Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 11
· froggy33
13367 membres inscrits

Montréal: 8 juil 21:57:05
Paris: 9 juil 03:57:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Aurore onirique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 7 juil 2005 à 05:54
Modifié:  25 juil 2010 à 09:13 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Dans un pays du sud
Ecrasé de soleil
J'ai renversé ma flûte
Dans un silence opaque
Mais l'ombre n'a plus cours
Lève l'ancre appareille
Naufragée sans recours
Les cheveux sous la laque

Car tout n'est qu'un éclair
Aperçu de côté
Le monde a l'épaisseur
D'un papier quadrillé
Aux nuages de fleurs
Chaque case est un temple
L'aurore au timbre clair
Tranche d'une main ample

La tranche des nuits vagues
Fauchée par les écueils
Sur la jetée de sel
Mouillée de gazouillis
La fée rose étincelle
A chaque clapotis
Et la lumière drague
Le fond qui se recueille

Comme un arbre en automne
Sur son feuillage d'ocre
Brûlé par les vapeurs
Qui montent des labours
Et nul ne s'en étonne
Dans la torpeur des bourgs
Chauffés par la liqueur
Embrumés de breloques

Où l'air s'appesantit
Le temps cesse de battre
Plus de vent plus de sens
La plaine attend l'orage
Attend sa délivrance
Que l'atmosphère éclate
Du verbe qui jaillit
Rempli d'idées sauvages

L'équilibre statique
Contient déjà le germe
Qui grossit dans ses reins
Approche de son terme
C'est la vie électrique
D'où naît le mouvement
D'où la crainte s'éteint
Il n'y a de néant

Il nia l'impensable
Le nez enivré d'or
Allongé sur le sable
Les yeux dans les nuées
Qui parsemaient le ciel
Comme une humble buée
La pluie vint solennelle
Sur la terre à éclore

  La musique danse, la poésie chante
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
4226 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 7 juil 2005 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Chimay, tu as bu quel coktail avant d'écrire ?

Comme un rêve, je n'en comprends pas tout le sens mais il m'interpelle.

Ravie de te relire.
Myo

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 9 juil 2005 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

une triple menthe à l'eau sur tapis
de glaçons entre nous je n'ai pas
tout compris non plus

ravi de te revoir Myo

bisoux,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1057
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0183] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.