Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invité : 1
Invisible : 0
Total : 1
13019 membres inscrits

Montréal: 19 nov 19:18:20
Paris: 20 nov 01:18:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juillet 2011) : "Les chemins courbes" :: Le Gardien du Feu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 juil 2011 à 12:30
Modifié:  10 juil 2011 à 03:36 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Phare sans fard (parce qu'il le vaut bien)

J’en ai vécu, des nuits sans lune
Où je voulais crier
plus fort
Que ne hurlait le vent
Qui frappait sans remords,
Les murs de ma cage
Sur mon chemin de ronde,
Au milieu de l’orage
J’étais seul, mais vivant,
Perdu,
Au-dessus de l’écume.

Si un manteau de brume
Enveloppait vos ombres
Je devenais berger
Allumant son étoile
Pour votre délivrance
Et du haut de ma hune,
De pierre,
Je savais vos errances
A frôler les brisants.

Souvent
Je vous voyais faiblir
Parfois
Je vous ai vu mourir
Dans la gueule mousseuse
Des vagues enragées


Depuis,
Ils ont tué mes feux,
Ils ont éteint mon âme
Mon chemin était courbe
Mais mon cœur était droit
Flottent mes souvenirs
Au fil des spirales
De ces marches de pierre
Que mes pas ont usées
Et si mes doigts noueux
Me servent de brise larmes
Dès que je pense à toi
Tout au fond de mes yeux
Se ravive une flamme.


FeudB - Juillet 2011


  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15415 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 9 juil 2011 à 13:09 Citer     Aller en bas de page

"Depuis,
Ils ont tué mes feux,
Ils ont éteint mon âme
Mon chemin était courbe
Mais mon cœur était droit
Flottent mes souvenirs
Au fil des spirales
De ces marches de pierre
Que mes pas ont usées
Et si mes doigts noueux
Me servent de brise larmes
Dès que je pense à toi
Tout au fond de mes yeux
Se ravive une flamme."...

Un très beau texte fort autant par les mots que par les émotions...merci chère FeuB pour un aussi talentueux partage

Alex

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 juillet
  Publié: 9 juil 2011 à 14:59 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup tes mots, Feu.

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 9 juil 2011 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

"Depuis,
Ils ont tué mes feux,
Ils ont éteint mon âme
Mon chemin était courbe
Mais mon cœur était droit
Flottent mes souvenirs
Au fil des spirales
De ces marches de pierre
Que mes pas ont usées
Et si mes doigts noueux
Me servent de brise larmes
Dès que je pense à toi
Tout au fond de mes yeux
Se ravive une flamme."

Wouah ! Je sais que tu aimes tant la mer...C'est magnifique... Merci Feu

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4810 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
7 novembre
  Publié: 9 juil 2011 à 17:37
Modifié:  9 juil 2011 à 17:39 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Beau traitement original du thème. Merci pour ce beau partage.
J’ai aimé cette lecture marine

Mais tonnerre de Brest tous les phares ne sont pas morts !

C’est vrai que depuis la dernière vague, et même si à l’époque certains ont beaucoup toussés, de nos jours on ne fait plus du phare un gîte. Dans l’obscurité tous les appels de phares sont en veilleuse et/ou automatiques. Oui, le code a changé.
Mais Feu ça ira, ça ira, ça ira… Même si les pauvres gardiens à la lanterne sont victimes de la révolution technologique et si, ici ou là, un phare éteint en bleu d’outremer.
Bien sûr, je sais bien que le phare à Day est en cage mais grâce à l’air du large, aujourd'hui la grande majorité des phares à iode scintillent toujours assurant le pauvre pêcheur que la mer effare.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
21361 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 10 juil 2011 à 05:24
Modifié:  10 juil 2011 à 05:25 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Une belle inspiration marine ma chère, et un interprétation inattendue du thème imposé.
Bravo pour cette écovation Hugolienne…


C'est toi, c'est ton feu
Que le nocher rêve,
Quand le flot s'élève,
Chandelier que Dieu
Pose sur la grève,
Phare au rouge éclair
Que la brume estompe ! -
Le vent de la mer
Souffle dans sa trompe.


V. Hugo

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21120 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 10 juil 2011 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

C'est sûr que j'ai aimé, et encore plus que ça, ce poème exprime d'une façon magnifique la mort de ces phares qui indiquaient si bien les risques que pouvaient prendre les bateaux pour éviter les écueils,
Je me suis replongée dans ces souvenirs d'enfance,
La lune peut éclairer des chemins de terre, mais le regard du phare est bien plus précieux, il illumine la mer et protège ceux qui empruntent son parcours
Amitiés ODE 3117
Mais quelle jolie poésie, sans vouloir faire de zèle, je peux dire que ça m'a chamboulée
Merci merci merci

  OM
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
4040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 10 juil 2011 à 09:03 Citer     Aller en bas de page

Un sublime bouquet de Vers que j'ai aimé découvrir

merci pour ce partage poétique Feu

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 10 juil 2011 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Alex merci d'avoir laissé ta trace sur mes mots, j'en suis très touchée. A bientôt
Amitiés

