Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 39
· Drôle d'oiseau · feethy · Adria d'Orances · Paul Ferguson
13050 membres inscrits

Montréal: 10 déc 04:36:24
Paris: 10 déc 10:36:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le lendemain Cc Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
giuseppe28 Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
6 décembre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 6 déc à 10:01
Modifié:  Avant-hier à 09:20 par giuseppe28
Citer     Aller en bas de page

C’est le lendemain que cette histoire commence.
C’était où ? C’était quand ?
C’était juste, le jour suivant.
Cela vous suffira.

Le jour où le bonheur abandonna le couple,
Quand le souffle du serpent conduisit la femme,
la belle, l’unique, la Femme devant le pommier,
l’homme, son compagnon fidèle n’était pas très loin.
Elle l’appela. Il la rejoignit d’un seul élan.
C’était la trahison, la victoire du mal.

Amer était ce fruit de la connaissance.
Tels des béliers qui franchissent la haie
et se retrouvent devant un lion affamé,
aussitôt les deux amants furent la proie de leur destin cruel :
« Nus ils étaient, du seul péché habillés ».

Des flots de gens suivirent le premier homme et la première femme.
Au fil des siècles, de générations en générations,
voici que leurs descendants, leurs enfants,
nous amènent à ce jour tout juste achevé, à hier : « le jour précédent ».

C’est là, sous un cerisier que deux amants,
Un garçon et une fille, croisaient leurs regards.
D’amour habillés, ils cueillent le petit fruit.
Le bonheur ils regagnent.
C’est la victoire du bien, une nouvelle vie commence.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14543 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 6 déc à 11:50 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp
plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
giuseppe28 Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
6 décembre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 6 déc à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
12927 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 6 déc à 16:26 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir giuseppe28,

Bienvenue sur le forum !
Une belle entrée sur le site !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
giuseppe28 Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
6 décembre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 6 déc à 23:16 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla
J'ai beaucoup de choses à apprendre.
Je ne suis pas francophone, neanmoins je suis tombé amoureux de la langue de Molière que j'étudie depuis mars 2014.
Bonne journée
Giuseppe.

 
Miette
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
223 commentaires
Membre depuis
30 novembre
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 7 déc à 15:41 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre texte, je partage en grande partie le fond et je vous tire mon chapeau pour la forme en tant que non francophone,vraiment. Et merci d'aimer tant cette si belle langue latine qu'est le français

 
giuseppe28 Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
6 décembre
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: Avant-hier à 09:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Miette,
Le français ? Simplement, je l'aime !
J'essaye de nager dans cet océan de mots. Je vole au-dessus des nuages des idées. Je creuse les profondeurs où se cachent ses trésors. Je marche ; je cours ; je vole. Je découvre l'infini dans un point minuscule : un rien encore moins qu'une "miette", un « je » qui a soif d’«eux ». Ainsi, je découvre la joie d’être part d’un NOUS qui s’appelle francophonie et d’un peuple qui s’appelle humanité.

 
Mawringhe Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
13 novembre
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: Avant-hier à 14:42 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Giuseppe 28, bienvenue sur le site et merci pour cette belle lecture
Eh oui, le jardin d'Eden, le péché originel qui se reproduit à travers les millénaires et les coeurs qui saignent....encore.
Bonne continuation

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 131
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0429] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.