Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· samamuse
13035 membres inscrits

Montréal: 19 sept 01:30:54
Paris: 19 sept 07:30:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ton Absence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 15 sept à 05:15
Modifié:  15 sept à 05:50 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Ton Absence

Malade depuis des mois, je me gave de citrons
Pourtant rien à faire… ils ne partent pas les frissons.
Consultée, la médecine propose un onguent,
Rabbin, curé, imam, suggèrent l'extrême-onction.

Ma Douce, Mon Amour, Ma Blessure,

Aux heures de ton absence,
Lorsque je suis seul avec moi,
la paix vient avec le serrement du cœur
Et tout me remplit de toi

J'écris alors ton nom
Et dès qu'à peine l'encre est sèche
Je caresse du bout des doigts
Les quatre lettres tant aimées, Ella *

Le silence alors se respire,
Le silence alors se boit
Et chaque seconde qui meurt,
Meurt sur une pensée de toi

Ainsi je revois ton visage
Ainsi je revois tes bras
Et te serre toute chaude contre mon corps
Même quand tu n'es pas là !!!

Mais la maison sans toi,
La maison vide de ta voix,
La maison lourde sans tes pas,
Il fait froid, si froid sans toi,

Mais ton Absence, ô ton Absence !

Me lever la nuit
Mort de peur ou d'espoir
Me mettre debout
Et pour calmer le vide en moi
Manger, boire ;

Me lever, peine perdue,
Tu n'es pas là…
Manger, leurre,
Mais ça n'est pas ton corps !
Boire, triste soif,
Mais ça n'est pas ton cœur !

Ô ton Absence, ton Absence,

Cet avant de détresse
Cet après de néant

Lui, le jamais dit
Lui, le pas décidé
Elle, le dire différé
Elle, ses origines, le ventre

Ton Absence,
Cet infini abscons et têtu,
Cette éternité raide d'obsolescence
Petite vie et petite mort,
C'est le temps arrêté
Plus de cœur et plus de corps

Ton Absence,
C'est "Les vieux" de Jacques
Sans la pendule d'argent, sans le tic-tac

[Mais les vieux au moins irons à l'enterrement
D'un plus vieux, d'une plus laide
]

Mais abstraite est l'absence,
Ça n'est pas en mémoire
Qu'elle se découvre mais en désirs :
Agonie éternelle de ta peau, de ton corps, de ton sexe…



* Ella, qui l'a, est là mais moi je m'en fous c'est toi que j'aime, et là, hélas, hélas !


♥ Ainsi Ô Très Très Chère et Très Très Douce, rien ne sert de mourir d'amour, il faut aimer à point et ne pas être mis dehors…







 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14191 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 15 sept à 11:37 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Boju
Impossible d'afficher l'image
ose le silence, tu entendra mon coeur t'aimer.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
53 commentaires
Membre depuis
7 août 2017
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 15 sept à 14:06 Citer     Aller en bas de page

L'absence de l'être aimé, brûle par son omniprésence, dans notre corps et dans notre âme
Et nous consume.

Ton poème me touche beaucoup.

Merci de ton partage.

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
5630 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 15 sept à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème. Bravo. J'ai eu un grand plaisir à te lire dans ce registre.
Merci d'avoir partagé.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
122 commentaires
Membre depuis
8 août
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 15 sept à 17:45 Citer     Aller en bas de page

"Et chaque seconde qui meurt,
Meurt sur une pensée de toi"
C'est cela aimer une personne... penser à elle tout le temps...
Un bien beau poème pour parler du manque de la personne aimée...
Émouvant !

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4780 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 16 sept à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Très belle lecture matinale.
Et oui... rien ne sert de mourir d'amour Il faut aimer à point
Merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
très beau



Bonjour Ami et fidèle Mido,

Et encore MERCI de ta venue sous mes mots !

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Boju
L'absence de l'être aimé, brûle par son omniprésence, dans notre corps et dans notre âme
Et nous consume.

Ton poème me touche beaucoup.

