Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 17
13120 membres inscrits

Montréal: 18 nov 21:15:15
Paris: 19 nov 03:15:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La tristesse d'une mère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
2 novembre
  Publié: 16 mai à 00:37 Citer     Aller en bas de page

Assise sur le quai, elle fixe l'horizon.
L'océan lui a pris son enfant, son garçon.
Il est parti marin, sur le grand paquebot,
Vers ces côtes lointaines, où se brisent les flots.

C'était son plus beau rêve, il adorait la mer,
Son père fut aussi un mari beau et fier.
Très jeune, il l'emmenait sur sa barque, pêcher,
Et quand ils revenaient, très joyeux, ils montraient,

Un poisson ruisselant, à l'écaille brillante,
Que sa mère admirait, tendre et reconnaissante.
Quand son père partit, très loin, au paradis,
Il devint un marin,comme il l'avait promis.

Cette vie d'aventure l'attira tellement,
Qu'il préféra partir, sur le grand bâtiment.
Dans son bel uniforme, comme il était heureux,
Tandis qu'elle pleurait, en se cachant les yeux.

Maintenant qu'il est loin, il reste le courrier,
Car il ne reviendra qu'à la fin de l'année.
Alors, traînant sa peine, elle fixe l'océan,
Lui priant de veiller, sur son unique enfant !

**Le chagrin d'une mère, sans son unique enfant, est si grand,
Que ses larmes coulent bien souvent !**

 
Andesine


Je me dope à la douleur, je consomme et me consume
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
831 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 16 mai à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Josette,

Un poème émouvant que l'on entend comme une histoire... Je ne regrette pas ma lecture et j'espère que ce petit marin reviendra dans les bras de sa tendre mère à la fin de l'année.

Merci pour ce beau partage, au plaisir de te relire !

Mes amitiés,

Lapoètesse

  Anciennement Lapoètesse
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 16 mai à 16:46 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir chère Josette,

Très belle poésie émouvante !



Bonne soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
erd

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 17 mai à 02:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Un texte très touchant. Un beau poème évoquant avec sensibilité, toutes ces mères qui regardaient leur enfant partir pour naviguer loin de leur rivage. De ces mères qui, jour après jour, retournaient sur les lieux d'embarquement pour scruter patiemment et fébrilement l'horizon. Avec à chaque fois, l'espoir de voir la grand voile de leur enfant se rapprocher de leur anxiété pour la rassurer. C'est ce que reflètent ces vers, même si les puissants moteurs d'un paquebot se sont substitués à la fière et frêle grand voile. Les mères seront toujours là pour les accueillir.

  ...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
21962 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 17 mai à 14:23 Citer     Aller en bas de page

Je ressens un peu du Pierre Loti dans ce poème très émouvant et je retrouve cette vie de marin que mes ancêtres ont bien connue et m'ont contée bien des fois
Bises chère JOSETTE
ODE 31 - 17

  OM
Laurt64
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
23 commentaires
Membre depuis
28 février
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 17 mai à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Josette,
j'aime beaucoup. bien écrit et très touchant.
j'ai mené mon fils au train le jour ou il quitta le nid pour la 1ère fois. un père seul que le quai, comme cette maman..
la poésie est cet art de l'écrit qui nous plonge en quelques mots dans un vécu, une scène, une histoire..
incontournable poésie...

merci Josette

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15742 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 17 mai à 17:12 Citer     Aller en bas de page

emouvante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 161
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0369] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.