne agréable à fréquenter et pas une sorcière. Enfin, presque pas…

Mille défauts… quel serait le mille et unième qu’il faudrait éviter ?

Il faudrait que ce site, qui a été créé il y a déjà longtemps, se mette à jour, son ergonomie est épouvantable. Je sais que c'est en cours, mais tout va très vite, le temps que la nouvelle version soit accessible, elle risque d'être déjà obsolète. J'ai parlé de cela avec Tilou, lors des rencontres organisées et j'ai bien compris que ce n'était pas simple de migrer vers une autre interface. Je ne parle même pas de l'aspect visuel (auquel je ne m'habituerai jamais) mais, un exemple : je cherchais l'autre jour un texte parmi les miens, je me souvenais du titre, mais pas de la catégorie. J'ai essayé de le retrouver via le "moteur de recherche" interne, mais impossible. Je ne pouvais pas chercher titre+auteur, mais seulement titre+catégorie, un casse-tête. J'ai fini par aller sur Google et je l'ai retrouvé.

Sinon, pour ne pas être trop "tranchée", j'apprécie l'esprit général qui règne ici, sinon je serais ailleurs.

J’avais bien l’intention de te demander par quelle circonvolution de ta vie tes pas t’ont conduite sur LPDP ?

Ho la la !… Eh bien ! il y a bientôt 10 ans, j'ai rencontré un jeune homme talentueux qui m'a dit qu'il écrivait de la poésie. Moi, ni une ni deux, j'ai voulu lire ce qu'il écrivait et il m'a envoyé sur LPDP. J'ai pu constater qu'il écrivait bien et que cette communauté était internationale, vivante et prolixe. Je me suis inscrite et j'ai commencé à publier. J'ai reçu un accueil indulgent et je suis restée. S. si tu me lis, je t'embrasse.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un nouveau membre de LPDP ?

C'est une intéressante question.

Je trouve qu'il vaudrait mieux publier un premier texte avant de dire, sur le journal : "Salut ! J'adore la poésie, j'espère que vous viendrez me lire". C'est très mignon, mais ça ne donne pas envie. D'ailleurs, je suggère (encore mon côté tranchant) que le règlement impose une première publication avant d'avaliser un nouveau membre, cela éviterait les trolls.

Ensuite je conseille à tout membre de surseoir à une publication d'un texte fraîchement écrit. On peut laisser passer 24 heures, ou juste une nuit et on le relit avec objectivité et distanciation (ce que je ne fais pas toujours).

Après, je conseille de soigner le titre de son texte, si on veut espérer être lu et commenté.

Autre chose : ne pas publier en rafale plusieurs textes le même jour, les textes distillés goutte à goutte n'en ont que plus de valeur.

Si j'interprète ta question plus largement, je me permettrai de parler de la poésie elle-même et pas seulement de l'interaction avec les membres du site. La poésie est une source que nous avons en chacun de nous. Il ne faut pas l'épuiser, il faut qu'elle sourde d'elle-même. Combien de fois je me suis dit : "Hé ! Ça fait longtemps que j'ai pas écrit !" et j'ai puisé à ma source. Elle ne m'a donné que de la bouillasse. Notre source doit être pure, naturelle, abondante et jaillissante. Les mots viennent alors facilement.

Revenons à ton métier. Veux-tu bien en dire un peu plus ? Je sais que tu n’aurais raté pour rien au monde la dernière édition du Maker Faire.

