Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 476
Invisible : 0
Total : 479
· Peïo Sybarite · ZANONI · trapanel
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 04:55:44
Paris: 5 juin 10:55:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Parallèles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PierreCell


Coeur Orphelin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
29 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 18 mai à 16:00
Modifié:  Avant-hier à 05:20 par PierreCell
Citer     Aller en bas de page

Note:
La traduction pour la partie écrite « dans une langue étrangère » (en italique, de couleur verte) est au bas du texte.




Parallèles


Apparemment,
C’est très « Canadien » de s’excuser
… dire : “I’m sorry
Les Américains en rient
Et ça m’amuse d’y penser

Il faut donc croire que nous sommes tous les deux nés
Dans le bon pays

C’est en clair Canadien
À saveur québécoise
Que je t’écris ce poème

( … )

Mon Ange…

Pardonne-moi
De pas avoir réussi à me libérer
De l’emprise
De ta beauté
Ça aurait probablement été plus facile pour toi
Si j’avais réussi… mais,

Est-ce vraiment
Ce qui est souhaité ?

Lorsque je parle
De « lignes parallèles »
Tu sais exactement ce à quoi
Je fais référence… tu uses
Des mêmes mots

Les nôtres
Ont été attirées
L’une vers l’autre
Deux forces distinctes
Sources d’énergies
« Bagages de vies »
Avec une histoire
À écrire

… trop intense,

Peut-être ?

Ce cycle-ci.

Je ne nie rien de ce que j’ai fait
… le beau
… le laid
Avant de te connaitre
… et après

Car pour évoluer
Il faut comprendre d’où on vient
Tout accepter
Même ce qui blesse

There is such a thing
As being “programmed” with “shit”
… and I was

Not all of it
Was “shit”
Luckily
There was some good
That I still
Hold on to

But also,
A lot of “misguided”
“Out of date”
“Unnecessary”
“Cruel” and “hurtful” bits

I had to surpassed my “original programming”
To become
Who I really am

It’s still not finished
I’m still learning
Understanding
And I’m now aware
Of where
I need to go

“Mon Ange” … I wish

You could be there

… hope

That you can see
As clearly
As I’m beginning to see now


( … )

C’est toujours de loin
(Le choix que j’ai fait)
Que j’espère
Que tu te portes bien


De Pierrot


17 mai 2020
12h10




Traduction :

Traduction de “I’m sorry” = « Je suis désolé »

Traduction pour la longue partie du poème, écrite en italique, de couleur verte:

« Il y a une chose telle qu’« être programmé » avec de la «merde»… et je l'étais.
Certes, ce n'était pas que de la « merde »; heureusement, il y avait du bon que je garde.
Mais aussi, beaucoup de tranches « malavisées », « obsolètes », « inutiles », « cruelles » et « blessantes ».
J'ai dû dépasser ma « programmation originale » pour devenir qui je suis vraiment.
Ce n’est toujours pas terminé, j’apprends toujours, je comprends de plus en plus et je sais maintenant où je dois aller.
« Mon Ange » ... j'aimerais que tu puisses être là ... j'espère… que tu pourras voir aussi clairement que je commence à voir maintenant. »


  Lorsque j'hésite, je me rappelle: « Timide est mort »
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 200
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0230] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.