Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 19
· Abysme · Lafleurquirime
13164 membres inscrits

Montréal: 30 mai 07:28:52
Paris: 30 mai 13:28:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Scp Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 21 mars 2019 à 21:34
Modifié:  22 mars 2019 à 05:59 par Emme
Citer     Aller en bas de page

SCP

Un soir, elle m'a dit :
-Je l'aime, tu sais, comme une dingue, mais lui, il préfère les garçons et il les suit le soir dans les boîtes de "Strange", où il boit des cocktails noirs avec des scorpions vivants dedans - Alors je le regarde danser, plantée au bout du comptoir, comme une pute qui attend son client, en usant mes ongles pour graver des cœurs et nos initiales dans le zinc, mais il ne les voit jamais.

Et moi, je la regarde sans rien dire, parce que face à ça, je ne sais pas comment faire, ou peut-être qu'il n'y a rien à faire.
Comment lui avouer la vérité, comment lui dire que moi aussi, je veux bien avaler des scorpions, comment lui dire que j'en crève de son odeur, que j'en crève de serrer le vide dans mes bras, ce vide qu'elle m'impose sans savoir.

Alors toutes les nuits, je descends ces milliers de marches qui mènent aux arcs-en-ciel, et je navigue sur des fleuves qui charrient les corps flétris.

Thierry
Mars 2019

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3660 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 22 mars 2019 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Un poème poignant, des mots forts.
Comme une ode au désespoir d'un amour non partagé.
J'ai beaucoup aimé ma lecture.

Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 22 mars 2019 à 17:59 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Ashimati,

Très bel écrit poétique émouvant !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5472 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 23 mars 2019 à 10:40 Citer     Aller en bas de page

En séduction, en amour… tu plais ou tu ne plais pas c'est aussi simple que çà… Et il faut faire avec nos blessures

Yvon

  YD
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 25 mars 2019 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à vous d'être passé sous ces quelques mots et d'y avoir laissé votre empreinte.
Amitiés et bises
Thierry

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1394 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 29 mars 2019 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Un écrit émotion. Je reviens après une longue absence, j'ai toujours autant de joie à te relire.

Amitiés

Alweg

  alweg
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1394 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 29 mars 2019 à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Un écrit émotion. Je reviens après une longue absence, j'ai toujours autant de joie à te relire.

Amitiés

Alweg

  alweg
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 30 mars 2019 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage
Ravi de te revoir
Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 370
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0488] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.