Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 273
Invisible : 0
Total : 277
· Nicolas L · doux18 · ori
Équipe de gestion
· Maschoune
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 14:29:01
Paris: 29 mars 20:29:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Les blessures du temps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
4160 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 26 mars à 17:53
Modifié:  Aujourd'hui à 09:03 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page


Les blessures du temps


Échaudée par le feu des blessures du temps,
Mes rêves délavés font bien triste figure
Et le calme apparent du silence inaugure
La tiédeur d’un automne où, trop las, je me rends.

Pourrez-vous pardonner, le gris de ma faiblesse,
Puis ce manque d’audace où la passion s’éteint
Quand la peur de briser le calme clandestin
Me fait tendre les bras lorsque mes mots vous blessent ?

C’est ainsi, je l’avoue et ne m’en cache pas,
J’ai trouvé l’avantage à votre douce attache
Et j’aurais pu longtemps, sans le moindre panache,
Vous raconter ma vie et suivre votre pas.

Mes soupirs retenus par des brides trop sages
Resteront sans écho, d’aventure, perdus.
À force de jouer les dés de la vertu,
J’ai oublié l’éclat des serments d’un autre âge.

Il n’y aura de place au soir de la pitié,
Bien que dansent souvent mes ombres familières
Traçant ce que je suis d’une étrange manière
Et si de trop aimer… je n’aimais qu’à moitié…


26/3/2020


 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
209 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
27 mars
  Publié: Avant-hier à 02:41 Citer     Aller en bas de page

J'aime cette incantation triste et nostalgique exprimée en de belles images ,
Merci du partage

 
HF.TELLER

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
163 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Tout simplement : MAGNIFIQUE !
De la belle ouvrage !
HFT

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22485 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Aimer que seulement à moitié, je ne pense pas que ce soit ta nature.
Dans ce poème tu as tout démontré de tes peurs, tes anxiétés, tes désillusions, tes retenues mais au fond de toi même, ton amour est
là qui ne peut faire taire les battements de ton cœur.
Ce poème m'a fortement sensibilisée, il est criant de vérités et je le trouve magnifique.
Bises amicales petite fleur de myosotis
ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
11986 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Peut-on seulement n'aimer qu'à moitié ?

Je m'interroge et ne suis pas certaine de la réponse à cette question, même après la lecture de ton poème Myo...

Peut-être l'amour devient-il attachement ?

En tout cas, belle lecture pour moi (comme toujours hein ).

  ISABELLE
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
4160 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Errant de vous être égaré par ici.
Ravie du partage

-----------------------------------------------------------------

Bonjour HFT,

Tout simplement : MERCI
J'apprécie beaucoup votre plume aussi

-----------------------------------------------------------------

Chère Ode,

Un retour touchant et réconfortant.
Une capacité d'aimer qui ne te fait certainement pas défaut.

Je t'embrasse

--------------------------------------------------------------------

Maschoune,

Tu vois que la question n'est pas si simple ...
Peut-être d'autres lecteurs pourront nous éclairer.

Une autre question me taraude, la souffrance d'un adieu est-elle proportionnelle à l'amour donné ?
Cela fera l'objet d'une autre étude

Je t'embrasse ma belle

PS: J'embrasse tout le monde en ce moment, je suis en manque


Myo

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
401 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 07:13
Modifié:  Avant-hier à 13:21 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo, ta poésie à l'écriture toujours aussi délicate et travaillée aborde l'amour d'une manière peu commune, en soulevant des questions d'une grande profondeur. Peut-on n'aimer qu'à moitié? Je n'ai pas de réponse très sûre à proposer, j'aurais envie de dire qu'aimer à moitié, c'est déjà ne plus aimer peut-être... Ensuite, reste parfois un certain attachement, ou pas, mais je peux me tromper, bien sûr... La passion peut sans doute s'atténuer légèrement avec le temps, et l'amour rester entier. Pas facile tout ça... Merci Myo pour ce partage un peu triste, mais riche... Très amicalement, Lucie

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1072 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 09:25 Citer     Aller en bas de page

...

