Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 355
Invisible : 0
Total : 356
· DeviousF
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 15:26:02
Paris: 27 mai 21:26:02
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Présence ? (15) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
6063 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 17 mai à 05:51
Modifié:  17 mai à 06:02 par Emme
Citer     Aller en bas de page


Accepterais-tu de t’autoriser
À m’autoriser tes autorisés
En formulant ces éventualités
Pour m’autoriser à les assumer.

De toutes ces formes de présences
En karmas volontairement mutualisés
De tes libérations, en connaissances,
Nous pourrions nous en actualiser.

Ces pensées ont besoin d’être vécues en confiance.
Leurs formulations dépendant de toi.
Dans une communion d’interdépendances.

Mille excuses pour ce cheminement de pensées
Où seuls semblent importants tes propres choix.
Pour être mutuellement réalisés.

C’est ma manière de te respecter.
Même si c’est difficile de t’y autoriser.

Maîtrise ces moments
Pour qu’ils soient de toi
Avec tes valeurs.
Développements.
Le premier quatrain peut sembler être d’une grande complexité par ces notions de renvois.
Pour qu’il puisse y avoir des acceptations d’échanges de vivre- ensemble, il semble être nécessaire qu’il y ait des formes d’autorisations.
Bien souvent le premier blocage d’autorisation, vient des interdictions souvent culturellement entretenues ou interdictions qui soient imposées, les libertés individuelles et d’humanité responsable qui font l’objet de cette prise de confiance, sont souvent occultées par manque de demandes de motivations, ou de formulations d’envies de communier (préambule, inventaire des partages, temps accordés à des réflexions partagées sur les façons de vivre les futurs.)
La notion de karma peut paraître être la plus ambiguë. Le karma étant un moment de la vie, proposé par un apprentissage individuel ou collectif. Nous pouvons ouvrir un karma personnel, en acceptant d’assumer les cheminements plus ou moins connus, et de s’en sentir être responsable. Le karma collectif peut partir d’un karma d’acceptation individuelle, ou être imposé par des obligations externes, sur lesquelles nous avons plus ou moins d’interactions. Souvent nous ne les comprenons pas, ces obligations, pire nous y sommes opposés, mais des pouvoirs externes nous y obligent.
Le fait d’ouvrir un karma engageant des tiers, ou d’accepter de faire vivre un karma qui influence un ou plusieurs karmas de tierces présences, sont des karmas que nous ne pouvons pas toujours maîtriser.
Le second quatrain part du principe que la notion de partage semble être acceptée. Que les confiances semblent être envisagées. Et que les karmas peuvent donc être vécus.
Le troisième paragraphe (ou premier tercet) rappelle les nécessités, nécessaires pour que ces karmas puissent être vécus.
Le quatrième paragraphe fait référence aux reconnaissances des vivre-ensemble.
Les deux vers sont les projections de la finalité proposée.
L’haïku est une prise de conscience hautement philosophique, comme pour la réalisation d’une envie de soulager de certaines expulsions.

 
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
79 commentaires
Membre depuis
5 mars
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 17 mai à 15:17 Citer     Aller en bas de page

C'est d'une grande profondeur, il me faudra de nombreuses lectures pour en voir le fond.

  Plume déviante
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
6063 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 18 mai à 01:57 Citer     Aller en bas de page

merci.
je ne suis pas sur que la présence de ce développement ait été appréciée.
ma conception des partages philosophiques semble ne pas être dans les disponibilités d'une grande majorité de LPDP.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 99
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0248] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.