Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 15
· ami_des_vers
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 23:42:09
Paris: 10 juil 05:42:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: J'ai rêvé d'inhumer ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 11 juil 2004 à 11:20
Modifié:  10 avr 2010 à 03:33 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

J'ai rêvé d'inhumer la misère inhumaine.
Un métier épuisant qu'espérer l'impossible :
L'exalté tapageur est toujours pris pour cible
Et l'astre du réel vous donne la migraine.

Depuis toujours la vie est cisaillée au crible
Des guerres camouflées mais quand la mort s'égrène,
A-t-on vu un César combattre dans l'arène ?
La loi de la colère est une armée fusible,

Un pion sur l'échiquier dans un donjon de verre
Qu'une main peut faucher par jeu, par distraction,
Car si les tours d'argent ont changé de prénom
Elles sèment toujours la poudre de l'hiver.

Mais bien sûr tout le monde est contre les canons,
C'est à se demander qui les mène aux frontières,
Le vent ? Vautours grimés de paix et de lumière,
Vos becs ensanglantés trahissent vos raisons.

Il y a entre l'homme et l'animal un gouffre
Profond mais si étroit qu'un pas peut le franchir.
Quoique l'on puisse oser, quoique l'on puisse écrire,
L'or du blé est mêlé à l'or sombre du soufre.

La mégalomanie oublie que pour détruire,
Pour éroder les murs de milliers de murmures,
Pour briser les palais sous les coups des fissures,
Un peu d'eau ou de sable et de temps peut suffire.

Quand le conquérant qui pense avoir tout vaincu
Se tourne vers la glace, il ne voit dans sa veste
Par deux fois retournée que l'oeil noir de la peste
Qui a trahi son coeur pour moins de vingt écus

Et, enroulé autour de son long bras de fer,
Un serpent charognard fait d'innombrables vers
Dont l'affreux grouillement l'acclame et l'applaudit :
Qui veut se croire grand s'entoure de petits.

  La musique danse, la poésie chante
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
4 mai
  Publié: 11 juil 2004 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Malgré la noirceur du contenu je dois dire que ce poème est une pure merveille.
Je vais le relire, tu dis tant de choses, dans tes lignes qu'il me faudra du temps pour l'assimiler pleinement.
Bravo je suis sous le charme de ta plume
Amitiés
Nuages

  Eve Lindep
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 12 juil 2004 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Wwooowwwww quel poème !

A lire et relire...c'est superbe ! je suis épartée par la forme, le fond, un grand poème



Marie

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 14 juil 2004 à 11:00 Citer     Aller en bas de page

merci Nuages, content que tu aies apprécié

amitiés,
chimay

------------------------------------------------

merci Andromaque, entre nous moi aussi je
me perds parfois dans mes poèmes tortueux


chimay

------------------------------------------------

merci Valter, je suppose que tu veux parler
des enjambements ? Content que tu en aies
apprécié la parure

amitiés,
chimay

------------------------------------------------

merci Marie, au plaisir


chimay

  La musique danse, la poésie chante
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 21 juil 2004 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

merci Saphariel, ton opinion me réjouit

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
larme_de_crystal


La délicatesse est une façon de parler et l'amour une façon de faire. (Michel Audiard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
2664 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2002
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 21 juil 2004 à 17:39 Citer     Aller en bas de page

Mon Marin au coeur lourd,

Je commente celui-ci car je le trouve sincérement profond et empli de messages pour les êtres humains.

Bravo pour tes vers évocateurs mon cher Ami.

Tendresse,

Ta Sirène,

Isa

  Quand tout semble perdu, accroche toi au mot ESPOIR
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 4 août 2004 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

Puissant et magnifique, des mots bien choisits et qui fond mouche, j'apprécie chacun de tes écrits, quelle profondeur, bravo.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 4 août 2004 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

c'est toujours avec une profonde joie
que je te lis Isa

merci ma Sirène !
chimay

-------------------------------------------------

tu as bien compris qu'il venait des tripes
Dar, merci a toi !

amitiés,
chimay

-------------------------------------------------

l'appréciation est réciproque Patrick, merci !

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 13 nov 2004 à 07:09 Citer     Aller en bas de page

FORMIDABLE!!!
Tu n'y vas pas avec le dos de la cuillière Chimay.
J’applaudi à cette jolie manière de conter l’absurdité humaine.
J’aime cette poésie là !
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Eveil de Fée
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1521 commentaires
Membre depuis
23 octobre 2002
Dernière connexion
17 septembre 2011
  Publié: 23 nov 2004 à 06:44
Modifié:  23 nov 2004 à 06:54 par Eveil de Fée
Citer     Aller en bas de page

Tu traduis tant de choses dans ces jolis vers....
Pour ma part je dirai "Géant"



Nath

J'oubliais, ça fait tellement longtemps que je ne suis pas revenue ici, qu'il y avait les nominations...
Je m'en vais corriger ça à l'instant

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 23 nov 2004 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

toujours à la louche avec ce genre
d'absurdité JP

merci !

amitiés,
chimay

-----------------------------------

ma grande amie Nath de retour,
je suis content de te revoir !
merci


chimay

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18306 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 18 juil 2006 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Ah la la que dire

Tu es grand c'est tout Chimay

Que dire ... rien ... je me tais je soupire et regarde mon bras ensanglanté ...

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 26 juil 2006 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

merci Vinie ... je ne dis rien non plus donc ...

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1788
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0285] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.