Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 193
Invisible : 0
Total : 197
· Baudelaine · ori · Tychilios · chevaleresque
13088 membres inscrits

Montréal: 24 juin 07:32:58
Paris: 24 juin 13:32:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Les inlandsis Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 16 mai à 16:14
Modifié:  16 mai à 17:15 par Franck
Citer     Aller en bas de page

«  Les inlandsis  »



Une beauté d'un autre âge offrait aux vagues un nouvel horizon,
Émotions sauvages sombrant dans un singulier état d'abandon.
Libre de repousser ses limites, d'affronter les vents contraires,
D'épuiser ses réserves: embarquer, se vider la tête, respirer la pleine mer!


Les entrées de brises décident de la destination, itinéraire bis
Menant ma barque sur le revers neigeux des inlandsis.
Libérer le hale-bas, choquer la grand-voile, naviguer à l'arrière
Quand le soleil pointe son iris à la surface des bédières


Et que les océans de cristaux pénètrent l'immensité gelée
Du Grand Nord, creusant de profonds puits au coeur des glaciers.
À la nuit tombée, la lune éclaire ce désert de sel à l'infinie blancheur
Des espaces vierges que berce en écho un maelström chuchoteur.


Valse symphonique des icebergs patinant sur une eau bleue cyan.
Monde dormant? Le temps semble suspendu au-dessus de l'ours blanc
Qui, de sa force tranquille, le long des cuirasses de glace,
Marche sur ses propres traces…


C'est alors qu'un souffle glacial file à la dérive des continents,
Défile sur des terres inhospitalières où les volcans
Couvrent leurs paupières de rimmel de cendres.
Et le chaos des champs de lave en scolopendre,


Et le bouillonnement énergétique du magma, laissent les cercles polaires
En dignes frères, imprimer les lois de la nature d'hémisphère en hémisphère.


Geyser de source chaude, constante pression,
Le bout du voyage, douce ascension.







 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 16 mai à 16:35 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Franck,

Je suis originaire de la Scandinavie, aussi tes vers me touchent énormément !
Magnifique poésie !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 17 mai à 02:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Une inspiration "glaciale" réchauffant, vers après vers, le ressenti du lecteur. Une très belle évocation sur l'une de ces régions du "grand froid". Laquelle donne envie de «choquer la grand-voile» pour découvrir de visu cet impressionnant paysage.
J'ai beaucoup apprécié ce vers,

Citation de Franck
Valse symphonique des icebergs patinant sur une eau bleue cyan.


Une image qui donnera à regarder ces icebergs non seulement d'un autre œil, mais surtout d'un autre cœur. Un texte assez prenant et qui remue nos sentiments sur ces univers gelés.

  CdK
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
361 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 17 mai à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Toute la force, le sauvage et la beauté de la nature s'exprime dans ton poème sur ces régions inhospitalières, j'aime beaucoup ces images que tu évoqués et spécialement ce passage :
"C'est alors qu'un souffle glacial file à la dérive des continents,
Défile sur des terres inhospitalières où les volcans
Couvrent leurs paupières de rimmel de cendres.
Et le chaos des champs de lave en scolopendre,"

Bravo

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
443 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 18 mai à 09:25 Citer     Aller en bas de page

Très beau voyage, vraiment...

Merci!
Rose-Amélie 💮

  🌷
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
612 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 18 mai à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Franck

J'aime bien tes ambiances de baroudeur du Nord. Je n'ai connu qu'un petit frère glacier de ces inlandsis, le Vatnajökull islandais... une dimension impressionnante, marcher sur un glacier depuis le bord de mer, cerné de champs de lave et d'iceberg bleu turquoise.

Ton texte est vrai, il respire le grand air, tes mots se plaisent dans les grands espaces.

  SHElene
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4180 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 19 mai à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,

Un poème magnifique aux descriptions majestueuses qui invite fortement à lire ou relire certaines oeuvres de Paul-Emile Victor.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
4251 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 21 mai à 23:54 Citer     Aller en bas de page

Franck, ce texte est un bel univers poétique, et malheureusement un univers bien réel menacé dans toutes ses beautés.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 27 mai à 19:50 Citer     Aller en bas de page

- Merci Sybilla pour ton adorable passage.
Heureux que mes vers t'aient touché! Justement il y a 27 ans, la Scandinavie (Du Danemark à la Norvége en passant par la Suéde) a été mon premier voyage hors de nos frontières qui marquera à jamais mon obsession pour le "Nord".

- Merci Cerdick, ton ressenti de lecteur est très juste et très vrai.
"Une image qui donnera à regarder ces icebergs non seulement d'un autre œil, mais surtout d'un autre cœur."
Comme je l'ai dit à JB, je considère les inlandsis comme des êtres vivants en voie de disparition, et cela résonne tristement dans mon coeur et pour les générations à venir…

- Merci Fried pour ton commentaire.
La force, le sauvage et la beauté de la nature... Ces mots me touchent et illustrent parfaitement ces images.

- Merci Rose-Amélie pour vos mots.
Heureux de vous avoir fait voyager le temps de ces quelques lignes.

- Merci SHElene de me suivre sur ce nouveau périple.
le Vatnajökull islandais, oui je connais de réputation pour ses fameuses grottes bleutées! Magnifique j'imagine par la description que tu en fais, et justement je me prépare entre autres à explorer cette destination…

- Merci Jean-Louis pour ta présence et ton commentaire.
Des mots qui m'honorent... Et effectivement, tu n'es pas le premier à m'inviter à lire ce grand explorateur qu'est Paul-Emile Victor. Du coup, tu éveilles ma curiosité!

- Merci JB pour ta présence et ton appréciation.
Oui tu as raison "un univers bien réel menacé dans toutes ses beautés": des animaux sauvages, près de la moitié, disparus de la surface du globe, une fonte record de la banquise [...] et toujours l'activité humaine souillant nos sols et nos cours d'eau et pas que... Tristesse absolue.





Franck




 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 188
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0375] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.