Mon métier a plusieurs facettes. Je suis graphiste et illustratrice indépendante depuis la fin de mes études, donc un bon petit moment. Pour vous permettre de me dater au carbone 14 : j'ai commencé mon métier avant qu'on ait des ordinateurs personnels). Dans ce temps-là on dessinait vraiment. Moi, j'ai ce don de naissance, donc sans mérite et je l'ai cultivé. Je me suis mise à l'ordinateur, ce qui a considérablement changé l'exercice de ma profession mais aussi ce qui m'a privé d'un rapport au geste et à la matière pendant des années. Il y a cinq ans j'ai décidé de faire la démarche inverse : revenir au "sans-contrôle-Z". J'ai développé des créations artisanales, des objets décoratifs dont j'assumais toute la mise en œuvre, autant le design que la réalisation. Cela m'a permis de participer trois fois au salon "Maker Faire". J'ai découvert un monde d'inventeurs et de créatifs tout simplement génial. Un monde collaboratif qui n'est pas très éloigné de LPDP, à vrai dire. Les exposants de Maker Faire sont des passionnés, des hurluberlus, des scientifiques, des artistes qui œuvrent pour que nous ne soyons pas passifs et esclaves des grands groupes industriels, pour être les acteurs de notre futur et pour inventer l'avenir. Bon, dit comme ça on dirait une secte, mais c'est franchement cool, demande à ceux qui sont venus me voir là-bas si c'est vrai. Grand merci à eux !

En dehors de la poésie et de ton métier, qu’est-ce qui t’anime dans la vie ?

Là je sens la question piège. Si on en juge par mes nombreux textes érotiques, on pourrait penser que c'est le sexe. Je ne vais pas éluder, oui, ça m'intéresse, ou, plutôt, ça me questionne. J'écris des textes érotiques pour essayer d’analyser certaines choses. Ecrire un texte érotique ne m'excite pas, si le.la lecteur.trice est excité.e, tant mieux, c'est que quelque chose que je voulais faire ressentir est passé. J'écris à partir d'une matière brute, une argile très commune. J'essaie de transcender des expériences, des sensations. Voilà pour le sujet du sexe.

Par ailleurs je suis animée par l'art, sous toutes ses formes. J'observe aussi la nature, les gens, j'essaie de les comprendre. Je réfléchis aussi sur la vie en général, la société, ce qu'elle nous impose et, pourquoi pas, comment la faire évoluer.

Puisque tu évoques tes multiples personnalités… Pourrais-tu évoquer une de celle que tu n’abordes jamais à travers tes textes ?

Je parle peu de ma famille, de mes enfants. Aude c'est une diablesse et mène sa vie. J'ai perdu mon père il y a 24 ans, trop tôt. Ma mère il y a 4 ans. Je sais ce que je leur dois : à l'un, le goût de la littérature et un esprit redoutablement critique, à l'autre le talent pour le dessin et un certain humour. C'est réducteur, car je leur dois bien davantage.

Mes enfants sont de pures merveilles, aussi beaux qu'intelligents. Si ! Je suis objective !

Je vous ai parlé de mon chat ?

Eh bien ! ne te gène surtout pas. Parle-nous de ton minou.

Mon minou règne en maître sur tout le quartier.

Quels sont les arts que tu aimes ? Et dans ceux-ci peut-être des artistes-phare dont tu suis particulièrement le travail ?

J'aime particulièrement les arts plastiques, peinture, sculpture, design, l'artisanat d'art de qualité. Je visite beaucoup d'expositions, mais j'évite les messes culturelles et les rétrospectives à grand spectacle, je préfère découvrir de nouvelles choses. Je n'ai pas de préférences marquées dans ces domaines, je peux m'intéresser à des œuvres anciennes comme au Street Art.

Je ne suis pas experte en musique, comme pour la peinture je suis éclectique et j'attends d'une œuvre qu'elle provoque chez moi une émotion.

Pour les livres, c'est pareil : j'ai une solide base de classiques et sinon je picore avec une préférence pour les romans étrangers.

Trois objets d’art que tu sauverais de l’Apocalypse ?

Si c'est l'apocalypse, j'essayerai surtout de sauver ma peau. Si l'humanité disparaît, à quoi bon sauver des objets ?

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Je tiens à te remercier pour cette interview dans lequel j'ai pu un peu me dévoiler. Merci d'avoir posé des questions pertinentes. C'est dommage qu'on n’ait pas fait ça au bar du Ritz, à boire des Spritz et à grignoter des bretzels, mais il paraît qu'on ne peut pas encore. *

Une mention spéciale pour le titre "portraits sous vers", je ne sais pas qui l'a trouvé mais c'est du pur génie.