  🌷
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4331 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 10:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo,

A trop mettre en mouvement la perception intérieure de soi avec probité, voici ce qui arrive…
Une élégie amoureuse à verser dans l'autre cœur s'il est encore temps.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16132 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 12:04 Citer     Aller en bas de page

magnifique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
1292 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Des blessures à panser ou des blessures à penser...
Aimer sa moitié ou aimer à moitié...
Des questionnements écrits sur la partition du temps, des souvenirs d'avant, des désenchantements …
J'aime naviguer dans tes mots Myo.

  SHElene
doux18

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Avant-hier à 17:33 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Myo,

J'ai aimé votre poème, je le ressens comme une prière en suspens... Comme si la "blessure" du doute se nichait dans la beauté des vers.

Merci !

Pierre-Emmanuel

 
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
11 janvier 2019
Dernière connexion
28 mars
  Publié: Hier à 09:35
Modifié:  Hier à 09:36 par Farid
Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
Et si de trop aimer… je n’aimais qu’à moitié …



Il me semble qu'il n'y a pas une seule personne aimée mais deux, vécu comme un dilemme, à la manière du film "Sur la route de Madison". Et je saisis en ces adieux autant d'amour que de regrets, Ô Francesca !

Myo-Miaou, ♪♫ Miaouuuu ♪♫♫ miaou ♫♫ miaou ♫♫ Myooooouuuu ♪♫♫♪Myoooooooooouuuu♪♫uuuuuuuu♪♫♪♫uuuuu ♪♫♫♪♪♫♪♫

MERCI d'avoir fait de cette histoire d'Amour, non pas une pochade mais une noble tragédie qui démontre que tu n'aimes pas à moitié...



 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
5356 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Hier à 12:15 Citer     Aller en bas de page

Poème comme d'habitude magnifique, une interrogation sur le comment "aimer". aucun conseil, aucune réponse. L'approche de l'amour ne peut-être qu'une analyse personnelle, peut-être cette affirmation qui n'engage que moi. Simplement pour aimer, je crois qu'il faut d'abord bien se connaître.

Amitiés
Yvon

  YD
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
4160 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Hier à 13:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucie,

Ma réflexion portait plus sur la retenue des sentiments par peur de "perdre le contrôle".
Les expériences de la vie forgent malgré nous une carapace.
Comme tu le dis la passion ne dure qu'un temps mais cet amour exclusif et peut-être excessif n'est pas forcément constructif.

Merci de ton appréciation

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci Rose-Amélie de ta visite.
Amitié

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour Jean-Louis,

Une question de temps, une question d'envie, une question de choix, une question complexe et universelle.
Merci de ce gentil commentaire.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci Mido Ben ...
Prends bien soin de toi.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

SHElene, ton commentaire me semble être celui qui rejoint le mieux ce que j'ai tenté d'exprimer.
Oui, tu m'as bien comprise

Bisous

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour Pierre-Emmanuel,

La blessure du doute ... oui, un frein certainement à tout changement.
Merci de ta visite ( Je peux te tutoyer ? ) et de ce très beau commentaire.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonsoir Farid ... une fois de plus, tu prends des risques...
Tu n'a pas peur de te ramasser un coup de savate à Miauler sous ma fenêtre ?
Et oui, c'est peut-être ce qui me manque finalement, ce goût du risque... un truc de jeune quoi.

Mais dans ce commentaire, je lis aussi le clef de mon dilemme... cette impression d'aimer "à moitié" est due aux regrets qui occupent
l'autre moitié du cœur...

Merci de ta perspicacité


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonsoir Yvon,

Bien compliqué de donner des conseils en la matière, chaque histoire étant différente et unique.
Et il faut bien toute une vie pour se connaître vraiment.




Myo






 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
5362 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
29 mars
  Publié: Aujourd'hui à 09:17
Modifié:  Aujourd'hui à 09:22 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Je dois dire qu'aimer à moitié est une notion qui m'échappe.

D'autant plus que ce contexte dit qu'il s'agit d'amour entier (au passé peut-être ?), ou alors dois-je changer de lunettes ?

Très beau texte, léché, etc. du Myo quoi !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 181
Réponses: 15
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0415] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.