Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 74
Invisible : 0
Total : 76
· Filiquier · Tychilios
13151 membres inscrits

Montréal: 6 déc 08:17:28
Paris: 6 déc 14:17:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Une star est née Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Harley Queen

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
13 janvier
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 28 oct à 17:51
Modifié:  7 nov à 15:26 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le public attend, le public acclame ! Assis là, tous...
On entend le bruit infernal de l'excitation et l'impatience
Un troupeau de moutons et elle, la sauvage ! l'ours !
Tous se nourrissaient du spectacle de son impertinence

Deux, trois couloirs étroits plus tard, dans le creux d'un couloir à portes
Dans le côté sombre d'un de ces films ambitieux, entre chaque rideau de perles
Un bruit sourd de basses entoure le peu de silence de nos chers hôtes
On pouvait alors distinguer l'impasse, menant à l'imprudente âme éternelle

Elle, immobile devant son miroir de lumières, le regard fixe
Elle ne souriait pas... elle ne souriait plus... elle jouait comme elle le devait
Il ne lui restait plus qu'à se lever et devenir enfin leur phœnix
Le pas presque maladroit, mais sa beauté, chaque nuit, ils en rêvaient


Elle entra sur scène, le teint pâle et les yeux amères
Pourtant, rien ne changeait, absolument rien ne transparaissait
Elle fut un instant une star, un centre, un hémisphère
Des heures et des heures puis le monde entier l'applaudissait

Subjugués par la véritable tournure de son image
Cependant chacun à leur tour la laisserait
La fin arrivera et il faudra tourner alors cette page
Les rideaux se refermèrent, son corps reculait


Elle n'eut qu'à faire face à l'autre côté et ses absences
Elle ramassa ses affaires, se retourna et partit seulement
Et sans le vouloir elle n'en prit aucune conscience
Pour elle, ce fut une incroyable évidence, il était temps...


Ce soir-là elle claqua la porte de sortie
Comme elle ferma les yeux sur cette vie


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 52
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0313] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.