Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 743
Invisible : 0
Total : 745
· ori
Équipe de gestion
· Maschoune
13151 membres inscrits

Montréal: 25 févr 01:21:42
Paris: 25 févr 07:21:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Notre étoile Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 février
  Publié: 25 jan à 14:15
Modifié:  26 jan à 02:43 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Notre étoile


Sous la caresse donnée
Une femme offre à la vie
Son ventre rond d’amour
Ventre lune
Qui croît à grandes eaux,

Elle irrigue un cœur
Qui ne sait pas encore
Que ce lien sera rompu
Pour accueillir le monde,
Un monde qui donne le vertige
Qu’elle atténue de sa tendresse

Pour son enfant
Elle invente chaque jour
Une planète de petit Prince
Le berce d’étoile en étoile
Lui offre son trousseau de vie.

Celui que tu m’as transmis
Me semblait presque parfait.
Alors pourquoi ma mère
Notre étoile a filé ?

  SHElene
EmikoLian


Tant que l'ouir, le hanter et le voir...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
225 commentaires
Membre depuis
24 mai 2019
Dernière connexion
8 février
  Publié: 26 jan à 03:19 Citer     Aller en bas de page


Bonjour SHelene,

Cette poésie est une berceuse avec son fond d'émotions vives.
Bon dimanche !

Lian

  Lian, aussi vive que l'eau, née au coeur d'un lotus!
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
332 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 jan à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Une poésie douce et forte à la fois, qui parle de ce lien unique qui unit une mère et son enfant... ici, ce lien pourtant tissé soigneusement semble s'être détendu. L'image de l'étoile filante m'a beaucoup remuée, mais cette étoile reviendra peut-être un jour, d'une manière ou d'une autre ? Beaucoup d'émotion à la lecture de ton poème SHElene... Lucie

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
2867 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
23 février
  Publié: 26 jan à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui va bien plus loin que l'amour d'une mère pour son enfant car j'y vois aussi tous les impacts de la vie.
Bien à toi

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
5159 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 jan à 08:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene

En guise de commentaire je vais te livrer une citation.

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.

(extrait du recueil Le Prophète)

  La vie commence à chaque instant.
ATLAS
Impossible d'afficher l'image
L'amour est ma lumière...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2019
Dernière connexion
12 février
  Publié: 26 jan à 09:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene,

Un poème qui berce l'enfant par le mouvement qu'une étoile caresse avec Tendresse...
Une finesse poétique... Bravo
Bon dimanche
ATLAS

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16018 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 jan à 11:04 Citer     Aller en bas de page

beacoup d'emotion
tres bel ecris

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
351 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 jan à 12:17 Citer     Aller en bas de page

De très très jolies images, du début à la fin.
Mais les deux derniers vers sont si tristes
J'espère qu'elle brillera vite à nouveau, cette étoile...

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
870 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 jan à 13:22
Modifié:  26 jan à 13:23 par Adria d'Orances
Citer     Aller en bas de page

Un doux regard de mère ... que je ne suis pas (et ne jalouse pas)
Des mots posés sur l'étoile d'un destin que l'on souhaite le meilleur possible à ses enfants.
Puis la prophétie récitée par Chaman JB, que je trouve fort à propos.
Merci SHElene.

Adria

 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
116 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
22 février
  Publié: 27 jan à 03:44 Citer     Aller en bas de page

oh que j'aime ce doux poeme si maternel , chaque enfant est une étoile qui brillera toujours pour sa mère
Amicalement

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
4274 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
22 février
  Publié: 27 jan à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hélène,

Ne sommes-nous pas des étoiles filantes, quittant le berceau qui nous a vu naître pour entrer dans la vie et s'y consummer ?
Un écrit généreux.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
525 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
25 février
  Publié: 28 jan à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Ce poème je l'aime bien, et je suis d accord à peu près sur tout le commentaire de In Poésie.
Cependant la soudaineté du passage de la 3è personne du singulier à la deuxième à quelques peu destabiliser la concentration de ma lecture....
Étant mère de deux enfants je me rappelle bien ... être enceinte de l'homme que l on aime, et les premières années de l enfance, peu de choses à vivre sont comme cela.

Bonne journée SHelene

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 février
  Publié: 28 jan à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous Lian, LUcie, Cidnos, JB Gibran, Atlas, Mido Ben, Marie-Paule, Adria, Errant, Jean-Louis et Argynne Aphrodite.
J'aime quand chacun y va de sa sensibilité et de son interprétation, d'autant que ce poème garde encore quelques mystères même pour moi… c'est plus SHE qu'Hélène qui s'est exprimé

Si chacun y a trouvé sa part d'émotion, c'est que les étoiles que ma mère m'a transmises brillent encore dans mon écriture.

  SHElene
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5287 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
23 février
  Publié: 29 jan à 12:17 Citer     Aller en bas de page

Je mets un pouce car tout a été dit par les nombreux commentaires.

Amitiés
Yvon

  YD
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 février
  Publié: 29 jan à 12:50 Citer     Aller en bas de page

merci tout plein Yvon

  SHElene
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
1067 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
25 février
  Publié: 30 jan à 21:45 Citer     Aller en bas de page

SHElene,
Un poème que j'apprécie beaucoup car il montre tout l'amour qu'une mère éprouve pour son enfant déjà avant sa naissance, son fort désir de le protéger.C'est dommage qu'à la fin cet accord parfait semble être rompu car l'étoile a filé.Cela fait ressentir de la tristesse.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 février
  Publié: 31 jan à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Flora Lynn pour ta lecture et ta sensibilité. On peut toujours faire un voeu quand une étoile a filé

  SHElene
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 379
Réponses: 16
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1339] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.