Pour le Ritz, on se rattrapera. Promis.

Je vais dévoiler un acte de Gestion : je vais faire le corbeau… C’est Lacase qui nous a proposé le titre de cette nouvelle rubrique. Acceptée à l’unanimité !

Je vais me coucher ce soir en m’interrogeant sur le raccourci que tu fais entre moi et l’inspecteur Clouseau, un tantinet maladroit, incarné par Peter Sellers dans La Panthère Rose…

Je te remercie Aude d'avoir accepté cette interview.


* Interview terminée le 6 mai.

  La vie commence à chaque instant.
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
203 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
3 août
  Publié: 15 juin à 17:18 Citer     Aller en bas de page

Je ne regrette décidément aucune lecture de ces portraits : je trouve cela tout simplement passionnant. Merci à vous deux !

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
315 poèmes Liste
18375 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 août
  Publié: 15 juin à 17:48
Modifié:  15 juin à 17:49 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

C'est tout toi Aude

Je ne sais pas si je regrette l'époque où tu jouais avec nos nerfs

Le Ritz rien que ça, eh j'en suis c'est quand vous voulez !!!


PS : Punaise si Aude est un meuble je suis une racine pourrie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Muaddid


Certains poèmes s'écrivent les pieds dans l'eau.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
151 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2008
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 15 juin à 21:25 Citer     Aller en bas de page

C'est toujours pertinent de connaître les auteurs. On saisit mieux leurs textes.

Muaddid

  C'est du contexte que se vêt le mot.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
478 poèmes Liste
9574 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 01:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,


Citation de Bestiole
Racine, peut-être, mais pas pourrie



Un mélange d'impertinence et d'humour que j'aime bien. Une amoureuse des Arts ne peut qu'être originale - pas de pale copie, ici, que nenni.

Plein de bisouilles Aude

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14261 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 03:11 Citer     Aller en bas de page

Je te retrouve ici et, ce que tu écris correspond bien à ce qui paraît dans tes textes à quelques exceptions. Tu ne laisse pas entrevoir ici la fragilité ou les doutes que l'on peut voir en filigrane dans certains de tes écrits. Tu n'aimes pas faire étalage de tes faiblesses et tu ne pratiques pas l'écriturethérapie ( ou le commentairethérapie) à outrance et j'aime aussi ça chez toi (ta capacité à -me- donner des coups de pieds au c** poétiquement parlant).
J'aime la façon qu'a eue JB de mener ton interview, de façon moins conventionnelle que les précédentes. Nous avons tous à apprendre de Tonton JB

 
Cio


Ils vivent séparés, ils pleurent confondus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
197 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2016
Dernière connexion
3 août
  Publié: 16 juin à 03:22 Citer     Aller en bas de page

On peut pas dire que je te connaisse, on ne s'est jamais rencontré en vrai, et nous n'avons pas échangé tant que ça personnellement, mais je t'aime bien

Interview intense

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
5736 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 16 juin à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
...Tonton JB



Y’a de la fessée dans l’air en puissance.

Aude, déjà que je t’aimais bien avant (il est vrai que j’ai eu le plaisir de te rencontrer déjà deux fois IRL), là, mon appréciation a grimpé de quelques crans.

Bibises JB

  La vie commence à chaque instant.
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
668 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Première véritable lecture pour moi dans cette catégorie qui me donne envie... de lire tous les autres portraits ! (si ce n'est pas une réussite, ça...).
Cette interview est très riche, autant par les questions que par les réponses, bravo à vous deux.
J'ai pris beaucoup de plaisir à te découvrir autrement que par le biais de tes poèmes, Aude, merci d'voir accepté de passer sous le projecteur et de nous livrer ces quelques traits de ta personnalité.

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
649 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
5 août
  Publié: 16 juin à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Aude, moi aussi, je t'aime bien.

