Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 15
13019 membres inscrits

Montréal: 21 oct 00:16:07
Paris: 21 oct 06:16:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amitié :: Le condor, le gypaète barbu et le vautour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
mick91940


La vie vaut la peine d'être vécue
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
52 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2014
Dernière connexion
12 août
  Publié: 11 août à 20:51 Citer     Aller en bas de page

Perché du haut de sa falaise
Monsieur le condor
Scruta l’horizon en quête de nourriture
Quelle fut grande la surprise
Quand il tomba sur un met de premier choix
Une carcasse de buffle
Il déploya ses ailes majestueuses
Pour prendre son envol
Arrivé sur le lieu du festin
Ce fut le choc
Une collision avec son voisin
Maître vautour
Fou de rage, le condor s’écria :
« Vous ne pourriez pas faire attention »
Le vautour répliqua :
« C’est vous qui ne regardez pas où vous allez »
Ne pouvant pas freiner en plein vol
Monseigneur gypaète barbu percute ses deux congénères
Les deux furieux se mirent à crier :
« Regardez devant vous »
Le gypaète barbu répondit :
« Ne vous mettez pas en travers de mon chemin »
Tous trois se disputent pour le précieux met
Une fourmi passant non loin de là
En alla prévenir sa fourmilière
Venu en nombre ramasser des provisions
A la barbe des rapaces
Sous les regards furieux des trois oiseaux
La fourmi lança :
« Au lieu de vous battre pour un morceau de viande,
Apprenez donc à partager »
Puis elle repartit rejoindre les siennes
Avec sa provision.

  mick91940
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6924 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 13 août à 04:49 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci mick91940

ton texte est digne "d'ESOPE", une fable en prose. avec une morale. ton texte m'a fait penser à "la fontaine",
1) livre 9 fable des 2 rats, le renard et l'œuf.
2) livre 1 fable 21 les frelons et les mouches à miel.
3) livre 1 fable 13 les voleurs et l'âne.
et quelques autres très voisins.

j'en ferais peut-être un texte versifié et dans la même morale.

à bientôt de SAM

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 13 oct à 14:17 Citer     Aller en bas de page

Une belle fable. Protégeons les oiseaux, même si la fourmi, vient y mettre son grain de sel.
Merci pour cet écrit
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 142
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0390] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.