Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 23
· josette · Zilcah
13089 membres inscrits

Montréal: 27 juin 00:36:44
Paris: 27 juin 06:36:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: 3 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Baudelaine Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Clin d'oeil à Baudelaire, Verlaine et... Coluche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
12 juin
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 12 juin à 16:32
Modifié:  14 juin à 06:43 par Baudelaine
Citer     Aller en bas de page

Aller vers l'évidence


Avec ma violence et ma douce sagesse,
D’attendrissants égards aux retours de chacal,
De ce serpent chinois au scorpion astral,
Qui veux-tu que je sois ? Une simple promesse ?

Sous la paix des saisons qui gravent la richesse,
Derrière une tempête au souvenir brutal
Surement pas un ange, un humble marginal
Qui voudrait simplement supprimer la bassesse.

Je vais par les sentiers, errer dans les montagnes,
Regarder en arrière, inventant des cocagnes
Qui rêvent d’éclairer vos heureux lendemains.

Mais c’est votre présence, aimante descendance
Et toi belle compagne, index de mes chemins,
Vous qui sommez mes pas d’aller vers l'évidence.

  Baudelaine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
1374 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 13 juin à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et bienvenue sur LPDP Beaudelaine

Joli clin d'oeil au grand poète, déjà... et un beau sonnet tout en oxymores ! Une entrée bien réussie.

Merci pour ce partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4950 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 13 juin à 10:27 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 13 juin à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Une entrée tonitruante

 
Baudelaine Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Clin d'oeil à Baudelaire, Verlaine et... Coluche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
12 juin
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 14 juin à 03:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de NicoNavel
Une entrée tonitruante



Et fait avec mes petits doigts

  Baudelaine
Chlamys


Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais - Cicéron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 juin à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Baudelaire (ça me fait bizarre d'écrire à Baudelaire)
Une agréable lecture. Je suis sensible au parallèle entre randonnée et sens donné à la vie.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Baudelaine Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Clin d'oeil à Baudelaire, Verlaine et... Coluche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
12 juin
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 14 juin à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Bonjour Baudelaire (ça me fait bizarre d'écrire à Baudelaire)
Une agréable lecture. Je suis sensible au parallèle entre randonnée et sens donné à la vie.



Merci, mais c'est Baudelaine, je n'aurai jamais la prétention de ressembler à ce Maître de la poésie Française

  Baudelaine
Chlamys


Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais - Cicéron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 juin à 17:08 Citer     Aller en bas de page


Je vais consulter un ophtalmo

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8220 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 22 juin à 03:40 Citer     Aller en bas de page

oh, oh, BAUDELAINE.
- Merci, ça me fait bizarre d'écrire à Baudelaire
- mais moi c'est Baudelaine,
- je n'aurai jamais la prétention de ressembler à ce Maître de la poésie Française.
- sache que ce sont des puristes, qui une fois qu'il fut sans vie physique, en ont fait une idole, (idole) qu'il aurait peut-être aimé être de son vivant. donc, pour toi, tout est possible, à toi de savoir devenir, pour les autres cette éventualité.
à + de SAM

 
Baudelaine Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Clin d'oeil à Baudelaire, Verlaine et... Coluche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
12 juin
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 23 juin à 15:28 Citer     Aller en bas de page

Est-ce réellement le but ?

  Baudelaine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0435] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.