Joker

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12406 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Décidément ces portraits sous vers ont tout pour plaire, qui permettent d'en savoir un peu plus sur les membres 👍
Jolie rencontre ici, merci Aude, merci JB 😉

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
788 poèmes Liste
22634 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 07:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie
Je ne regrette décidément aucune lecture de ces portraits : je trouve cela tout simplement passionnant. Merci à vous deux !



Oui, c'est chouette. On a l'impression de passer à la télé (mais sans Pivot). J'aimerai bien lire ton portrait sous vers, sous peu.

Citation de Bestiole
C'est tout toi Aude

Je ne sais pas si je regrette l'époque où tu jouais avec nos nerfs

Le Ritz rien que ça, eh j'en suis c'est quand vous voulez !!!

PS : Punaise si Aude est un meuble je suis une racine pourrie



Avoue que je vous ai bien enquiquinés ! Et maintenant je suis super sage
LPDP m'a changée…
Non tu n'es pas une racine pourrie du tout ! Une racine de mandragore qui crie quand on la dépote.

Citation de Muaddid
C'est toujours pertinent de connaître les auteurs. On saisit mieux leurs textes.

Muaddid



Ou pas ? C'est à creuser.

Citation de Catwoman
Citation de Bestiole
Racine, peut-être, mais pas pourrie


Un mélange d'impertinence et d'humour que j'aime bien. Une amoureuse des Arts ne peut qu'être originale - pas de pale copie, ici, que nenni.

Plein de bisouilles Aude



Ici on est tous de drôles de numéros.
Bisouilles itou

Citation de Madame Antine
Je te retrouve ici et, ce que tu écris correspond bien à ce qui paraît dans tes textes à quelques exceptions. Tu ne laisse pas entrevoir ici la fragilité ou les doutes que l'on peut voir en filigrane dans certains de tes écrits. Tu n'aimes pas faire étalage de tes faiblesses et tu ne pratiques pas l'écriturethérapie ( ou le commentairethérapie) à outrance et j'aime aussi ça chez toi (ta capacité à -me- donner des coups de pieds au c** poétiquement parlant).
J'aime la façon qu'a eue JB de mener ton interview, de façon moins conventionnelle que les précédentes. Nous avons tous à apprendre de Tonton JB



Stronger

JB a mené cet interview de main de maître et je l'en remercie.

Citation de Cio-Cio
On peut pas dire que je te connaisse, on ne s'est jamais rencontré en vrai, et nous n'avons pas échangé tant que ça personnellement, mais je t'aime bien

Interview intense



Coucou mon chéri, moi aussi je m'aime bien. On a des goûts communs.

Je te baise au front.

Citation de In Poésie
Aude, déjà que je t’aimais bien avant (il est vrai que j’ai eu le plaisir de te rencontrer déjà deux fois IRL), là, mon appréciation a grimpé de quelques crans.

Bibises JB



Continue les compliments, j'adore !
Merci mon cher !

Citation de Allantvers
Première véritable lecture pour moi dans cette catégorie qui me donne envie... de lire tous les autres portraits ! (si ce n'est pas une réussite, ça...).
Cette interview est très riche, autant par les questions que par les réponses, bravo à vous deux.
J'ai pris beaucoup de plaisir à te découvrir autrement que par le biais de tes poèmes, Aude, merci d'voir accepté de passer sous le projecteur et de nous livrer ces quelques traits de ta personnalité.

Bibises
MariePaule



Mais il faut aller lire les autres !
J'aime beaucoup ton pseudo, au passage.
Merci, tout le plaisir est pour moi (comme toujours).

Citation de Joker
Aude, moi aussi, je t'aime bien.

Joker



Je sais et c'est réciproque.

Citation de Maschoune
Décidément ces portraits sous vers ont tout pour plaire, qui permettent d'en savoir un peu plus sur les membres 👍
Jolie rencontre ici, merci Aude, merci JB



À quand le tien ? Bientôt j'espère.
Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
1891 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
5 août
  Publié: 16 juin à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude Doiderose

Belle initiative que cette ébauche de portrait
Sur lequel des traits plus précis se dessinent.

