Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 9
· Myster
13029 membres inscrits

Montréal: 18 déc 22:48:47
Paris: 19 déc 04:48:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Lettre à mon cher père disparu . . . Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 11 août à 07:34 Citer     Aller en bas de page

Lettre à mon cher père disparu.

L ettre à mon cher père qui est passé ce soir
E mportant ses secrets drapés de désespoir.
T e rejoindrai-je un jour au bout de ta nuit noire ?
T remblement de mon âme aux masques dérisoires.
R ien ne peut apaiser la douleur de l'absence.
E ntendrais-je tes pas, ces ombres de silence ?

A ux racines du temps s'estompe ton image

M ais s'éclaire ton rire au-delà des nuages
O uvrant nos infinis au chant de ton voyage :
N 'entre que le soleil vers l'île aux fleurs sauvages.

C herches-tu leurs parfums aux senteurs éclatantes
H umant dans nos déserts la rose qui nous hante ?
E nvoûtante corolle aux vertiges des nuits
R évéle ta fragrance, élève notre ennui.

P ourras-tu écarter les murs de l'horizon
E mprisonnant ton coeur vidé de sa raison ?
R endez-vous aux plages des sables de l'enfance
E nsemble dessinons le galop de l'errance.

D isparaît ce rêve qui m'étreint ce matin.
I ndicible tristesse éveille nos chemins
S ommeillant à l'aurore aux ombres incertaines.
P ourras-tu m'étourdir en mon immense peine ?
A ux larmes de l'oubli, allume un feu de joie
R avive l'étincelle aux gouffres de l'effroi :
U n ciel s'ouvre en lueurs, m'attendras-tu là-bas ? . . .

Je vous souhaite une excellente journée.

Je vous embrasse toutes et tous affectueusement.

Pascal

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
14589 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 11 août à 11:13 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup pascal
bon week-end

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
21197 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 11 août à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Combien ce poème très émouvant me fait me souvenir de mon cher papa.
Comme je partage ta peine.
Bises PASCAL
ODE 31 - 17

  OM
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 12 août à 09:59 Citer     Aller en bas de page

Des instants difficiles sublimés par les mots.
Des questions qui resteront sans réponse, jusqu'à notre dernier souffle.
Et puis au pire, le néant n'est peut-être pas si effrayant que cela...

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 12 août à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Très touchée par tes mots..

 
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
147 commentaires
Membre depuis
3 juin
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 août à 11:36 Citer     Aller en bas de page


Le coeur s'ouvre dans son langage qu'est la poésie et il chante sa douleur.

Des mots sincères, et donc touchants.


  La joie est la conptine de nos heures
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 26 août à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Des mots douleuroux et un texte qui me touche
Bonne journée
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 159
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0420] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.