Merci de ton partage.



Bonjour Boju et MERCI d'avoir apprécié !

Dans l'Amour et entre poètes on se retrouve mais dans la souffrance de l'Absence on est seul... Là ça n'est pas le cas, merci bien.

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 09:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rousselaure
Un très beau poème. Bravo. J'ai eu un grand plaisir à te lire dans ce registre.
Merci d'avoir partagé.
Amitiés.



Bonjour Laure,

Je te remercie, malgré le très grand malheur qui te frappe, d'avoir pris le temps de venir me lire.

Et je dois bien t'avouer que si parfois les amours on passe par profits et pertes, je veux dire qu'on vire du bleu au gris, la perte d'un parent aimé, c'est d'un coup les ténèbres qui recouvrent notre enfance.

Je te renouvelle mes condoléances et les pensées amicales des copines et copains poétesses et poètes, ici et là.

Bien à toi

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 09:48
Modifié:  16 sept à 19:04 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de glycine
"Et chaque seconde qui meurt,
Meurt sur une pensée de toi"
C'est cela aimer une personne... penser à elle tout le temps...
Un bien beau poème pour parler du manque de la personne aimée...
Émouvant !



Bonjour Glycine,

Je te REMERCIE, toi qui sait écrire l'Amour en délicatesse, d'avoir lu et apprécié toute ma tristesse.

Tu auras peut-être noté la progression de l'absence, au début, aimante, joyeuse presque, puis malheur anéantissant tout... Ce sont dix ans d'écrits mis bout à bout ; des impressions, des ressentis, des celles qu'on a aimées, qui encore hantent notre existence et de celles qui de notre mémoire s'en sont allées. C'est la vie...

Que ton bonheur à toi soit éternel !


 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 09:58
Modifié:  16 sept à 09:59 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Très belle lecture matinale.
Et oui... rien ne sert de mourir d'amour Il faut aimer à point
Merci pour le partage



Bonjour Lacase,

D'un Brassensophile (mais moi Bio certifié par l'association Lacase- YD) à un autre, MERCI d'être, en lecture matinale, passé !


 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
277 poèmes Liste
2405 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Et ta plume à toi Ali ! Elle est sublime...

Évidemment, un triste état ce texte
Mais sa beauté nous apporte l’envie de le lire jusqu’au bout !

Je ressens une grande finesse d’esprit dans tes mots !

Ça me fait plaisir de te lire aujourd’hui et demain...


A bientôt mon cher que tes maux finissent dans la corbeille, en laissant place à de jolies mots tout fringants qui pétillent comme du champagne

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
PierreCell

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
3 mai 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 16 sept à 13:44 Citer     Aller en bas de page

... j'aime vraiment beaucoup.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
3566 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 16 sept à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ali,

Nous avons tous croisé dans nos parcours cette Absence, cette douleur du manque
que tu exprimes avec tant de talent et de justesse ..que nous en souffrons aussi.

Mais il est des absences qui vibrent en nous bien plus que certaines présences et qui continuent
à nous porter, à nous nourrir, à nous aimer dans le silence.

Merci pour la profondeur de ton propos qui me touche toujours.

Myo

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 18:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
Et ta plume à toi Ali ! Elle est sublime...

Évidemment, un triste état ce texte
Mais sa beauté nous apporte l’envie de le lire jusqu’au bout !

Je ressens une grande finesse d’esprit dans tes mots !

Ça me fait plaisir de te lire aujourd’hui et demain...


A bientôt mon cher que tes maux finissent dans la corbeille, en laissant place à de jolies mots tout fringants qui pétillent comme du champagne



Bonsoir Pascal,
Et MERCI BEAUCOUP pour tes compliments très très très gentils !
À te lire également, élégant (l'élégant c'est toi...)


Citation de PierreCell
... j'aime vraiment beaucoup.



Bonsoir Pierre,
Je te REMERCIE d'avoir beaucoup aimé mes mots !
Je te lis toujours quand tu publies même si je ne te commente pas. J'aime bien le rythme de ta poésie et plus particulièrement "Tout l'impossible".