Loin d'être des réponses à des questions,
C'est une approche un peu plus intime
Une façon de te connaitre un peu plus
Et de t'apprécier davantage.
Et on est pas déçu...
Merci

Bisous - MUSCADE.

  MUSCADE
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
23276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 août
  Publié: 16 juin à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Et moi donc, depuis presque dix ans que l'on se rencontre de temps en temps, jamais déçue par tes écrits et cet avatar me plaît beaucoup.
Merci à vous deux, un interview qui devait se faire pour mon plus grand plaisir.
Je pense à la chanson de Garou "je n'attendais que vous" C'est ce que JB a fait et c'est une parfaite réussite.
Merci AUDE, pour les talents d'artiste que tu possèdes et c'est une valeur de plus en toi.
Une belle famille que tu nous présentes et un profond émoi et une pensée pour les personnes qui t'étaient chères.
Une caresse au chat, le dragueur du quartier.
A bientôt AUDE et merci à vous deux
ODE 31 - 17

  OM
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 16 juin à 12:43
Modifié:  17 juin à 04:58 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
voilà enfin ton portrait et j'ai découvert, avec un grand plaisir, d'autres facettes de ta personnalité .
J'avais déjà un peu (mais vraiment un peu) cerné le personnage par tes textes et tes commentaires. Puis je suis venu au Maker Faire et j'ai pu voir la talentueuse artiste passionnée par son travail. De notre rencontre j'ai aussi gardé l'image d'une personne sensible et attachante qui s'intéresse aux autres.
Je voulais aussi te remercier de ton soutien à une période où je n'étais pas très bien. Je te l'ai déjà dit en MP mais là je tiens à le faire savoir aux membres qui viennent lire ton portrait.
Aude, restes telle que tu es et continues à nous surprendre.
Bises
Pierre

  Pichardin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
5619 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 août
  Publié: 16 juin à 12:59 Citer     Aller en bas de page

C’est très agréable de voir se dessiner, peu à peu, au fil de l’entretien la personnalité de quelqu’un qu’on aime lire. Bravo à Tonton JB pour les questions et merci à toi Aude de t’être si bien prêtée au jeu.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 13:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude

Au début, je me disais "elle se la pète grave ! " Oui, un point commun, je dis ce que je pense et ça plait pas toujours, demande à Vinie ! ( ta racine de Mandragore ! Sympa quand on la déracine pas, elle crie plus, suffit de s'expliquer! )

Puis dans un com, je sais plus ce que j'avais du te raconter, tu m'as répondu que tu "pouvais aussi péter les genoux ! " c’était quand tu avais ton avatar avec le miroir !

Le temps passant, lectures de tes textes se faisant, commentaires également, j'ai vu "se dessiner" une tout autre personne, pleine de vie, sensible, fidèle en amitié, certains de tes poèmes en sont la preuve et c'est avec plaisir que j'ai porté un autre regard sur toi.

Qui plus est... tu es "une mère-chat" , je sais... pas mémère et et alors là, j'étais convaincue !

Bon, stop le cirage de pompes, très bel interview, Merci à JB d'avoir affronté la Panthère Rose et merci à toi d'avoir bien voulu nous livrer un peu de ta vie et tes passions.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
788 poèmes Liste
22634 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 août
  Publié: 16 juin à 14:36
Modifié:  16 juin à 15:45 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de MUSCADE
Bonjour Aude Doiderose

Belle initiative que cette ébauche de portrait
Sur lequel des traits plus précis se dessinent.

Loin d'être des réponses à des questions,
C'est une approche un peu plus intime
Une façon de te connaitre un peu plus
Et de t'apprécier davantage.
Et on est pas déçu...
Merci

Bisous - MUSCADE.



