Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 490
Invisible : 0
Total : 490
13168 membres inscrits

Montréal: 14 déc 01:35:24
Paris: 14 déc 07:35:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Nos rendez-vous manqués Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13614 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 5 avr à 00:43
Modifié:  5 avr à 00:47 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



Quand nous aurons tous deux
Oublié nos visages
Nos corps entremêlés
Et le son de nos voix,
Nous serons libérés
De l'emprise de l'autre
Enfin... tu le seras,
Pour moi, il est trop tard.
Nous nous sommes offerts
Des riens à conserver,
Une lettre... un cahier..
L'oubli est éphémère.
Il m'était inutile
De t'avoir chaque jour
Pour garder le fossile
D'un amour avorté.


Lorsque j'aurai vieilli
Bien plus que nécessaire
Je me retournerai
Vers mes années passées
Pour faire le ménage
Dans tous mes souvenirs
Et ne garder que ceux
Que je veux conserver.
Je penserai à toi,
À ce qu'on aurait pu...
Aux rendez-vous manqués
À ceux qu'on aura eus
Je sourirai peut-être
En revivant ces jours
Qui ont été pour nous
Et qui ne seront plus.


Quand tu seras le père
De deux ou trois marmots
Qui iront à l'église
Communier le dimanche,
Tu penseras peut-être
À celle qui, un jour
T'avait donné jadis,
Ses moments d'abandon.
Les quelques souvenirs,
D'un avant évanoui,
Ternes depuis longtemps
Ne seront que brouillard,
Alors tu sonderas
Le fond de ta mémoire
Et dans un coin peut-être
S'éteindra mon prénom.


 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 5 avr à 01:22 Citer     Aller en bas de page

A la croisée des chemins et même des coeurs perdus..

sublissime poème en entame de journée...


des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4939 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 01:27 Citer     Aller en bas de page

Beau. Très beau !
Mais... aïe !

Curieux que ce texte me fasse penser à cette strophe du Bateau Ivre :

" Or moi bateau perdu sous les cheveux des anses
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseaux
Moi dont les monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau"
(de mémoire)

Bateau... naufrage...

Les souvenirs ont quelque chose d'impitoyable.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
2503 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 5 avr à 02:21 Citer     Aller en bas de page

Une magnifique mélancolie.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8826 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 02:38 Citer     Aller en bas de page

merci ADAMANTINE
ton texte je les revis de temps en temps.
ces apprentissages qui me furent nécessaires.
ces expériences que je n'oublierai jamais.
ces reconnaissances qui vivent en moi.
que de textes en y pensant pourraient par MUSE être sauvegardés.
mon "être de lumières" sait me dire qu'ADAMANTINE sait offrir d'aussi beaux assemblages de mots.
SAM play.

 
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1335 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 03:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Adamantine,
Un superbe poème, vous êtes talentueuse..
Cordialement
Robert


  alweg
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 5 avr à 05:34 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce poème qui est fluide à la lecture, sur le thème des amours passés qui s'effacent lentement.
Reste l'interrogation, que ce serait-il passé sans les rdv manqués ?

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1017 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Une liberté d'écriture que j'aime!
Ma chère Adamantine, je ne crois pas que tu sois une personne dont on puisse oublier le prénom!!

J'en connais un qui va sortir de son corps!!!

  SHElene
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13614 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 5 avr à 11:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guid'Ô
A la croisée des chemins et même des coeurs perdus..

sublissime poème en entame de journée...


des


Je suis heureuse que tu ais aimé et laissé quelques mots sous ce poèmes.
Bises

Citation de In Poésie
Beau. Très beau !
Mais... aïe !

Curieux que ce texte me fasse penser à cette strophe du Bateau Ivre :

" Or moi bateau perdu sous les cheveux des anses
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseaux
Moi dont les monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau"
(de mémoire)

Bateau... naufrage...

Les souvenirs ont quelque chose d'impitoyable.

Bizzz, JB



Ça pique toujours un peu au début. Les souvenirs on souvent quelque chose d'impitoyable en effet... C'est peut-être ce qui les rend si précieux.

Citation de Didier
Une magnifique mélancolie.


Merci Didier


Citation de samamuse
merci ADAMANTINE
ton texte je les revis de temps en temps.
ces apprentissages qui me furent nécessaires.
ces expériences que je n'oublierai jamais.
ces reconnaissances qui vivent en moi.
que de textes en y pensant pourraient par MUSE être sauvegardés.
mon "être de lumières" sait me dire qu'ADAMANTINE sait offrir d'aussi beaux assemblages de mots.
SAM play.



