Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 343
Invisible : 0
Total : 345
· SienKieWicz · Rosanna
12947 membres inscrits

Montréal: 24 nov 13:29:37
Paris: 24 nov 19:29:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Derniers Maux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LA REINE DES GLACES


Pars avant l'aube.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
368 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2011
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 19 oct à 15:54
Modifié:  20 oct à 02:19 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Derniers Maux


Je n’ai plus rien à dire et pourtant je suis là,
Las, comme une dernière ligne et trois points de suspension,
Comme une enfant qui fait l’école buissonnière,
J’ai retraversé les sentiers où tu m’aimais jadis,
imaginé ton coeur dans mes mains jointes,
J’ai ri de voir les fleurs sentir ton musc caramel,
j’ai soufflé les pétales et les larmes sur les vitres,
J’ai couru, sauté les flaques, dévalé les ruelles,
Je n’avais plus rien à écrire pourtant j’ai crié sur les toits,
J’ai craché dans la soupe, et puis je la rebois,
Je t’avais effacé et pourtant me voilà,
Tu m’appelles j’accours comme une fée du logis,
Je t’offre dans un murmure mes couleurs vieillies,
comme une histoire sans fin,
quand je plonge dans tes yeux,
j’ai perdu mon or,
j’ai perdu mes aïeux,
et toutes les bonnes manières que l’on m’avait apprise
je l’ai déposé sur le pas de ta porte,
J’ai revêtu l’amour et le reste ne m’importe,
J’ai posé mes étoiles, mon espoir, ma robe blanche,
Sur ton canapé bleu, dans ta petite cuisine, et tes mains sur mes hanches,
Je n’ai plus rien à dire et pourtant je suis là,
Sur ce banc à t’attendre, comme hier, comme demain,
Las comme deux points d’un dialogue absurde,
de non dits qui commencent et ne finissent jamais,
De regards qui parlent, mais les mots disparaissent,
les mots si lâches s’enfuient, et me gagne la paresse,
de repasser par les maux qui suivent à chaque fois que je t’aime,
Je n’ai plus rien à dire, mais à chaque fois “je t’aime”,
ce mot tombe encore, là comme la rosée,
il en perd même son sens et me donne la nausée,
et pourtant s’il y a bien eu quelque chose de vrai dans cette histoire,
c’est cet amour luciole qui bourdonne dans le noir.
qu’est-ce que la foi?
Voir un zeste d’amour dans ton regard froid...
chercher l’espoir entre les lignes,
chercher des airs d’amour dans un désert assourdissant.

RDG




  j'écris donc je suis.
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
223 poèmes Liste
1668 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 19 oct à 18:52 Citer     Aller en bas de page

Magnifique! Que dire de plus. RIen que de merveilleuses images tout au long du poème.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
12874 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 20 oct à 11:14 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
A.Belhirch
Impossible d'afficher l'image
un monde sans espoir est irrespirable. (Malraux)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
197 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2016
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 20 oct à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Magnifique lecture illustrée de superbes images.
J'ai aimé

  Les arts sont l'entremetteur qui nous fournissent des occasions très naturelles de deviser de tout et de rien.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
277 poèmes Liste
5455 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 21 oct à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Il y a des sentiments d'amour qui ne vous lâchent pas, qui Vous collent.. On a beau faire c'est Comme ca. On aime c'est Tout même si c'est sans espoir.
C'est très bien écrit.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11174 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 21 oct à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Un poème que j'ai aimé lire.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19399 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 21 oct à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Adorable poème si triste que je partage
Bises REINE DES GLACES
ODE 31 - 17
Il y a tant de chaleur pourtant dans tes poèmes

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 143
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0403] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.