Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 441
Invisible : 0
Total : 445
· ode3117 · Chlamys · Andesine
Équipe de gestion
· Lacase
13136 membres inscrits

Montréal: 5 avr 15:37:29
Paris: 5 avr 21:37:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Comme elle dort Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Paul B'


Faire de demain un autre toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
118 commentaires
Membre depuis
1er juin 2016
Dernière connexion
28 mars 2019
  Publié: 24 juin 2016 à 16:33
Modifié:  25 juin 2016 à 04:15 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Comme elle dort je la regarde
Quel est ce monde étrange où je ne suis pas ?
Sur sa bouche un sourire tendre
Qu'a donc cette amante nuit que je n'ai pas ?

Elle, fragile
Moi, immobile
J'ai si peur qu'elle ait froid

Comme elle dort je la regarde
Son corps apaisé semble si loin de moi
Mes yeux sur sa peau nue s'attardent
Mais la nuit l'a déjà prise dans ses bras

Elle, secrète
Moi, je m'inquiète
J'ai si peur qu'elle ait froid

Comme elle dort, je la regarde
Et je pourrai pleurer dans ces moments là
Je l'embrasse d'un baiser tendre
Je ne trouve rien d'autre à dire que ça

Elle, me bouleverse
Moi, je la berce
J'ai si peur qu'elle ait froid

Comme elle dort, je la regarde
Et la nuit qui ne veut pas de moi
Elle s'anime, elle m'enlace
Elle me dit, serre-moi fort dans tes bras....

  Paul B'
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 25 juin 2016 à 02:51
Modifié:  25 juin 2016 à 03:12 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

En envol' de nuit j'avais lu, je relis et j'm tout autant..juste de "passage" alors je fais viite mais et bienvenu ici.....

Amicalement
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Paul B'


Faire de demain un autre toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
118 commentaires
Membre depuis
1er juin 2016
Dernière connexion
28 mars 2019
  Publié: 25 juin 2016 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
En envol' de nuit j'avais lu, je relis et j'm tout autant..juste de "passage" alors je fais viite mais et bienvenu ici.....

Amicalement
Riagal



Merci pour ces quelques mots. J'en profite au passage pour te dire que je vais probablement te piquer le "envol' de nuit" qui me plait beaucoup,

  Paul B'
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 25 juin 2016 à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Pique tant que tu veux....c'est kdo ;-)...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22527 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 avril
  Publié: 2 juil 2016 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

C'est beau, c'est tendre...J'aime
Bien amicalement ami charentais
ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 713
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La barque, la dame et le tableau (Autres)
Auteur : Rousselaure
Si l'on s'aimait (Amour)
Auteur : Ale
... Et l'homme dort (Autres)
Auteur : Sidonie
Le sang des marées (Autres)
Auteur : ΛsρhyX
Le vent du sud (Autres)
Auteur : Cidnos
(Amour)
Auteur :
(Amour)
Auteur :
Antre donc! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Bleu à l'âme (Poèmes par thèmes)
Auteur : Cookiss
(Autres)
Auteur :
l'absente...l' ab "sainte" (Autres)
Auteur : l hetre a Théo

 

 
Cette page a été générée en [0,0382] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.