Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 46
Invisible : 1
Total : 51
· La Brune Colombe · rené duruisseau · Rosi · Lapoètesse
13058 membres inscrits

Montréal: 17 jan 17:01:07
Paris: 17 jan 23:01:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Il se peut que je ne sache plus t'entendre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
2914 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 03:48 Citer     Aller en bas de page

 
Il se peut que je ne sache plus t'entendre

On chante, enchante, on chante
les multicolores polyphonies
de nos desseins souterrains
combats secrets
qui montent
et montrent nos ombres
je ne t'ai pas entendue

Les flammes ferventes de tes yeux
calment mon mal-être
par leurs vives lueurs
jusqu'en mes caves sourdes

Tout ce qui est aimable en toi
que j'aime plus fort que tout
d'amour constant
de fièvre inextinguible
m'étreint comme un lierre
imperceptibles changements

Tu es l'aubier
je suis l'écorce
nos liens sont organiques
je te protègerai autant qu'il le faudra
et si mes forces font défaut
l'élan de nos sèves
sera notre guérisseur
aubes phosphorescentes
claires boussoles

Les reflets perlés dans tes cheveux blonds
ces ponts de clarté
me portent à ta douceur retrouvée

Danse de tendresse
sous ta peau diaphane
le sentiment qui va
nous transpercer
d'innocentes franchises

Je te vois renouvelée
âme de source fraîche
frappant à l'enclume du vent
je te vois chantée

Pforzheim, le 12 janvier 2019

 


  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
17412 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 12 jan à 04:13 Citer     Aller en bas de page

C'est beau de voir l'être aimé renouvelé
Mais on sent quelque chose de brisé sous jacent...

Bisous

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
437 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Un beau texte je trouve In poésie, merci de votre partage

 
SHElene Nouveau membre!


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
62 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 05:50 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce partage sensible et mélodieux.
Cela doit doux d'être blonde... parfois

  SHElene
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1504 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour In poésie,
De bien belles images se dégagent..
Mais aussi de la mélancolie.. C' est mon ressenti
Merci à toi pour ce beau partage
Belle journée

  aime la vie même si elle te deçoit
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
3215 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Jean-Baptiste,

Au niveau des sens ce sont l’ouie et la vue qui monopolisent l’attention du lecteur dans ce poème écrit à l’encre intimiste des confidences innocentes.

On y chante ou enchante par des polyphonies multicolores nos desseins souterrains… ces combats secrets qui montent et montrent nos ombres. Et pourtant je ne t'ai pas entendue


On y voit les flammes ferventes de tes yeux qui calment mon mal-être, par leurs vives lueurs, jusqu'en mes caves sourdes


Tout ce qui est aimable en toi
que j'aime plus fort que tout
d'amour constant, de fièvre inextinguible
m'étreint comme un lierre
imperceptibles changements



Tu es l'aubier
je suis l'écorce
nos liens sont organiques
je te protègerai autant qu'il le faudra


On y voit les reflets perlés dans tes cheveux blonds, ces ponts de clarté qui me portent à ta douceur retrouvée.


Danse de tendresse
sous ta peau diaphane
le sentiment qui va
nous transpercer
d'innocentes franchises

Je te vois renouvelée

âme de source fraîche
frappant à l'enclume du vent
je te vois chantée



Reste à savoir si cette vue chantée est à nouveau un sentiment enchanteur qui tue les ombres du lierre?

Je continue malgré plusieurs lectures de plus en plus lentes de sentir que je n'ai pas encore saisi la signification profonde de ce superbe poème...

Bien à Toi Jean-Baptiste,
Au plaisir de te relire.

Amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
417 poèmes Liste
21300 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Et pourtant elle est tout pour toi, cette pointe de tristesse n'enlève pas l'amour et la tendresse qui est en toi, même si tu ne l'entends pas, tu la ressens, tu la vois et c'est ton bien le plus précieux.
Bises IN - POESIE
ODE 31 - 17

  OM
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
268 poèmes Liste
4616 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 12 jan à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Un poème en quête d'amour à la lecture on ressent une demande qui ne semble pas trouver l'écho espérer…

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
3573 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean-Baptiste,

Le titre soulève un coin du voile qui recouvre cet amour; l'aubier, bois tendre, véhicule la sève et la rude écorce maintient l'édifice... attention fragile.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
226 poèmes Liste
14735 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 12:16 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Insaisissable, je tourbillonne et disparais...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 16:17 Citer     Aller en bas de page

JB, perso, je pense que tu es loin d'être sourd... fais pas semblant !
Magnifique poème au demeurant, que dire de plus.
Bisous

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13345 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 16:55 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir In Poésie,

Superbe poésie en partage !
Pleins d'émotions se dégagent !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Sandi


…on n'a qu'une seule maman... et quand on est maman, rien ne compte plus que ses enfants !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
362 commentaires
Membre depuis
18 janvier 2010
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour In Poesie

Les sentiments sont emouvants au bout de votre plume.

