Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 920
Invisible : 0
Total : 920
13157 membres inscrits

Montréal: 26 févr 23:06:30
Paris: 27 févr 05:06:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Par la fenêtre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 nov 2018 à 15:27
Modifié:  14 nov 2018 à 15:31 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Le rameau de laurier balançait lentement
Ses lanières vertes au vent
Ce mouvement souple et rythmé plaisait à mes yeux
Je songeais à nous deux

Ma main se réchauffait aux parois d'une tasse
Aux contours doux et ronds
Comme mes bras entre tes doigts quand tu m'embrasses
Si nous nous retrouvons

La lumière s'infiltrait par les rideaux tissés
Imitant ton regard
Lorsqu'il épouse le monde et mes yeux par hasard
Ou par nécessité

Tandis que les nuages obscurcissaient l'espace
Le vent se déchaînait
Mais tout au bout du rameau battant sa menace
Une fleur blanche le défiait

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
1256 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 nov 2018 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Un texte empreint de douceur et de sensibilité que j'ai beaucoup apprécié...

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9103 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 février
  Publié: 14 nov 2018 à 22:21 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci Chlamys
je me joint à NicoNavel
j'ai beaucoup aimé ton texte.
Sam

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11856 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 nov 2018 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ! J'aime le rythme et les mots, les images ... j'y sens une douce nostalgie ...

Merci à toi

  ISABELLE
Samira Poétesse Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
8 mai 2013
Dernière connexion
5 août 2019
  Publié: 15 nov 2018 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

" Tout le monde parle de l'amour, et chacun suppose l'avoir éprouvé, une fois au moins, en quelque rencontre de jeunesse, et se croit le droit d'affirmer dans l'âge mûr, suivant que ses souvenirs lui en ont laissé une image riante ou fâcheuse, que l'amour est une charmante faiblesse excusable dans les années d'inexpérience ; ou bien que l'amour est une ardeur des sens aussitôt éteinte que satisfaite ; ou bien encore que c'est la chimère des imaginations romanesques, et qu'on s'égare et se perd à la poursuivre. Mais la passion, la passion de l'amour, qui l'a connue ? Un homme, peut-être, dans un siècle ; et celui-là voudra-t-il, saura-t-il dire ce qu'il a ressenti ? Et s'il le dit, qui le comprendra ?"

Marie d'Agoult,
Les Esquisses morales.


Voilà ce à quoi m'a fait penser votre poésie...

A vous relire...



Poétiquement,

La Sanctuaire.

  ]La Sanctuaire[
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 nov 2018 à 17:28
Modifié:  15 nov 2018 à 17:40 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Citation de NicoNavel
Un texte empreint de douceur et de sensibilité que j'ai beaucoup apprécié...


Merci Niconavel, oui, je me souviens d’un moment très doux !

Merci Sam, Maschoune ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 nov 2018 à 17:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
Le regard par la fenêtre, sur fond d'orage et menaces d'intempéries, m'apparaît comme une longue allégorie, dont l'inspiration pourrait se puiser dans les incertitudes d'un couple, réuni pour le meilleur et le pire...
Le balancement réunit à mon sens cette antithèse très poétique, où la fleur se montre tenace !
Une fleur d'Acanthe ?


....
Merci Marselo. Amour souhaité éternel, sûrement
Quant au laurier rose (même à fleurs blanches) on le dit symbole de méfiance. Je ne le savais pas au moment où j’écrivais ce texte ! Avec le recul, c’est une coïncidence remarquable.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
12 janvier
  Publié: 15 nov 2018 à 17:49
Modifié:  15 nov 2018 à 17:49 par Sans Nom
Citer     Aller en bas de page

Certaines strophes très belles à mon goût, merci de votre partage

Citation de Chlamys
(...)
Ma main se réchauffait aux parois d'une tasse
Aux contours doux et ronds
Comme mes bras entre tes doigts quand tu m'embrasses
Si nous nous retrouvons(...)

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 nov 2018 à 17:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de Samira DE
" Mais la passion, la passion de l'amour, qui l'a connue ? Un homme, peut-être, dans un siècle ; et celui-là voudra-t-il, saura-t-il dire ce qu'il a ressenti ? Et s'il le dit, qui le comprendra ?"

Marie d'Agoult,
Les Esquisses morales.

Voilà ce à quoi m'a fait penser votre poésie...

A vous relire...

Poétiquement,

La Sanctuaire.



Merci pour cette réflexion. Peut-être la poésie est-elle un des meilleurs moyens pour s’exprimer sur l’amour et la passion.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9103 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 février
  Publié: 19 nov 2018 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

rien ne vaut la réalité.
en virtualité… heureusement que certains assemblages de mots… transforment les imaginaires, en des réalités personnelles.
si, si, c'est vrai ma Chlamys.

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1690 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
25 février
  Publié: 19 nov 2018 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé le style alternant vers de 12 syllabes avec celui de 6....ça rythme le texte au doux balancement des branches du laurier ! J'aime aussi ces petits détails sur lesquels le lecteur s'attarde "la main qui se réchauffe sur la tasse " et d'autres encore ......
Le laurier étant le symbole de l'éternité et de la victoire , on se plait à croire que l'amour sera plus fort que la tempête !

Merci pour ce beau texte

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
857 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 21 nov 2018 à 14:46
Modifié:  22 nov 2018 à 02:41 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

@Obsidiane
Contente de frôler des ressentis universels’ merci.

@Pieds en vers @Miette
Merci pour ces compliments

@ Paul Ferguson
Je ne suis pas douée pour peindre avec un pinceau, j’en ai parfois été frustrée. Et voilà ce commentaire qui ouvre une fenêtre ignorée .... merci.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 423
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0503] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.