Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 228
Invisible : 0
Total : 230
· ori
Équipe de gestion
· Maschoune
13171 membres inscrits

Montréal: 16 déc 01:16:19
Paris: 16 déc 07:16:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours de Novembre 2006 LA MER :: Gagnant : M. le Président, je vous fais une lettre... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 29 nov 2006 à 06:04
Modifié:  17 déc 2006 à 10:34 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

La mer...
La mer...

Un fin sable poudreux recouvre le rivage
de cette étroite plage
déserte,

et le ciel sans nuage infuse la lagune
de sa clarté de lune
offerte.

Aucun oiseau criard ne trouble le silence,
la vague transparence
de l'eau...

Un poisson batifole à deux pas de la rive,
fendant l'onde lascive
des flots.

- Un feu surnaturel embrase l'océan.
L'horizon devient blanc.
Tout tremble...

On tue mon amour perdu - Mururoa!
Sombre Krakatoa
de cendre...

Le ciel livide semble éteindre son soleil
au vu de ce vermeil
éclair.

Le paisible rivage au fin sable poudreux
cache un abîme affreux:
l'Enfer.

La mer...
La mer...

 
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 29 nov 2006 à 06:12
Modifié:  29 nov 2006 à 07:38 par Maan
Citer     Aller en bas de page

Un très joli rythme...
ça fait comme les vagues, qui viennent et repartent...

et puis il y a cette douceur, malgré tout.
Un bien joli poème (vous m'inquiétez!).

-----

Mais attendez-moi! J'arrive...

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
Soliane1


Le froissement d'une aile de papillon change le cours des étoiles. Parole Zen.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
10 septembre 2006
Dernière connexion
2 mai 2017
  Publié: 29 nov 2006 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Magnifiques images au rythme des vagues.

Je nomine.

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 29 nov 2006 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

J'aime très beaucoup m'sieur.. oui le rythme est plus que charmeur et berceur.. subtilité de ta plume comme d'habitude...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 30 nov 2006 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à tous!

Merci pour vos charmants commentaires.

Maan, vous me voyez désolé de vous inquiéter. Le rythme et la douceur de ces quelques vers compensera, je l'espère, ce menu désagrément (sans gréement). Et puis, votre réaction poétique elle aussi m'inquiète autant qu'elle m'enchante, alors je crois que nous sommes quittes (sans trop nous quitter toutefois).

Kajak, merci pour ton compliment, et merci aussi pour ton avis, pour cette impression d'inabouti... Cependant, je me voyais mal clore par un jeu de mot, fût-il subtil, une évocation telle que celle de Mururoa. Le retour au ciel, devenu livide, à la plage inquiétante et au le silence me semblait être la seule fin possible...

Soliane1, merci pour ton passage en eaux troubles et pour ta nomination. Content d'avoir pu imiter un tant soit peu le ressac enchanteur des îles polynésiennes...

Ptitebulle... ci beaucoup m'dame...

A une prochaine!
Amitiés poétiques.
Lune d'avril

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 1er déc 2006 à 06:27 Citer     Aller en bas de page

Et l'amour et la mer ont le sang volcanique...
Quel tempérament ! La main de l'enfer sous le gant de velours... Ici, une autre chute... Mais d'airain...

Un décor mouvant entre somptuosités et cruautés...

Amitiés

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 1er déc 2006 à 11:32 Citer     Aller en bas de page

C'est si doux, ça berce... Je crois que j'aime

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 4 déc 2006 à 03:02 Citer     Aller en bas de page

Salut les filles!

Content de voir des voyageuses (sans pèlerine) sous le ressac des eaux (moyennement) pacifiques...

Amandarine, merci pour ton gentil commentaire. Et la mort et le mur ont la mer pour amère, et des marées d'amer meurent au pied des môles, et la moere et l'amour ont la mer pour morceau... Jouons, jouons, puisque tout joue... Jusqu'à la cruelle chute d'acier. Ravi de te voir métamorphosée en créature de feu; est-ce ton tempérament volcanique?

Julie, merci pour tes mots touchants. Heureux que la mer de mes idées, que le flux et le reflux de mes sons insensés puissent bercer ton oreille. Comme le dit Amandarine, la cruauté pointe son nez sous la douceur, mais qu'importe le flacon...

