Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 45
Invisible : 1
Total : 49
· SHElene · Lapoètesse · Tristamourir
13058 membres inscrits

Montréal: 17 jan 16:30:33
Paris: 17 jan 22:30:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ecrit dans la mer mariné Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ferhat

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
155 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 04:29
Modifié:  13 jan à 09:46 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page


Ô silhouette qu’enchaîne la mer des désirs
Aux flots que les courants malmènent
Sur ces berges où les souvenirs viennent
Se rafraîchir dans l’écume des larmes sans haine

Sur la plage aux sables embrunis
Arrachés aux roches des chagrins
Tes haleines gratifient le rivage d’écrits
Que le soleil lit tous les matins

Assise sur la berge mousseuse
Aux creux remplis d’embruns
Tes pieds dans la vague tisseuse
Se parent d’un chant en refrains

Ressacs sur ton bracelet d’argent
Qu’une sirène cherche à arracher en vain
Pour soudoyer les marins pris dans les vents
Cherchant un anneau d’amarrage sur leur chemin

Que dire de ton regard fixant une fresque
Sur les horizons d’édens lointains
Là où le rêve étale ses frasques
Pour un voyage au pays des lendemains

Tes fins doigts tu tournes les pages
D’un livre aux feuilles de rêves plein
Que libère ton soupir de la cage
Avec les souvenirs orphelins

Sais–tu que sur mon front une lumière s’irise
Reflets de tes yeux sur les ravins
De toutes mes rides qu’illuminent tes brises
Au port des amours sans fin
Croisent nos âmes cherchant des grains
Ravitaillant dans l’asile notre gite
Dans une grotte nous cultivons des jardins

Ô mer aux histoires cultes
Dans l’île des mémoires les mouettes s’agitent
Sur tes rives roulent des vagues occultes
Courants de sentiments diluviens

Et ce corail dans la mer en rut
Liant à la lumière de pleine lune son destin
Ce décor ne ressemble-t-il pas au tien ?

Ferhat












 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
10468 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de ferhat

...
Sais –tu que sur mon front une lumière s’irise
Reflets de tes yeux sur les ravins
De toutes mes rides qu’illuminent tes brises
Au port des amours sans fin
Croisent nos âmes cherchant des grains
...



J'aime particulièrement bien ce passage que je trouve imagé (mais ça ne remet pas en cause le reste du poème bien sûr )

Merci à toi pour cette lecture !

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
14735 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 12:07 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
3215 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Poète Ferhat,

Je reviens lire au bord de la rive de tes poèmes.

J'ai plus particulièrement aimé les deux quatrains en neuf syllabes


Sur la plage aux sables embrunis
Arrachés aux roches des chagrins
Le rivage aspire tes écrits*
Que le soleil lit tous les matins

Assise sur la berge mousseuse
Aux creux remplis d’embruns
Tes pieds dans la vague tisseuse
Se parent d’un chant en refrains


*au lieu de... "Tes haleines gratifient le rivage d’écrits"



J'ai bien aimé ton poème. Votre Plume poétique très prometteuse... se bonifierait cependant en vous disciplinant à relire, avant publication, avec des yeux critiques, plusieurs fois votre première épreuve,.

Ô mer aux histoires cultes Dans l’île des mémoires les mouettes s’agitent Sur tes rives roulent des vagues occultes Courants de sentiments diluviens Superbe!!

Bien à toi cher Ferhat.
amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13345 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 16:40 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir cher Ferhat,

Magnifique poésie que j'ai adoré lire !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
VikThor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
23 mai 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 23:46 Citer     Aller en bas de page

joli poème... bravo

  L'amour est cette merveilleuse chance qu'un(e) autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 107
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0298] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.