Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 155
Invisible : 0
Total : 156
· Elisa
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 14:07:21
Paris: 23 juil 20:07:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Amour(eux)! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 17 mai à 15:41
Modifié:  30 mai à 03:52 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Amour(Eux)! Aglaé et Aurélien

Viendra le temps où je tournerai le dos aux miroirs
Où hanches accueillantes et seins arrogants
Prendront place dans la malle aux souvenirs
Où les baisers dérobés au fond de nos visages,
A peine éclos sur nos lèvres,
Auront perdu la verte saveur d'antan.
Aux splendeurs passées, succèdera un amour tiède et languide.
Je le fatiguerai, peut-être s'ennuiera-t-il et le jour sera la nuit
Et la nuit, voudra-t-il toujours se rouler dans mes bras ?

Aurélien,
Je me souviens, lorsque j'ai lancé mon grappin
Et qu'à l'abordage j'ai sauté à ton bord,
J'ai du batailler ferme; non sans résistance
Tu t'es rendu à mes somations baissant pavillon,
Puis nos deux esquifs solidement amarrés
Par les aussières de l'amour
Nous avons navigué sur beaucoup d'océans
Jetant l'ancre de temps à autre pour goûter le repos
En quelque îles désertes pleines de lumière…

Ce temps semble révolu; nous faisons maintenant
Des ronds dans l'eau sans plus vraiment s'éloigner
Des côtes et avons mis de la distance entre nous
Parfois oublieux de regards caressants et complices.

Aglaé,
Ne sois pas mélancolique, la force est toujours en nous
Invité sans fin au dépassement de soi et à la performance
Lancé dans une course éperdue au bonheur
Contentons-nous de nous redécouvrir sans cesse
En restant authentique.
Au jeu de la séduction réciproque nous nous employons
A donner et recevoir sans nul besoin de balance.
Nous avons passé un contrat, ne pas se décevoir
Ni trahir, non pas d'anciennes promesses,
Mais ce que nous sommes en toute franchise,
Sans que la peur de se dévoiler nous retienne.
Si le vent tombe et le navire se désenchante
Le mieux qu'on puisse faire
Est d'amener les voiles puis de veiller ensemble
A la proue, dans l'attente de la moindre embellie.

Aurélien, tu es de tous mes jours
Et tes mots fleurissent comme jasmins odorants
C'est chose douce à l'âme d'y trouver réconfort
Vois, ce chagrin ne dure pas
Ma peine est déjà derrière moi,
Cette secrète présence, je l'oublierai
Ton ciel ne fait pas d'ombre à mon cœur.

  Poésie, la vie entière
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15469 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 17 mai à 17:15 Citer     Aller en bas de page

superbe

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
11098 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 mai à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Quels beaux mots Jean-Louis, quelle émotion dans ce testament d'un amour qui a vécu.... et qui n'a pas dit son dernier mot !

Merci à toi, un réel plaisir de lecture ce matin pour moi !

  ISABELLE
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
449 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 18 mai à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d'émotion... et beaucoup d'amour...
Au passage du temps, il semble que l'amour s'atténue... mais en fait, il est toujours présent... revêtant un habit différent...
Je lis entre ces lignes des pensées et des interrogations qui peuvent toucher tous les couples... mais surtout une osmose des cœurs...
Merci Jean-Louis pour ce poème profond et délicat

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
463 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 mai à 07:34 Citer     Aller en bas de page

Glycine l'a bien dit avant moi, le temps peut-il atténuer un amour vrai? J'y ai vu peut-être à tort, un lien avec la chanson Saturne de Brassens...

Beau travail!

Amitiés
Rose-Amélie

  🌷
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
672 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 18 mai à 16:18 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jean-Louis,

Aurélien et Aglaé sont décidément très attachants.

J'ai beaucoup apprécié ce passage:

"Nous avons passé un contrat, ne pas se décevoir
Ni trahir, non pas d'anciennes promesses,
Mais ce que nous sommes en toute franchise,
Sans que la peur de se dévoiler nous retienne."

