Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 734
Invisible : 0
Total : 735
· Le fantôme
13081 membres inscrits

Montréal: 26 mai 21:35:39
Paris: 27 mai 03:35:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Dire le parfum de tes cheveux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Laurt64
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
28 février
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 16 mai à 18:03
Modifié:  16 mai à 21:08 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Dire le parfum de tes cheveux.

Je me souviens et nous étions amis,
Tu avançais alors contre mon épaule,
Nous avions été surpris par la pluie
C’était un de mes plus jolis rôles.

En pressant quelque peu notre pas
Je t’avais prise sous mon bras
Au fil des flaques nous avions ri
Sous le pont trouvé notre abri

Les grosses gouttes avaient mouillé ton front,
J’hésitai à t’embrasser la joue
Et comme l’eau te caressait pour moi
J’étais muet comme au cinéma.

Je peux encore fermer les yeux
Dire le parfum de tes cheveux
Me rappeler ton sourire gêné
Et le trouble qui me saisissait

Je me souviens et nous étions amis,
De cet été et puis de cette pluie
La lumière sur ton visage
Nos quinze ans sous le naufrage.

Il en fut au soleil tout autrement
Et nos chemins s’en allèrent au vent
Nos études, en somme, la vie, les gens
J’aime encore ces pluies d’été pourtant.

Qui apportent encore jusqu’à moi
Le doux parfum perdu de tes cheveux.

(c)Laurt64

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
4069 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 16 mai à 21:09 Citer     Aller en bas de page

Un poème beau et bien doux.
J'aime cette ambiance nostalgique.
On entendrait presque un piano jouer derrière...

Merci.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
94 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 17 mai à 01:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Une douce fragrance du passé, exhalant cet inoubliable parfum de ses cheveux. Un morceau de mémoire sobrement mais joliment restitué dans ces quelques vers.

Citation de Laurt64
Dire le parfum de tes cheveux.


Non pas seulement l'évoquer mais, plus que l'écrire, le formuler de vive voix. D'une voix résonnant et s'élevant de cette inspiration au long de sa lecture. Un délicat poème que j'aime beaucoup.

  CdK
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
284 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 17 mai à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Joli souvenir, bravo

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
11001 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 17 mai à 02:21 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup la délicatesse qui ressort de tes mots !

Merci à toi !

  ISABELLE
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14776 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 17 mai à 15:23 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Laurt64,

Très belle poésie emplie de douceur !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4111 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 17 mai à 15:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Laurt64,

C'est un délicieux poème, à l'aimante remenbrance.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Laurt64
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
28 février
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 17 mai à 16:12 Citer     Aller en bas de page

Merci à toutes et tous pour vos gentils commentaires.
La mémoire est faite de ces instantanés,
comme des polaroïds qui nous reviennent ainsi comme des boomerangs.
souvent quand on ne les attendait pas, n'est ce pas?
Une image, un parfum, une odeur, le goût d'un aliment.. une pluie d'été!

merci à vous, vraiment, sincèrement.

amitiés, Laurent

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
2686 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 23 mai à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Délicat, touchant, émouvant ...
Je cherche des souvenirs au fond de moi pour me rappeler un tel instant ... mais rien ne vient.
Alors je rêve avec tes propres mots.
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 200
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0294] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.