Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· Myo · glycine
Équipe de gestion
· Catwoman
13003 membres inscrits

Montréal: 21 août 12:39:05
Paris: 21 août 18:39:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Éternel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 30 nov 2017 à 10:00
Modifié:  30 nov 2017 à 10:04 par Ikaro
Citer     Aller en bas de page



Les larmes du ciel
Coulent sur les joues du train
Mais pas sur les miennes
L’étau dans la gorge, la boule au ventre
Dis-moi c’est quand que tu rentres ?
J moins dix-huit à l’heure où j’écris ce texte
Nulle part ici mais t’es partout dans ma tête
Je garde l’image de ton visage
Dans mon esprit comme sur la pellicule
Que je prends quand ça ne va pas
Comme le soleil en pleine canicule
Ta tête sur mon torse pour la première fois
Je m’en rappelle comme si c’était hier
Je sais pas si l’amour rend aveugle mais ce qui est sûr
C’est que tes caresses sont les clés de mes paupières
Et dis-moi, qu’est-ce que tu vois en moi ?
Tu veux de la chaleur, tu sais je suis si froid
Je crois que je suis quelqu’un de bizarre
Heureux quand je suis bercé par le blizzard
Mais quand tu me souris, je quitte mes linceuls
Je ne veux pas être ton premier amour
Ni le dernier : pourvu que je sois le seul...
Quand je te tiens dans mes bras
J’ai enfin le sentiment de tenir à quelque chose
Pour que tes rayons de soleil me touchent
Il a bien fallu que je m’expose
Bien sûr que j’ai peur mais faut que je fonce
L’espoir j’en ai plus d’une once
Je te fais l’amour, je ne fais plus la guerre
Depuis que ton sucre a tué mon goût amer
Rappelle-toi, cette nuit auprès du feu
Yeux dans les yeux, yeux dans les cieux
Je ne suis pas de ceux qui te délaissent
J’aime quand je t’impressionne
Quand je te fais l’amour comme personne
Mon sang circule, depuis que t’es là
Depuis que t’es là, je ne suis plus las d’être là
Je t’ai dans la peau
Et quand je vais sous la tienne
C’est tellement beau
Que j’aimerais que ce moment reste éternel


 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
2414 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
21 août
  Publié: 30 nov 2017 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé ma lecture.
Un peu happé par ton récit.
Merci
Christophe

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
6677 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 août
  Publié: 1er déc 2017 à 02:39 Citer     Aller en bas de page

Mon sang circule, depuis que t’es là
Depuis que t’es là, je ne suis plus las d’être là
Je t’ai dans la peau
Et quand je vais sous la tienne
C’est tellement beau
.....
oh merci printemps
oui elle est tanée
et de temps en temps
j'aime t'accompagner.
................
j'attends les autres commentaires.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 230
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.