Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 502
Invisible : 0
Total : 502
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 00:00:02
Paris: 27 févr 06:00:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ne pas jeter la pierre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 mars 2006 à 05:29
Modifié:  30 août 2010 à 11:02 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

NE PAS JETER LA PIERRE ?


Vous, enfants dépourvus de jouets ou de père ?
Aux yeux cernés de haine aux larmes sans repère,
Vous errez çà et là dans un pays sans nom
Pour unique horizon le spectre du canon.

Vous, tous les orphelins de patries ambulantes
Vos chétives pierres sont armes insolentes,
Rues d’obus ou de chars sont vos terrains de jeux
vos rêves embourbés sous un ciel outrageux.

Ces enfants d’Arafat désarmés jusqu’aux dents
De pierres ou cailloux face aux chars impudents
Se cognent la tête contre un mur érigé
En toute impunité contre un peuple assiégé.

Une pierre à la main Ahmed brandit sa haine
Celle qui circule dans le sang de ses veines,
Sa menotte menace un blindé de Tsahal
Sous les yeux de Kheira il meurt à l’hôpital.

Kheira est cette veuve aux illusions perdues :
Un mari aux six jours une fille pendue,
Il lui reste Kader la fierté de sa chair
Un brillant médecin ce qu’elle a de plus cher.

De ces accords d’Oslo ou ceux de Camp-David
Il ne reste plus rien que la haine et le vide :
Des Innocents meurent juifs ou palestiniens
Déluge de bombes de sang au quotidien.

On s’en lave les mains de tout ce sang versé,
A qui jeter la pierre au présent, au passé ?
Qui fit croire aux colons qu’ils vivaient sur leur terre ?
Ici la loi du sol n’est qu’un droit militaire.

Qui dresse une frontière enrubannée de fer
Qui donc s’érige en juge à coup de bulldozers ?
Est-ce à eux de payer pour la sombre Shoah
Créer nouvel exode au nom de la Torah ?

Feddayin du Fatah ou soldat de Tsahal
Chacun croit en son droit en sa propre morale,
David en son étoile Ahmed en son martyr
Les larmes se valent pour qui sait compatir.



Kader est de ceux là, n’a jamais pris parti
Son désir de servir a fait qu’il est parti
Soigner sans préjugés des gens de toutes races
N’écoutant que son coeur oubliant les menaces.

Kader est effondré, hier sa mère est morte
Un obus est tombé sur le seuil de sa porte,
Tsahal s’est excusée : c’est la fatalité
Pour les chefs du Hamas c’était prémédité.

Qu’ils viennent des mosquées ou bien des synagogues
Les cris sont litanies les pleurs vains monologues ;
Qu’il soit Rabbin, mollah dans ce pays en guerre
Tous les deux sémites étaient frères naguère.

Le jour du grand pardon pour Kader fut un rêve
L’âme déracinée son cœur n’a plus de sève,
Las des fouilles au corps, de ces tours de Babel
Flanquées de miradors d’un état sous tutelle.

Las, judas aux portes et murs à meurtrières
Las de voir arracher oliviers centenaires,
La bande de Gaza ou la bande à Sharon
Il est là dans ce bus, il ne voit plus personne.


PS :
A la une des quotidiens : un terroriste palestinien s’est fait sauté dans un bus à Jérusalem : 21 morts, Israël ne s’explique pas cet effroyable geste ; Kader Rasdan était un médecin respecté dans un hôpital juif de Jérusalem est.
Ce que la presse n’a jamais su, c’est que sur lui avait été retrouvé ces quelques mots écrits en hébreu pour son ami David :
« pardon David, le grand pardon je n’ai pas pu »
David, c’était l’ami juif de Kader, ils s’étaient connus au Darfour envoyés par médecin sans frontière : ensemble ils avaient sauvé tant de vies.


