Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 127
Invisible : 1
Total : 130
· Filiquier · Lucie Granville
13168 membres inscrits

Montréal: 14 déc 10:36:04
Paris: 14 déc 16:36:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amitié :: Chanson pour la classe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Donovan.Nouel Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
grogner c'est envier ou aimer c'est crier
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
3 décembre
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 3 déc à 16:24
Modifié:  4 déc à 13:46 par Donovan.Nouel
Citer     Aller en bas de page

Chiante comme jamais y'a pas
Mais comme je suis, je ne t'en veux pas
Et j'avoue que tu me donnes raison
Naïf, je leur donne un peu raison
Et toi t'es le seul que je n'aime pas
Tant de haine sans reproche envers moi

Mais bon comme je suis, c'est normal, ça
Fragile sous ses airs de minois
M'énerve, tes yeux vers le haut ont parlé
Comme si tu faisais ça par mégarde
Tu te crois belle alors que t'es très moche
Meuf qui drague, les hommes ne s'accrochent

Les enfants malsains font des cauchemars
Les enfants tristes en ont vraiment marre
Défoncez ses gros putains de bâtards
Gentillesse perdue reste assez rare
Un collège où il n'y a de connards

Toujours sur nous de la bonne lumière
Pourquoi les Hommes aiment-ils la guerre ?
Pourquoi ça fait du bien, casser un verre ?
Pourquoi la bière nous tombe par terre ?

Sous ses quelques grotesques de manière
Me fait sacrément peur, j'en ai la chair
Toujours être bien au-dessus de moi
Alors que c'est moi le plus grand que toi
C'est jusque moi je suis bien plus sympa
Ne parle pas à moi, c'est tout voilà

Les enfants malsains font des cauchemars
Les enfants tristes en ont vraiment marre
Défoncez ses gros putains de bâtards
Gentillesse perdue reste assez rare
Un collège où il n'y a de connards

Amis, te disent que t'es un beau gosse
Jusque sur mon front j'ai un peu de bosses
T'inquiète c'est juste à l'adolescence
Pour ça faut pas être en convalescence
Evidemment de cette sale gosse
Vouloir embrasser ses lèvres de gloss

Les enfants malsains font des cauchemars
Les enfants tristes en ont vraiment marre
Défoncez ses gros putains de bâtards
Gentillesse perdue reste assez rare
Un collège où il n'y a de connards

Me faire un sourire jusqu'aux oreilles
Mon grand cœur devient alors un soleil
Quand tu me parles assez gentiment
L'impression, tu penses méchamment ?

Quand même après mon esprit vient sourire
Que ça me donne des envies d'écrire
Dès fois ça me blesse mentalement
Mais merci quand même pour quelques chants
Puis avec toi je n'ai pas de problème
N'aimes rien, moi l'écriture je l'aime

Les enfants malsains font des cauchemars
Les enfants tristes en ont vraiment marre
Défoncez ses gros putains de bâtards
Gentillesse perdue reste assez rare
Un collège où il n'y a de connards

Celui comme les bons goûts des alcools
Sans nous rendre compte, tu nous la voles
Admirer, est-ce que tu fais du mal ?
Pas de soucis pour qu'on soit en cavale
T'aime bien, je n'aime pas tes amis
Pourquoi tu es avec des gens pourris ?

Les enfants malsains font des cauchemars
Les enfants tristes en ont vraiment marre
Défoncez ses gros putains de bâtards
Gentillesse perdue reste assez rare
Un collège où il n'y a de connards

Débile que je ne suis pas sensible
Je suis gentil, tes mots seront possibles
Et tous les autres de la bonne classe
Chacun tous différents, tous ont la classe
Faut se méfier des super discrets
Moi non, les autres c'est peut-être vrai

  Le roi des c'est que tu veux
ecrivaindunjour


Soi toi même tout les autres sont déjà pris de Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
2 novembre
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 4 déc à 07:51 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup ton texte qui est juste véridique et les mots familiers permettent de nous montrer la réalité

bienvenue sur LPDP au fait

  C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière Edmond Rostand
Donovan.Nouel Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
grogner c'est envier ou aimer c'est crier
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
3 décembre
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 4 déc à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de ecrivaindunjour
j'aime beaucoup ton texte qui est juste véridique et les mots familiers permettent de nous montrer la réalité

bienvenue sur LPDP au fait

Merci énormément, cela me touche

  Le roi des c'est que tu veux
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 140
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.