Bernylys merci à toi de me lire et de laisser ton empreinte, et si ces mots t'ont plus, j'en suis heureuse. A bientot
Amitiés

Anna, Les vagues portent souvent mes pensées, je suis bien avec elles, les mots se font plus faciles à dompter. Un gros gros merci de t'être arrêtée au pied de ce phare avec moi.
A bientôt
Bises

Lacase : j'aime bien quand tu pars en vrille quel talent c'est phare à mineux Merci de ton escale dans la tempête, (pas le moment de phare niente ). A bientôt
Amitiés

Papillonmystere pour tes mots qui me touchent, merci de m'avoir lue.
Amitiés

Aude : Hugo? c'est trop , peut etre que j'ai de l'eau de mer qui coule dans les veines, j'ai du mal à faire sang... Merci pour le poème de Hugo que je ne connaissais pas (j'avoue que mes lectures de V Hugo se sont arrêtées à ce que j'en ai lu au lycée , va falloir que j'investisse)). Merci d'avoir aimé mes mots.
Bises

Ode, les phares meurent en quelque sorte, oui, parce qu'il n'y a plus de gardiens pour les faire vivre. Fini les temps des relèves, un métier qui meurt, remplacé par des boutons et de l'electrique. Un phare, c'est la vie, alors quel beau métier que gardien des feux.
Merci à toi d'être venue me lire.
Amitiés

Sonatine j'ai les mots 'laborieux' en ce moment, mais parler de la mer ca coule tout seul, alors tout est pretexte à son évocation. Merci de ta visite.
Amicalement

Lady S, merci d'être là, merci de me lire souvent, cela me touche beaucoup.
Amitiés.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
9763 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 11 juil 2011 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Fédé

A lire entre les lignes ....

Très belle transmutation que ce phare..

Sélénaé

 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 11 juil 2011 à 13:13 Citer     Aller en bas de page

Sélé, merci d'être venue lire mes mots, d'une simple histoire des gardiens de phare qu'on a remplacés par du matériel.
Merci encore de ton escale.


Odhmad , oui, la technologie a tué un métier, et le dernier gardien de phare officiait encore en 2007 je crois, c'est pas si vieux que ça. c'est triste, et j'ai médiocrement essayé de leur rendre hommage ici. Merci d'être passé sous mes mots.
Amicalement

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4517 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 12 juil 2011 à 07:34 Citer     Aller en bas de page

tout à été dit, je ne vais pas en rajouter, je garde ce beau poème dans mes favoris.
YD

  YD
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 12 juil 2011 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de YD
tout à été dit, je ne vais pas en rajouter, je garde ce beau poème dans mes favoris.
YD



, merci , vraiment pour le geste du favori. Cela me touche sincèrement YD. Merci d'être venu me lire.
Amicalement
Feu

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1012 poèmes Liste
16308 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 16 juil 2011 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

un traitement du thème avec une originalité remarquable, et une histoire superbement menée, à tel point qu'on ressent une compassion pour ce phare...j'admire cette profondeur dans l'évocation, sur que ta plume nous éclaire et nous régale !
amitiés très sincères.
pyc.

 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 16 juil 2011 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Merci Pierre Yves, te lire sous mes mots me fait très plaisir.
Amitiés également.
Feudb.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 20 juil 2011 à 19:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Qad pour toutes ces étoiles sur ces modestes mots.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
7214 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 20 juil 2011 à 19:50 Citer     Aller en bas de page

Honte à moi, je ne l'avais pas vu
en même temps j’étais pas là

"Dès que je pense à toi
Tout au fond de mes yeux
Se ravive une flamme."


Tout est dit et c'est magique

te fais des bisous
Thierry

 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7040 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 22 juil 2011 à 16:11
Modifié:  22 juil 2011 à 17:33 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ashimati

Honte à moi, je ne l'avais pas vu
en même temps j’étais pas là

"Dès que je pense à toi
Tout au fond de mes yeux
Se ravive une flamme."


Tout est dit et c'est magique

te fais des bisous
Thierry



Ô combien cela peut être magique oui, tu as raison Thierry. Tites flammes qui réchauffent l'âme Merci

Te fais des bisous aussi.



  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2346
Réponses: 17
Réponses uniques: 12
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Des petits mots qui viennent tout bas... (Amour)
Auteur : Anna Couleur
La couche de jour (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Plaies de Paix (Textes d'opinion)
Auteur : ecrinf
Si un jour tu m'écris... (Amitié)
Auteur : Sidonie
Décembre est arrivé... (Tristes)
Auteur : Rabab
Madame Sépia (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Je suis vagabonde... (Autres)
Auteur : Anna Couleur
... Un jour, je le prendrai (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
La courbe des passions (Poèmes par thèmes)
Auteur : Narcissange
Racisme (Autres)
Auteur : Rabab
pyc et la clé au pâtre... (Loufoques)
Auteur : pyc
Mer d'aral (Autres)
Auteur : bulle_d'oxygène
Toxicodrame [post-it] (Poèmes par thèmes)
Auteur : Tilou8897
La colombe et l'enfant (Autres)
Auteur : gisp
Sous le silence des étoiles... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Anna Couleur

 

 
Cette page a été générée en [0,0509] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.