J'ai essayé de répondre précisément et honnêtement, merci Muscade d'avoir lu cet interview et d'avoir déposé ce gentil commentaire

Citation de Ode3117
Et moi donc, depuis presque dix ans que l'on se rencontre de temps en temps, jamais déçue par tes écrits et cet avatar me plaît beaucoup.
Merci à vous deux, un interview qui devait se faire pour mon plus grand plaisir.
Je pense à la chanson de Garou "je n'attendais que vous" C'est ce que JB a fait et c'est une parfaite réussite.
Merci AUDE, pour les talents d'artiste que tu possèdes et c'est une valeur de plus en toi.
Une belle famille que tu nous présentes et un profond émoi et une pensée pour les personnes qui t'étaient chères.
Une caresse au chat, le dragueur du quartier.
A bientôt AUDE et merci à vous deux
ODE 31 - 17



Tu es tellement gentille Ode ! J'ai bien aimé lire ton portrait moi !

Citation de Pichardin
Bonsoir Aude,
voilà enfin ton portrait et j'ai découvert, avec un grand plaisir, d'autres facettes de ta personnalité .
J'avais déjà un peu (mais vraiment un peu) cerné le personnage par tes textes et tes commentaires. Puis je suis venu au Maker Faire et j'ai pu voir la talentueuse artiste passionnée par son travail. De notre rencontre j'ai aussi gardé l'image d'une personne sensible et attachante qui s'intéresse aux autres.
Je voulais aussi te remercier de ton soutien à une période où je n'étais pas très bien. Je te l'ai déjà dit en MP mais là je tiens à le faire savoir aux membres qui viennent lire ton portrait.
Aude, restes tel que tu es et continues à nous surprendre.
Bises
Pierre



C'était tellement gentil de ta part de te déplacer !
En ce qui concerne mon modeste soutien, c'était peu et, sachant notre estime mutuelle, je l'ai fait tout naturellement.
Bises

Citation de Lacase
C’est très agréable de voir se dessiner, peu à peu, au fil de l’entretien la personnalité de quelqu’un qu’on aime lire. Bravo à Tonton JB pour les questions et merci à toi Aude de t’être si bien prêtée au jeu.



Tu me connais Lacase, j'adore les ego-trips !
Ceci dit j'ai été d'une patience angélique, sachant que l'interview s'est déroulé début mai et que j'ai dû passer après d'éminents membres et après Dame d'Orances…
Décidément, LPDP m'aura même appris la modestie.

Citation de Mawringhe
Bonsoir Aude

Au début, je me disais "elle se la pète grave ! " Oui, un point commun, je dis ce que je pense et ça plait pas toujours, demande à Vinie ! ( ta racine de Mandragore ! Sympa quand on la déracine pas, elle crie plus, suffit de s'expliquer! )

Puis dans un com, je sais plus ce que j'avais du te raconter, tu m'as répondu que tu "pouvais aussi péter les genoux ! " c’était quand tu avais ton avatar avec le miroir !

Le temps passant, lectures de tes textes se faisant, commentaires également, j'ai vu "se dessiner" une tout autre personne, pleine de vie, sensible, fidèle en amitié, certains de tes poèmes en sont la preuve et c'est avec plaisir que j'ai porté un autre regard sur toi.

Qui plus est... tu es "une mère-chat" , je sais... pas mémère et et alors là, j'étais convaincue !

Bon, stop le cirage de pompes, très bel interview, Merci à JB d'avoir affronté la Panthère Rose et merci à toi d'avoir bien voulu nous livrer un peu de ta vie et tes passions.



Mawr



Ne le dis à personne, mais je souffre d'un trouble narcissique (mais pas pervers).
Si je ne m'aime pas moi-même qui le fera ?

Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
9589 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
5 août
  Publié: 18 juin à 06:28 Citer     Aller en bas de page

LPDP c’est bien
Des vers qui tombent bien,
Pour AUDE puis-je là,
Déroger de cela ?
Etre invisible *
Me serait pénible.
.
Moi, j’ai eu la chance,
De te voir de mes yeux,
A PARIS, en re panse, *
Un crayon merveilleux, *
Fut ma préférence,
En écris que je veux.
.
Mes pensées ont de toi,
Trois riches souvenirs,
Le premier est de choix,
Pavés en sang, en ire *.
Toi, jument* devant moi*
Crayon blanc pour écrire.
.
Le brouillon est de lui,
Et ces mots sont sa vie.
.
Osez (le)(ce texte de commentaire) le sauvegarder,
En comptabilisé, *
(Avec comme titre, « AUDE »
En rubrique « amitié ».)
.
Elle est « iceberg », sauf pour les plongeurs sous-marins, dont je crois faire partie, ADAMANTINE l’accompagne, voir les DUOS.
.
Être invisible ; pour abus de publication, de ces poèmes camouflés.
En re panse ; au lieu d’accueils attablés sur des bancs, et au restaurant, voir le croquis d’ADAMANTINE, c’est elle qui manque.
Un crayon merveilleux ; mine de graphite HB, blanc avec une gomme, « les fils de… » tagueur des sauvegardes en brouillon.
En ire ; un massacre parisien, pour lequel nous n’avions pas les mêmes mots, et pourtant de semblables sensibilités.
(Jument) de cette stature dynamique et envahissant mon champ de vision.
Devant moi, moi assis sur le banc, et toi plus grande que le cheval de « Troie », je le savais de par tes textes déjà.
Comptabilisé ; dans les trois (l’étroit) par semaine.


 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
788 poèmes Liste
22634 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 août
  Publié: 18 juin à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
LPDP c’est bien
Des vers qui tombent bien,
Pour AUDE puis-je là,
Déroger de cela ?
Etre invisible *
Me serait pénible.
.
Moi, j’ai eu la chance,
De te voir de mes yeux,
A PARIS, en re panse, *
Un crayon merveilleux, *
Fut ma préférence,
En écris que je veux.
.
Mes pensées ont de toi,
Trois riches souvenirs,
Le premier est de choix,
Pavés en sang, en ire *.
Toi, jument* devant moi*
Crayon blanc pour écrire.
.
Le brouillon est de lui,
Et ces mots sont sa vie.
.
Osez (le)(ce texte de commentaire) le sauvegarder,
En comptabilisé, *
(Avec comme titre, « AUDE »
En rubrique « amitié ».)
.
Elle est « iceberg », sauf pour les plongeurs sous-marins, dont je crois faire partie, ADAMANTINE l’accompagne, voir les DUOS.
.
Être invisible ; pour abus de publication, de ces poèmes camouflés.
En re panse ; au lieu d’accueils attablés sur des bancs, et au restaurant, voir le croquis d’ADAMANTINE, c’est elle qui manque.
Un crayon merveilleux ; mine de graphite HB, blanc avec une gomme, « les fils de… » tagueur des sauvegardes en brouillon.
En ire ; un massacre parisien, pour lequel nous n’avions pas les mêmes mots, et pourtant de semblables sensibilités.
(Jument) de cette stature dynamique et envahissant mon champ de vision.
Devant moi, moi assis sur le banc, et toi plus grande que le cheval de « Troie », je le savais de par tes textes déjà.
Comptabilisé ; dans les trois (l’étroit) par semaine.




Mazette !
Un portrait comme Picasso en fit de Dora Maar. Étrange.
Ce jour là je t'ai fait cadeau d'un crayon, j'ai pas regretté...
Sacré Sam !
PS : merci de ne pas m'appeler jument. C'est réservé aux intimes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1160 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 juin à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Je suis toujours un peu intimidée devant la liste de poèmes que Aude a postés ici, qui déjà dressent un portrait assez complet d'elle.
Ici, ce portrait corrobore bien ce que j'avais ressenti.
Je me rappelle aussi combien m'avait amusée votre collaboration, Aude et JB, dans une histoire de soupe au potiron ...
Merci à vous deux

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 851
Réponses: 29

Page : [1] 2

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1036/13395

8.7%
 
 90 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 80 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 112 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 198 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.4%
 
 325 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0607] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.