Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· josette
13016 membres inscrits

Montréal: 17 nov 00:31:39
Paris: 17 nov 06:31:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Cinq heures cinq Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 10 nov à 04:43
Modifié:  10 nov à 06:38 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Cinq heures cinq et suis tout en éveil,
Cinq heures cinq m’indique le réveil,
Tout mon être en hypertension,
Suis une ligne à haute tension,
Je risque l’électrocution,
Faut que je fasse attention.

Cinq heures cinq et suis tout en éveil,
Cinq heures cinq m’indique le réveil.
Mes pensées, elles filent vers toi,
Comme le ver file la soie,
Laissant un fil luisant que l’on voit,
Scintillant dans le matin tout froid.

Cinq heures cinq et suis tout en éveil,
Cinq heures cinq m’indique le réveil,
Aussitôt mon cœur déjà vite s’affole,
À chaque battement une pensée s’envole,
50 fois par minute mes tempes résonnent,
50 fois par minute ton visage rayonne.

Cinq heures cinq et suis tout en éveil,
Cinq heures cinq m’indique le réveil,
Je t’aime présente en moi,
Comme j’aime tant être en toi,
Dans une présence pleine d’émoi,
Qui dans le petit matin flamboie.

  Ori
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
654 poèmes Liste
3798 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 10 nov à 06:25 Citer     Aller en bas de page

Paris s'éveille

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1413 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 10 nov à 15:34 Citer     Aller en bas de page

Quelle nuit ....tiens j'en suis tte retournée et essoufflée
1/premier sizain j'ai envie de vs dire couper le courant
2/ deuxième sizain j'ai vraiment un faible pour
"Mes pensées, elles filent vers toi,
Comme le ver file la soie,"
3/ troisième sizain ..;attention à la tachycardie
4/quatrième sizain , le repos du guerrier ( enfin je crois !! )

merci

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7173 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 11 nov à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour ORI,
cinq heure six je suis là,
un DUO sur ce thème pour la semaine prochaine ?
MUSE est en train de le quémander auprès de SAM

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 01:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
Bonjour ORI,
cinq heure six je suis là,
un DUO sur ce thème pour la semaine prochaine ?
MUSE est en train de le quémander auprès de SAM




Pourquoi c'est le thème du mois ?
Pas de souci cela peut m'amuser

  Ori
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 01:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Quelle nuit ....tiens j'en suis tte retournée et essoufflée
1/premier sizain j'ai envie de vs dire couper le courant
2/ deuxième sizain j'ai vraiment un faible pour
"Mes pensées, elles filent vers toi,
Comme le ver file la soie,"
3/ troisième sizain ..;attention à la tachycardie
4/quatrième sizain , le repos du guerrier ( enfin je crois !! )

merci



C'est moi qui dit merci de ce retour drôle et chaleureux

  Ori
Paul Ferguson


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
93 commentaires
Membre depuis
30 octobre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 15:36 Citer     Aller en bas de page

Refrain entêtant d'un musique mécanique qui, ainsi qu'un moulin à prière, s'agite pour une frénésie sensuelle.

  Trouver d'abord, chercher après. Jean Cocteau
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 17:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paul Ferguson
Refrain entêtant d'un musique mécanique qui, ainsi qu'un moulin à prière, s'agite pour une frénésie sensuelle.




Merci pour ce retour
Philippe

  Ori
Miette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
84 commentaires
Membre depuis
28 septembre
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 12 nov à 18:44 Citer     Aller en bas de page

C'est super bravo.
La tension de la masturbation est extrêmement bien rendue, merci de votre partage

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 13 nov à 01:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Miette
C'est super bravo.
La tension de la masturbation est extrêmement bien rendue, merci de votre partage




Et merci de votre retour.
Philippe

  Ori
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
283 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 13 nov à 01:19 Citer     Aller en bas de page

L'obsession d'un être qui nous habite...
Le désir l'envie encore et encore approfondir jusqu'à l'épuisement!

Lecture prenant l'esprit puissamment! ( slogan publicitaire) j'achète


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
153 commentaires
Membre depuis
24 août
Dernière connexion
16 novembre
  Publié: 13 nov à 03:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
L'obsession d'un être qui nous habite...
Le désir l'envie encore et encore approfondir jusqu'à l'épuisement!

Lecture prenant l'esprit puissamment! ( slogan publicitaire) j'achète


marchepascal




Merci de ce retour.. Oui le désir devient obsessionnel, je crois…
Amicalement
Philippe

  Ori
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 147
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0491] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.