Une belle philosophie, ambitieuse. Uné écriture appaisante.

Merci!

  SHElene
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 19 mai à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Bonjour mido, Isabelle, Glycine, Rose-Amélie, SHElene,

Je trouve beaucoup de points communs dans vos commentaires et vous remercie beaucoup de leurs pertinences.
Aglaé, pour une fois, est prise d'un soudain abattement; sa franchise va être récompensée car Aurélien fait amoureusement resurgir beaucoup des mots que le temps souvent disperse aux quatre vents du quotidien.

Merci à vous
Amitiés et
jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
4997 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 19 mai à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Des propos que je comprends trop bien... le temps qui s'avance inéluctablement avec ses envies, ses regards qui changent, ses petits tracas... Bref, devenir vieux n'est pas rigolo!

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 20 mai à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,

Merci pour ton commentaire ; Aglaé et Aurélien ont entre 45 et 50 ans et toujours cependant des signes de lassitude se font jour.
Ils tentent de réagir...

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4350 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 25 mai à 03:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Louis,

Ce texte me parle énormément. Nous sommes peu ou prou du même âge et les mêmes ressentis se profilent, même s'ils ne sont pas exactement de même nature.

La longévité d'un couple est un mystère... dans lequel la continuité amoureuse, si elle est prise quelquefois en défaut, est remplacée par toutes sortes de choses qui lui font tuteur. Oui, il y a de la magie, entre cuisine et sorcellerie.

En filigrane je lis dans ton texte toutes ces subtilités qui font du lien.

Amour(eux), amour d'eux, amour à deux... équation gagnante.

Longue vie à Aglaé et Aurélien. Tu penses : 45-50 ans... des jeunots !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 28 mai à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,


Merci pour ces rapprochements établis entre Aglaé et Aurélien et la vie qui s'écoule, différente pour chacun de nous...
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 29 mai à 18:48
Modifié:  29 mai à 19:32 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

Jean-Louis,
Un beau poème qui nous donne de l'espoir car l'amour y triomphe malgré les embûches du temps. Mais cela ne se fait pas tout seul et dans votre poème vous montrez bien qu'il faut faire un effort, avoir de la bonne volonté et donner le meilleur de soi pour qu'il puisse se conserver ainsi, ce que vous illustrez très bien dans les derniers vers de l'avant- dernière strophe que j'apprécie beaucoup:"Le mieux qu'on puisse faire-Est d'amener les voiles puis de veiller ensemble-A la proue, dans l'attente de la moindre embellie."Merci Jean-Louis, pour ce poème agréable à lire et instructif.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 4 juin à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Flora,

J'apprécie toujours autant les interprétations des poèmes que vous commentez. Votre acuité m'est ici fort agréable et je vous en remercie.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
3284 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 5 juin à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Hello, Jean-Louis...au final, c'est Aglaé qui est la voix rayonnante, celle qui donne l'envie d'aller même si...du coup il n'y a plus trace d'un passé de regrets aux jours joyeux-noiés ms de belles promesses à venir...et de sa part, c'est un cadeau...
"Aurélien, tu es de tous mes jours
Et tes mots fleurissent comme jasmins odorants
C'est chose douce à l'âme d'y trouver réconfort
Vois, ce chagrin ne dure pas
Ma peine est déjà derrière moi,
Cette secrète présence, je l'oublierai
Ton ciel ne fait pas d'ombre à mon cœur."
Je suis certain que le ciel de nombreux lectrices et lecteurs s'en trouva dégagé aussi...preuve dans les com' précédents ; -).
Que leur vie leur soit encore très longue, belle et pleine d'aventures....:-)

Avec ttes mes amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 6 juin à 15:46 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Riaga,

C'est toujours un agréable moment à partager lorsque tu reviens parmi nous avec de nouveaux poèmes ou de chaleureux commentaires.
Aglaé sait provoquer le dialogue si le besoin devient pressant et susciter le meilleur chez son compagnon.

Mes amitiés sincères

jlouis

  Poésie, la vie entière
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 277
Réponses: 14
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0669] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.