Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 15
· AIMA
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 22:08:06
Paris: 10 juil 04:08:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Halles et gorilles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 5 mai 2006 à 17:37
Modifié:  25 juil 2010 à 09:32 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

C'est plus facile de taper
Sur les petits que sur les grands
Morale de cour de récré
Pour les petits et grands enfants

C'est plus facile de frapper
Pour impressionner les gonzesses
Sur un minus mal calibré
Sans risquer ses augustes fesses

Gloire aux victimes désignées !
Et gloire à la stupidité !
Si ca rentre ... en bourse j'achète
Avec ou sans la vinaigrette

Car ce sont des valeurs très sûres
Tout en étant des plus rentables
De condamner d'autres luxures
Tout en préservant son étable

Traitez de putes les vraies femmes
Qui se masturbent moins que vous
Achevez les maux et les drames
Qui ne répliquent plus qu'en clous

Osez ! Mais sans risquer de mais !
Soyez engagés de l'orteil !
Oubliez que tant d'êtres veillent
Pliant sous le poids des abcès

N'y pensez plus aux vrais problèmes !
Vous ne sauriez pas les résoudre !
Rien que d'y penser vous rend blême
C'est plus facile d'en découdre

Tous ces gosses de mal-culture
Ce n'est rien c'est de la musique
Depuis dix mille ans la couture
Donne à l'humanité sa trique

Progressez ? Non mais quelle idée !
Chacun pour soi c'est beaucoup mieux !
Soyons animaux en journée
Et pâles cocus dans le pieu

Quand on n'ose pas ... on la ferme
C'est là la moindre des décences
La partialité ne renferme
Que les germes de l'inconscience

Les pourris n'ont pas de frontière
Mais certains sont plus abordables
On se paie le pamphlet d'hier
Si demain se fait moins aimable

Engueulez-vous pour des salades !
Ça fera bien monter le prix !
Puis critiquons le mec malade
Qui spéculerait sur le riz !

Soyez grossier c'est très tendance
Et oubliez le poids des siècles
Ces monstres de bibliothèques
Qui vous pèsent trop sur la panse

Confondez tout coton et laine
C'est mieux pour les pelotes tendres
Plus ça s'emmêle et plus ça rentre
Comme me disait frère Eugène

Qui était un fier polisson
Souple mais très droit dans ses bottes
Le genre à aimer le cresson
En l'agrémentant de carotte

Mais qui n'aurait jamais osé
Abattre un tigre sans ses griffes
Vendre cher sa publicité
De ses scandales maladifs

Quand j'en vois se complimenter
Entre la théière et les choux
Parce qu'un gars déconnecté
Clame arrêtez les caoutchouc

Je leur dis : "ouhou on s'en fout
Quel est le vrai problème au fond ?
Qu'un gars prône les bouts trop mous
Ou qu'il y ait autant de cons ?"

  La musique danse, la poésie chante
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 5 mai 2006 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Je sais pas si je dois en rire ou en pleurer...
Bon allez go j'ris !
Excellent !

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 5 mai 2006 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Non mais quand même !
Du petit lait à boire mon chaton ça !




*miaou*

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20751 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 6 mai 2006 à 07:17 Citer     Aller en bas de page

ouhou! Ton poème m'a bien fait rire, et il me fait penser un peu aux fables de la Fontaine, serait ce de l'apologue que tu nous sers mon cher? En tout cas ça m'en a tout l'air et je te félicite de nous divertir en nous faisant réfléchir!

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 9 mai 2006 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

merci les ami(e)s, ca soulage parfois

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1376
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0224] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.