Merci pour cette belle lecture melancolique et touchante.

Mes amitiés, Sandi

  SANDY
Chara... bia
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
37 commentaires
Membre depuis
3 février 2018
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 13 jan à 07:17 Citer     Aller en bas de page

C'est beau.

Et même si l'aubier est cerné,
L'écorce protectrice érodée,
Des hêtres, créatifs et patients,
naissent aussi des gourmands,
Même s'ils se démènent.
Sur les hanches de la mousse.
Ça pousse, ça pousse
Et que ça duramen.

  Plus vieille que ma grand-mère, moins sage que mes enfants
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
2914 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 07:45 Citer     Aller en bas de page

@ Bestiole, Miette, SHElene, ticia, actuaire, ode3117, Y.D , Jean-Louis, mido ben, Mawringhe, Sybilla, Sandi, Chara...bia, grand merci de vous être arrêtés sur ce chemin si mal balisé. Grand merci, même si je réponds pas indiviuellement, mais...

Ceux qui me connaissent savent que je n'explique pas ma poésie. La seule chose que je puis vous dire au sujet de ce poème est que je l'ai écrit et qu'à la fin j'en ai mélangé les strophes, cassant la linéarité du propos. Ne soyez pas surpris d'être désorientés.

Mawringhe... tu tiens une piste, et Chara...bia, idem.

actuaire : analyse textuelle très intéressante, merci mon ami poète.

Ceci dit, oui, il y a une certaine dose de nostalgie en moi en ce moment, mais l'amour est toujours là, indéfectible.
2018 aura été une année fort difficile pour moi. J'ai perdu MA maison et je ne crois pas que je m'en remettrai rapidement.

Aléa de la vie, n'est ce pas... il y a bien pire.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Chara... bia
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
37 commentaires
Membre depuis
3 février 2018
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 13 jan à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Et pour en savoir quelque chose, elle restera TA maison, ton bébé. À tout jamais.

  Plus vieille que ma grand-mère, moins sage que mes enfants
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
2914 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 08:09
Modifié:  13 jan à 08:12 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Oui, "quelque part", comme on dit si bien aujourd'hui.
Sauf que je ne l'habite plus et que c'est tout de même une forme de déchirure.
C'est marrant, j'ai eu 6 mois de tranquillité par rapport à elle, et là, ça me travaille. J'ai l'impression qu'elle me parle, qu'elle me dit revient.

Mais elle m'a fait aussi un grand cadeau : te connaître.
Je me souviens te voir arriver dans la rue, me demander si je connaissais une maison à vendre... tu connais la suite.

Bizzz JB

PS : t'écrire cela me refait penser au poème de Mallarmé "Apparition" :
"...
Quand avec du soleil aux cheveux, dans la rue
Et dans le soir, tu m'es en riant apparue
Et j'ai cru voir la fée au chapeau de clarté..."
(de mémoire)

  La vie commence à chaque instant.
Chara... bia
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
37 commentaires
Membre depuis
3 février 2018
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 13 jan à 11:08 Citer     Aller en bas de page

J'aime à penser qu'il n'y a pas de hasard, que les choses font sens, tôt ou tard.. Toutefois, il demeure ici et pour moi, un cas de conscience, car j'y ai tant gagné. C'est avoir participé à un arrachement et en sortir victorieuse. C'est du plaisir trouvé dans une déchirure sue. C'est une grande joie puisée dans des larmes.
Je sais comme c'est dur pour toi.
Et, en passant par la Lorraine, c'est donc toujours avec grande tendresse que je m'arrête et considère LA maison.

  Plus vieille que ma grand-mère, moins sage que mes enfants
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
3727 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Un chant d'amour qui transcende ...
Un chant vécu de l'intérieur, un accord qui résonne et vibre longtemps après le silence.

Une belle émotion.

Myo

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
2914 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 15:39 Citer     Aller en bas de page

@ Chara...bia et Myo, merci.

@ Chara... suite par mail.

@ Myo, quel plaisir de te revoir sur mes lignes ! Encore une bonne idée ce "après le silence".

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 190
Réponses: 19
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0505] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.