Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 44
· Yvan Bert
13036 membres inscrits

Montréal: 19 sept 09:10:16
Paris: 19 sept 15:10:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Dors-tu ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LA REINE DES GLACES


Pars avant l'aube.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2011
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 24 sept 2017 à 15:19
Modifié:  27 févr à 16:01 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page



Je dormirai bientôt sans larmes aucune,
Je mangerai des mets délicieux...
Et du chocolat,
Aussi fondant que tes yeux,
Tes yeux marrons dans mes rêves... comme un champ labouré...
Je rirai aux éclats,
Puis me rappellerai de ton rire qui courait le long de moi comme une source,
Je quitterai des yeux ce plafond trop bas,
Pour l'Azur sans faille,
Me rappellerai de tes yeux, au loin... Qui voyaient d'autres planètes,
Tes yeux... aussi tristes qu'un dimanche pluvieux...
Je visiterai même d'autres jardins...
mais je me ferai océan déchaîné pour qu'on ne puisse plus me visiter,
Je verrai d'autres jardins,
Je t'imaginerai alors saisir une branche, adossé à ton arbre,
Je te verrai alors elfe arpentant les sentiers,
Jouant avec les gouttes de pluie sur les feuilles,
Comme tu jouais avec mes larmes...
Puis, j'entendrai à nouveau ces mots-rochers,
Comme des vagues sous l'orage...

Et la nuit passera,
Elle passe toujours,
À ressasser des mers et des mers,
Sur mes joues,
Et mes jours...

Et toi ?
Dormiras-tu même alors que je danse dans tes rêves ?
Dormiras-tu même en pensant à mon honneur perdu ?
À mon temps gâché,
Mon amour bafoué ?
Dormiras-tu en pensant à tes promesses légères,
À mon sourire fané ?
Dormiras-tu en pensant à cette femme,
Qui avait tant d'amour,
Et dont les yeux luisaient,
Qui cherchait seulement à s'abreuver,
D'un regard de toi ?
Dormiras-tu alors que je ne pense qu'à toi ?
Parfois pleine de colère,
Parfois pleine de tendresse,
Et d'incompréhension,
Préparant sa vengeance,
Puis la laissant couler, inutilement...
Avec le reste...

Mais que reste-t-il ?

Quand l'amour s'en va...

M'aimeras-tu à nouveau,
Quand j'aurai disparu?
Te rappelant les fous rires, ma douceur maternelle,
Te rappelant mon regard partout, même sur les murs,
Et mes larmes pleines d'amour n'ont pas encore séché,
Là sur tes oreillers...

Dans les clairières ensoleillées,
Quelques baisers volés...
Me laissent tout éveillée...

Et toi, dors-tu ?
Te rappelant... mes poèmes murmurés...
sur ta peau soleil,
Sur les herbes nos lits, dans les arbres nos nids...
Et sur les routes étroites nos secrets échangés,

Complicité maligne...
Et tous ses ingrédients,
Nos humeurs cuisine,
deux amis sur un banc...

Te rappelant mes mains qui voulaient ton bonheur,
Et l'amour qui courait dans nos coeurs essoufflés,

Sous la pluie torrentielle qui n'est plus qu'un goutte à goutte,
Supplice assourdissant...

Dans un désert silence les voilà qui rampent,
Dans un désert silence, mes mots comme une lampe...

Et notre histoire cache-cache dans une forêt de livres,
Et notre histoire d'amour, fallait-il la vivre ?

Dormiras-tu ?
Te rappelant ce pays, au creux de tes bras,
Quand tu serrais à le découdre,
Ce petit cœur vermeil..
À en briser ses frontières,
À défaire ses devises,
Déchirer ses draps-peaux...

Éternel exilé,
Trouveras-tu le sommeil ?
Sous mes larmes étoilées,
Sur toi, ma peine, je veille.



  j'écris donc je suis.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6833 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 26 sept 2017 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

oh merci ma probable REINE,
tu es en train de me dire que tu es en disponibilité...
maintenant c'est moi qui ne dors plus...
comment peux-tu me virtualiser, en versifications,
avec des placébos de mots en vocabulaire à nous créer.
va lire "la fontaine" livre huit, fable 2, et tu comprendras.
souhaites-tu être conseillée d'aller lire d'autres textes de cet auteur ?
grosses bises ma grande. de SAM.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14191 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 26 sept 2017 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
LA REINE DES GLACES


Pars avant l'aube.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2011
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 26 sept 2017 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
oh merci ma probable REINE,
tu es en train de me dire que tu es en disponibilité...
maintenant c'est moi qui ne dors plus...
comment peux-tu me virtualiser, en versifications,
avec des placébos de mots en vocabulaire à nous créer.
va lire "la fontaine" livre huit, fable 2, et tu comprendras.
souhaites-tu être conseillée d'aller lire d'autres textes de cet auteur ?
grosses bises ma grande. de SAM.




Hahaha, merci à toi, j'y vais de ce pas pour comprendre l'allusion, pour les conseils, je suis toute ouïe !

Merci à toi d'être passé sous mes vers !

R.D.G

  j'écris donc je suis.
LA REINE DES GLACES


Pars avant l'aube.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2011
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 26 sept 2017 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
sublime



Merci à toi l'ami

R.D.G

  j'écris donc je suis.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 400
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.