Saluts poétiques.

 
obab


Absente tout court...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1047 commentaires
Membre depuis
24 février 2005
Dernière connexion
16 février
  Publié: 4 déc 2006 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

charmée par le rythme et les images ! j'aime beaucoup !

  c'était mieux un jour .....
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 5 déc 2006 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Salut les filles!

Merci Saba'obab pour la sympathie de tes mots. Le rythme... les images... que de poésie tout cela évoque en moi. Avec du rythme et des images, il ne manque plus que de la cohésion entre les deux, de la sincérité aussi...

Merci à toi aussi Maryjo. Mon océan est peut-être là-bas, oui... Très loin, très dangereux aussi. Ton évocation du futur me fait craindre pour notre planète, notre mer... Ce cher Jacques Chirac avait entamé son mandat par les essais nucléaires de Mururoa. J'avais une dizaine d'années et ne l'ai pas oublié. J'espère que le ou la plouk qui lui succédera sera un peu plus clément avec sa mère la Nature... Sans beaucoup d'espoir...

A une prochaine.

 
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 6 déc 2006 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Sympa, le changement de titre...


Par contre, ça m'a fait croire qu'il y avait un nouveau poème de vous.
Et quelle déception quand je me suis aperçue qu'en fait, non...

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 8 déc 2006 à 20:07 Citer     Aller en bas de page


Vraiment très bel écrit.. Son rythme particulier me fait penser au mouvement des vagues..

Superbe !

Loup

  http://papemich.free.fr/
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 13 déc 2006 à 07:02 Citer     Aller en bas de page

Salut tout le monde!

C'est toujours un plaisir que de vous voir nombreux sous mes vagues à l'âme, à lames déferlantes et sournoises parfois.

Maan, désolé de ne pas poster plus... Je tâche de m'appliquer. Allez, un poème aujourd'hui, ça va. Prenons la plume, agissons.

Naej, merci pour tes pensées. Dans la mer comme dans beaucoup de choses, le beau côtoie le laid, le naturel côtoie l'humain. Nous nous répandons comme une lèpre incroyable sur le monde. Shame on us. Quant à écrire aux Présidents, pourquoi pas? Je doute un peu de l'efficacité, mais il faut tout essayer...

Merci loup pour cette remarque technique et pourtant sensible. Décrire implique un peu d'adaptation, là c'est du mimétisme...

Salut à tous.
Merci.
A bientôt.

 
Caresse de l'Ange


Si tu dois me quitter, dis le moi sous la pluie pour ne pas voir couler mes larmes..
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
10 juin 2003
Dernière connexion
16 juin 2008
  Publié: 17 déc 2006 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Félicitations ! Une victoire bien méritée !

  Les gens ont peur de mourir...mais en vérité ils ont peur de vivre...
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 18 déc 2006 à 06:24 Citer     Aller en bas de page

Bravo, Monsieur mon poète...

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 18 déc 2006 à 08:37 Citer     Aller en bas de page

Félicitations monsieur son poète ..


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
2503 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 21 déc 2006 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

Superbe le rythme. Superbe.
Didier

 
Lune d'avril


L'effacement soit ma façon de resplendir. (P. Jaccottet)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
28 novembre 2005
Dernière connexion
2 septembre 2011
  Publié: 21 déc 2006 à 04:57 Citer     Aller en bas de page

Je grossis, je grossis, comme enflent les flots houleux... Deux pages, on y arrive...

Plus sérieusement, merci à tous pour vos messages.
Caresse de l'Ange: aucune victoire ni aucune défaite n'est totalement injustifiée, mais probablement aussi jamais totalement méritée. Mais merci pour ton avis sur la question. En tout cas, j'ai eu du plaisir à l'écrire et en suis content.

naej: merci beaucoup...

Amon Düül: la parole sans sel n'a pas beaucoup d'effet. Vivent les embruns marins, le sens piquant, heurtant, acide au caustique. Et la fin, puisqu'il en faut une... Ravi de siéger dans tes favoris.

Maan et Ptitebulle: vous êtes incroyables, entre le touchant et le délirant...

Didier: merci pour ton bref mais fort compliment. Quand le rythme va, tout va... Quand l'appétit va, tout va aussi. Alors Noyeux Joël à tous!

Ciao!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2154
Réponses: 17
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes par thèmes
Décerné le 17 décembre 2006
1ère position, mois de novembre

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0563] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.