Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 43
· Lapoètesse · La Brune Colombe · Angel-ik · Le Soldat Bleu
13003 membres inscrits

Montréal: 21 août 16:29:06
Paris: 21 août 22:29:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: En Sang Bleu... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
5628 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
21 août
  Publié: 10 août à 08:59
Modifié:  18 août à 08:35 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Je m'embrume d'être en subséquence
Image de trou impersonnel qui voyage
Dans l'indicible exemple du soi-disant -
Toi, tu m'emportes avec richesse
En soulevant mon esprit sans fard,
Pourtant l'hiver au sein transite
Dans quelques solutions : où est-ce?
Je n'agite que des yeux verdissant
Des pupilles enneigées qui saluent
Au sentimental havre de lueur
D'équivoque verre qu'on retire... mais,
Hier, tu m'apportes sens sur la plage
C'était un soir, la soif d'un parfum
Tu étais nue dans la transparence
Tes chats contemplaient l'été,
Je m'endormais dans ta petite main
Comme fleur danse et soupire, je sais
Le ventre dès la lune qui revient
Manger sans te caresser:l'âme pause
Je creuse au loin des miroirs au poing
Au complément du surgissement de l'aube
Coule la conversation du verbe s'en aller
Que saigner de l'ouverture:dieu?
Des sillons tu passes en bouche, près
Précise comme l'oiseau au cou rare...
Dans l'île qui s'écrit du silence
De vagues soudaines:émotion coupable
Où se séparent rayons et voix magiques -
Je t'ai croisée en grandissant, emportée
De l'heure qui apparaissait, tu peignais
Un lac au milieu des incertitudes
Seulement ton corps était l'envie
L'enrichissement du bien-être,
Tu avais tes cheveux innombrables
Bleus d'un sentiment irréel
Qui étouffaient l'horizon solennel -
J'ai, un instant, lu ton regard
Suivant ton importance, ce château
De sable chaque jour tu désaltères
Même si crève l'art au dos voûté
Je n'ai pas tenu à exister seulement
Tu as ces lèvres qui gouvernent l'eau
Dans les rizières du mouvement,
Cela requiert tant de patience...
Mais sais-tu la couleur inventée?
Certes vit l'irisation quotidienne
De plume où se conforme le ciel
Des veines à contre-temps, vraiment
Tu m'embrasses en feu d'intelligence,
Je pourrai après gémir ma mémoire
Comme étoiles qui me mangent
Assis sur le 49ème parallèle
Selon l'illogisme d'appartenance
Du dernier lieu où l'on s'arrête
Que de la beauté tu l'inondes -
Tu sers à étendre les secondes
Les rives écorchées de l'innocence
Comme pauvre pureté sans issue...
J'ai chassé tes rendez-vous, seuls
Je les ai ouvert de quelques lignes
J'ai glissé ton ombre l'avertissement
Pour conduire le rire et décider
Que je suis loin du paradis... ensemble.

Hubix.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
626 poèmes Liste
3529 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 août
  Publié: 10 août à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Je lirais un peu plus tard pour bien en saisir les substances

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14513 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 10 août à 11:26 Citer     Aller en bas de page




Un je m' en vais mais je reste ?

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
626 poèmes Liste
3529 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 août
  Publié: 11 août à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Un gros travail émotionnel

 
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
15 août
  Publié: 13 août à 20:29
Modifié:  13 août à 20:30 par A.Belhirch
Citer     Aller en bas de page

Une avalanche de jolies images poétiques.

Bravo

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 126
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.