JCE 20/03/2006

Toute ressemblance avec des faits ou des personnages existant ou ayant existé ne peut être que fortuite.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 mars 2006 à 05:33 Citer     Aller en bas de page

On va me reprocher mon propos partisan, je l’avoue il l’est :
Je ne nie pas ce qu’a du endurer cet admirable peuple juif, oui admirable à certains égards et c’est ce qui fit et fait encore sa force : la solidarité et le sens du devoir.
Mais je ne vis pas avec le passé, je refuse qu’au nom des exodes endurés par le peuple juif qu’au nom de la Shoah, un état (plus qu’un peuple) puisse s’arroger le droit d’opprimer un autre peuple, ce que je vois aujourd’hui c’est un peuple plus puissant militairement soutenu à bras le corps par Les USA et qui ne se gène pas pour écraser un peuple qui n’a presque plus rien, quelque soit le passé, les fautes, je me rangerai toujours aux côtés des opprimés, des plus faibles ; avec toujours cet espoir que ces deux peuples puissent vivre en paix et dans le respect l’un de l’autre, je refuse à m’engager sur le terrain de savoir qui était là le premier, le peuple hébreu n’est pas plus celui « élu de Dieu » que le peuple palestinien, par contre ce dont je suis certain c’est qu’il est immortel et les arabes, les palestiniens auraient tout intérêt à s’entendre avec ce peuple, oubliez les querelles religieuses afin de pouvoir créer un Moyen-orient prospère où les peuples respectifs vivent enfin en paix. Je pense que malgré les apparences c’est ce à quoi aspirent ces deux peuples.
Je n’approuverai jamais un poseur de bombe, toute vie est sacrée, pas plus que je n’approuve un état qui fait régner l’ordre par la terreur, parce qu’il est militairement le plus fort.
A ceux qui ne m’approuvent pas, je leur demande juste d’imaginer l’attitude qu’ils auraient
Si ils étaient palestiniens, je me suis mis aussi à la place du juif en tant qu’homme mais sûrement pas à la place de la machine à broyer qu’est l’état israélien.
Quand je vois tout ces morts, je pleure parfois( qu’ils soient juifs ou palestiniens).
Entre ces jeunes jeteurs de pierres qui ont en face d’eux des chars, je suis désolé mais mon cœur a pris parti. Je ne peux préjuger de ce que j’aurai fait en 40 mais je ne crois pas un instant que j’aurai pu être du côté des nazis, j’aurai là aussi défendu un peuple opprimé(en l'occurence le peuple juif).
JC

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
9 mai 2018
  Publié: 22 mars 2006 à 06:18
Modifié:  22 mars 2006 à 06:21 par dav
Citer     Aller en bas de page

Cette situation est de plus en plus irrémédiable...

Comment continuer à défendre la réconciliation quand on a été touché au plus profond de son amour, de sa chair, quand un frère, une mère, un fils est tombé au champ de l'absurde...?

Palestinien ou israélien, un peuple en souffrance...
Quand à la politique de l'état israélien... moi aussi je penche du côté des opprimés.

Un grand texte, jc.

Bravo.


amitiés

dav

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 22 mars 2006 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

On ne peut hélas qu’approuver cette analyse sans concession.
Amitiés
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 mars 2006 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Salut Dav et JP

j'ai hésité à le poster, je peux même avouer qu'hier je suis allé voir un pote juif dans l'après midi et un arabe le soir, les deux m'ont convaincu que je devais le poster alors c'est ce que j'ai fait.
merci à vous deux
amitié
jc

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 22 mars 2006 à 18:20 Citer     Aller en bas de page

Le temps d'un commentaire m'a effacé du site...c'est dire la marge étroite.

Voilà un écrit admirable en tous points, d'abord par la force poétique qui le soutient jusqu'au bout sans faiblir, par son propos authentique qui à travers une anecdote capte toute la dimension de cette tragédie et surtout par le fait de voler la vedette à la politique au profit de l'éloquence humaniste: une oeuvre exemplaire, transmise avec passion et justesse.

Dans ces deux territoires, bien d'enfants, de femmes et d'hommes, las de leurs conditions, éprouvés dans leur chaire, sont prêts depuis longtemps pour la paix. Qui les fait attendre est un autre débat; il n'a pas sa place ici.