Si ton être de lumière aime, j'en suis heureuse également.


Citation de alweg
Bonjour Adamantine,
Un superbe poème, vous êtes talentueuse..
Cordialement
Robert



Merci pour ces mots qui me vont droit au cœur

Citation de Fried
J'aime ce poème qui est fluide à la lecture, sur le thème des amours passés qui s'effacent lentement.
Reste l'interrogation, que ce serait-il passé sans les rdv manqués ?



Sans ces rendez-vous manquez, je pense qu'une certaine partie de ma vie aurait manqué de couleurs.
Merci de ton passage.

Citation de SHElene
Une liberté d'écriture que j'aime!
Ma chère Adamantine, je ne crois pas que tu sois une personne dont on puisse oublier le prénom!!

J'en connais un qui va sortir de son corps!!!



Rhooo c'est gentil ça !


 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15809 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 11:50 Citer     Aller en bas de page

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13614 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 5 avr à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben



Merci Mido.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de Magali
Sans ces rendez-vous manquez, je pense qu'une certaine partie de ma vie aurait manqué de couleurs.



Ta réponse m'a renvoyé à ma sœur, elle n'aimait que les amours compliqués, les "bons gars" l'agaçaient, elle n'aimait que les vrais matous avec tous les inconvénients qui vont avec… Et c'était folklorique à la maison...

  YD
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 5 avr à 16:48 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Adamantine,

Magnifique poésie émouvante !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14867 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 17:32 Citer     Aller en bas de page


Comme Yvon moi je crois qui' il esiste unae sorte de predisposition aux amours compliqués que tu sais nous raconter sì bien 🤗🤗

Bises
Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
82 commentaires
Membre depuis
11 janvier
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 5 avr à 17:40
Modifié:  5 avr à 20:33 par Farid
Citer     Aller en bas de page

Adamantine,

Tes rendez-vous avec les hommes sont peut-être manqués mais notre rencontre avec ton humanité n'est pas imaginée :

Ainsi on la retrouve [rubrique "de tout de rien" ] dans ta réponse du 6 mars à Samamuse à propos de l'apport d'un ordinateur à la rencontre LPDP ; ce furent des propos attentionnés et respectueux et non cassants et teintés de mépris comme ceux d'un autre.

Aussi je te remercie d'avoir été en accord avec tes mots en poésie et honnête dans la vraie vie.

" Chère Adamantine,

J'aime quand de fond ta Douleur me mord,
J'aime quand elle me griffe, me défait, m'attrape.
Elle saura aussi la garce me traîner dans la boue.

Mais vaine sa saignée - la salope ! - moi j'm'en fous !
Car mêlant la joie, j'aime en toi et ce regard froid
Et cet espoir long-courrier je veux dire l'Espérance…

- Et Adamantine un seul mot ?

- Consistante !!! (ou, tu me pardonneras Diamant, intellectuellement bandante…)"



PS : Merci également à Isabelle d'avoir pris soin de Samamuse.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
4047 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 6 avr à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Un très beau moment de lecture

Ça me fait penser à la chanson d'Adamo " la boîte à souvenir"

"J'ai dans ma boîte à souvenirs
De quoi rêver, de quoi tenir
Premier baiser, premier émoi
Quelques bonheurs touchés du doigt
Qu'on n'oublie pas
Et du soleil pour les hivers à venir "


Car même si certains souvenirs ne sont plus partagés, à nous de les garder vivants

Myo

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 7 avr à 07:45 Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine de votre joli poème J'aime beaucoup sa construction. Et c'est vrai que si l'on a des souvenirs de l'autre, on lui en laisse aussi... A bientôt

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13614 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 10 avr à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Yvon : Pour calmer un matou, la castration suffit en général

Sybilla : bisoux

Lilia : Heureusement que je ne vis pas tout ce que j'écris Il y a toujours une fond de vrai néanmoins : un état d'esprit, une sensation, un désir... J'écris peut-être plus comme cela que sur ma réalité.

Farid : Oula... que de jolies choses... Je ne sais pas si je suis consistante... Remarquez, ne dit-on pas d'un plat trop consistant qu'il est trop lourd ? Merci d'avoir cette vision de moi mais ayez bien en tête que ce n'est qu'une vision. Merci pour ces mots qui m'ont touchée.

Myo : Je suis allée écouter cette chanson que je ne connaissais pas. Merci pour la découverte et pour tes mots laissés.

Drôle d'oiseau : Merci à vous

Miette : Je suis heureuse que vous l'aimiez.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 462
Réponses: 17
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0651] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.