Et même je ne suis pas d'accord sur tout, j'ai aimé ton esprit d'ouverture et ta franchise dans ta " Lettres ouvertes à soeurs et frères humains". Tu y étais de bonne foi et dès lors le dialogue est possible.

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 16 sept à 18:46
Modifié:  16 sept à 19:10 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de Myo
Bonsoir Ali,

Nous avons tous croisé dans nos parcours cette Absence, cette douleur du manque
que tu exprimes avec tant de talent et de justesse ..que nous en souffrons aussi.

Mais il est des absences qui vibrent en nous bien plus que certaines présences et qui continuent
à nous porter, à nous nourrir, à nous aimer dans le silence.

Merci pour la profondeur de ton propos qui me touche toujours.

Myo



Bonsoir,

que vois-je, que vis-je, que vu-je, Myo !

MYO ?!,

M, sur ses deux jambes bien campées, un être solide, épaules larges et dessus une tête facile * qui réfléchit
Infirmière elle nous soigne, nous panse, mais gare, elle pique très mal : en sa Belgique natale la seringue est une frite…

Y, deux bras ouverts qui nous appellent et en amitié s'offrent. Laissez venir à moi les peines et les souffrances… alors ainsi comme percluse d'un inextinguible soif d'amour elle nous parle ou nous console, nous attire, nous aspire, nous attache je veux dire nous inspire ces mots gais " Ô Toi Ma Gueuse, Ô Toi Ma Mort Subite **…"

O ouverte aux autres, sur elle-même béante et fermée, nous donnant son cœur mais comme cachant un lourd secret, une plaie qui fuite, qui suinte… inachevée mais en quoi, c'est un secret. Elle dit, inaccomplie…(superbe poème, un des trois préférés de La Diamant)

Myo tu me pardonneras ces vagues de mots ; J'aurais bien fait l'amour aux mots, mais les Muses ne t'ayant vue, le bruit a couru et les mots d'amour ont fait la moue… [et crié va-t-en laid Ali… mais toi qu'es moche on te dit rien, c'est pas juste !)

Profondeur : Myo comme tu es faste en qualifiant mes mots ainsi ? Bah ! Mais quand on sait que toi tu fais tes injections non avec une frite mais avec une chips…

Tu vois Myo, comme l'impossible je ne demande pas, alors sujet dans un de tes poèmes je n'y pense pas. Mais je me dis qu'y être un mot ou même qu'une lettre… tiens juste, Ô Myo, juste un signe ; Un point, final si possible, ou bien quelque part une virgule… deux parenthèses ? Non, je n'en espère pas tant…

Tu vas encore dire que j'exagère, me traiter d'impatient, Myo, mais j'aimerais être, oh ! pas grand chose ;

Juste entre deux infinis et deux éternités, être ce qui jamais ne manquera à ton âme, à ton coeur, être ce qui te constitue avant même de constituer l'Amour, entre science et croyance, être pour vivre éternellement en toi, juste un signe, un espace…

Vois Myo comme je sais faire le "poète", le malin, le fort, mais "En Vérité je vous le dit" Lui qui a souffert et qui toi et moi connaît, n'est pas dupe.

A bientôt et bien à Toi, et comme on dit en québécois MÂRCI Myo (j'aime, ça sonne bien…)


* toi tu dis "normale", j'ai hésité entre "laide" et "moche", Salomon a jugé "facile"

** célèbres bières belges à consommer avec modération bien sûr

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
1581 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: Hier à 04:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ali
Très émouvant et profond !

L'absence creuse des ornières
dans nos cœurs qui deviennent arides et secs
..quelques gouttes d'eau si précieuse
Pourraient leur redonner joie de vivre et vitalité.

Alors espérer trouver l'oasis
Il est là quand on ne le cherche pas...

Bisous - MUSCADE




  MUSCADE
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 192
Réponses: 16
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0739] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.