Merci Rimarien, par principe je ne vote pas, mais je sais que ce n'est pas nécessaire. Un plébiscite dans ce cas d'ailleurs serait par trop indécent. Je préfère simplement saluer le poète dans son travail. verso

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
6591 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 23 mars 2006 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

Prendre le parti des opprimés ce n'est pas être partisan, un grand texte.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 23 mars 2006 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Merci Pascal,Verso et Patrick pour vos commentaires, ils sont réconfortants et ne m'étonnent nullement venant de vous Pascal et Patrick que je connais, quant à toi Verso que je ne connais pas bien, j'apprécie ton com en ce sens qu'en effet ce poème a essayé de dépasser la politique ou la propagande politicienne pour ne s'en tenir qu'à l'aspect humain!
Merci à vous trois d'être passés et d'avoir donné votre point de vue.
amitié
jc

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 25 mars 2006 à 11:44
Modifié:  25 mars 2006 à 11:52 par Andjik
Citer     Aller en bas de page

Bonjour tonton JC,
la première fois que j'ai voulu écrir eun commentaire sur ce poème, je m'apprêtais à faire une analyse politique du conflit israélo-palestinien, des origines jusqu'à la situation d'aujourd'hui. Mais je vais tout simplement donner les conclusions de mon analyse.

On a un conflit politique, culturel et religieux. Je vais commencer par les plus évidents.

- C'est le conflit religieux. Entre le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam. Tout est resté dans l'interprétation de la vie d'après la mort et du chemin pour y arriver. Si le Christianisme défend le Christ comme le Messie, les Juifs attendent encore le Messie et l'Islam ne jure que par le prophète Mahomet. La divergence d'opinions commence déjà par là.

- Le conflit culturel découle aisément du conflit religieux, Si les Juifs ont décidé que leur peuple est en extinction et que la meilleure manière de survivre est de se reproduire à l'intérieur même de leur cercle, les arabes ont eux aussi la même mentalité. Cette situation de haine n'est que propice à tuer la cohabitation. Il est presque donc inimaginable de voir une coexistence israélo-arabe sur cette terre.

- La troisième chose est le conflit politique et non le moindre. Si les États-Unis (et tous leurs alliés) ne soutenaient pas aveuglément Israël dans leurs agissements, alors je crois qu'ils se seraient engagés plus réellement dans la résolution (armée) de ce conflit qui perdure depuis plus d'un demi-siècle. Je suis tenté de croire que c'est la plus vieille guerre civile de la planète actuellement.

Je suis même tenté de croire que le terrorisme provient de là. Et si on regarde l'histoire des caricatures, on comprendra aussi la prise de position de l'Occident contre le monde arabe.

Mon commentaire semble prendre position pour le monde arabe mais il n'en est rien de tout cela. Je suis juste las de voir la manipulation politique derrière la Shoah et tous les "monuments" juifs. Quand allons-nous tourner la page et écrire une nouvelle histoire? Je suis encore trop naïf de croire que tout cela pourrait changer. Je comprends tous ceux qui disent que c'est la fin du monde qui va arrêter ce conflit. Comment ne pas le penser, après un demi-siècle de désillusion?

Ma solution? Répartir les terres de façon égale et égalitaire et décréter deux républiques libres et souveraines : l'État d'Israël et une Palestine libre!

Un texte plein d'humanisme tonton JC! Il me rejoint dans un texte que j'ai écrit il y a quelques années "Ne pleure pas Yasmina".

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 30 mars 2006 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Yvano de ta réflexion sur ce problème israélo-palestinien qui paraît insoluble, pour moi aussi contradictoire que celà puisse paraître, on est plus près d'une "paix" des braves que d'un nouveau conflit, je sais que le hamas est au pouvoir et je parie qu'avant un an il reconnaitra l'état d'Israël!

Amitié cher neveu
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 19 juin 2006 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

ben voyons Romain ne me dis pas que tu n'as pas trouvé un ver scabreux, merci à toi d'être passé par ici
amitié
jc

 
matin calme


« on ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux »
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
790 commentaires
Membre depuis
23 février 2006
Dernière connexion
4 novembre 2016
  Publié: 20 juin 2006 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

J'aime vraiment bcp ce poème

Sté

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 juin 2006 à 03:56 Citer     Aller en bas de page

Merci matin calme!
ton pseudo aurait il quelque rapport avec la Corée!
amicalement
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 8 nov 2006 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Merci pour tes points Fanny qui en disent plus que bien des mots
bisous
jc

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4973
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,3647] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.