Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 288
Invisible : 0
Total : 289
Équipe de gestion
· Maschoune
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 04:34:52
Paris: 5 juin 10:34:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un vent de liberté Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
315 poèmes Liste
2723 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 12 mai à 10:07
Modifié:  12 mai à 16:33 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Photo personnelle du peintre Espagnol Joaquin Sorolla

Ce sont,

Des vagues une à une qui déferlent,
Verts, bleus, ce mélange d’océan,
Cogne le rivage en décibels,
Senteurs iodées exaltent le vent...

Petits voiliers partent à l’aventure,
Muscles euphoriques tiennent la barre
Vers l’horizon et son envergure,
Les voiles claquent ! Le souffle empare !

Spectateurs du bord, bien accrochés,
Accompagnent ces beaux téméraires,
Audacieux marins aux yeux si clairs,
Embarquent nos sens (sont vivifiés) 


(Fabuleux tableau, une palette de couleurs exceptionnelles ! Vivifiante toile, quel bonheur, et si Iodé ! La mélodie des vagues qui ramène l'immensité, là devant nous. Les deux personnages, apportent une virtuosité au tableau, c’est le point crucial... nous sommes dans leurs peaux, et respirons ce chef-d'oeuvre absolu)

" Un vent de liberté..."

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5482 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 12 mai à 12:23 Citer     Aller en bas de page

j'aime

Amitiés
Yvon

  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22887 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 12 mai à 14:26
Modifié:  13 mai à 10:43 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré ces quelques vers merveilleux et ce tableau qui l'est tout autant.
Un petit air marin et les souvenirs de tempêtes de chez moi, et le souvenir de la course du grand pavois.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16353 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 12 mai à 15:48 Citer     Aller en bas de page

vos vers épouse
magnifiquement le portrait
j'adore

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lafleurquirime


il a fait un beau soleil cette nuit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
413 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2017
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 12 mai à 16:50
Modifié:  12 mai à 16:52 par Lafleurquirime
Citer     Aller en bas de page

l'époux à la mer et la maitresse ce retrouve seul derriere son chevalet à ce faire des couleurs et accouplé les graniture de egouache qu-ii reste sur son pinceau a rever ce qu'il va advenir du reste sur sa planche de peinture .

J'aime cet expression bien deffinie,


Une jolisse d'écriture
[size=Gras][/size]

  Lafleurquirime
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 13 mai à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marchepascal,
tu as rédigé un magnifique poème qui rehausse, si tant est qu'il en a besoin, la beauté du tableau.
Du grand art !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 13 mai à 02:59 Citer     Aller en bas de page


Un beau poème sur une magnifique marine..
Téméraires peut être, inconscients c'est sûr...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
15178 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 13 mai à 03:11 Citer     Aller en bas de page


Mon cher Marché, j'adore tes découvertes !
Les couleurs de la nature et de certains peintres sont pour moi comme de la nourriture qui me fait du bien et qui me fait aimer encore plus cette vie

Tes mots, comme d'habitude, accompagnent à merveille ces coups de pinceaux qui nous font ressentir les vagues et eblouissent notre regard.



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 14 mai à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir marchepascal

Tu nous régales et par tes vers qui nous donnent la sensation d'être devant ces vagues, comme les personnages et par ce magnifique tableau ! Vraiment merci pour ce partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
340 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 15 mai à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour marchepascal,
Un magnifique poème accompagné
d’un très beau tableau.

Merci pour ce charmant partage.
Bonne journée,
Bise,
Sysy

  sysy 🌻 Se tourner toujours du côté du Soleil
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 254
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0637] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.