Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 136
Invisible : 0
Total : 137
· joycebardawil
13167 membres inscrits

Montréal: 1er juin 00:16:03
Paris: 1er juin 06:16:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (janvier 2011) : "Pétales de neige" :: Dri chu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 3 jan 2011 à 16:38
Modifié:  3 jan 2011 à 18:49 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Dri chu

Vois, j’ai l’âme en partance
Aux horizons nouveaux
M’enfuir de ces caveaux
Pour conspuer tes stances

Et j’irai hurler mes je t’aime
Aux eaux claires du Yang Tsé Kiang
Unirai son Yin et mon Yang
Loin de ces douleurs que j’essaime

Qu’importe la distance
Trouver le renouveau
Démêler l’écheveau
De l’amour en partance

Et j’ai choisi mon anathème
Aux côtés de ce fier mustang
En vivant façon boomerang
Loin des thèmes de ton emblème

Alors je peux ouvrir ces poings bien trop serrés
Rouges de douleur d’avoir tant pleuré
Respirer le vent, loin de ton collège
Et laisser s’envoler ton pétale de neige


Dri chu ou Bri chu - lit. « Fleuve de la femelle du yack » :
Yang Tsé Kiang en Tibétain

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 3 jan 2011 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

L'âme en partance pour decouvrir de nouveaaux horizons, un poeme haut en images et en couleurs qui revele une belle sensibilité


Mystic

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 3 jan 2011 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

"Qu’importe la distance
Trouver le renouveau
Démêler l’écheveau
De l’amour en partance"

Un poème d'amour haut en couleur et en exotisme...tu excelles dans ce domaine......Merci cher Thierry

Alex

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
4596 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 4 jan 2011 à 01:08 Citer     Aller en bas de page

Alors je peux ouvrir ces poings bien trop serrés
Rouges de douleur d’avoir tant pleuré
Respirer le vent, loin de ton collège
Et laisser s’envoler ton pétale de neige


C'est magnifique, tourner la page, pas facile...Tu l'écris magnifiquement.
Merci

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 4 jan 2011 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

"Et j’irai hurler mes je t’aime
Aux eaux claires du Yang Tsé Kiang
Unirai son Yin et mon Yang
Loin de ces douleurs que j’essaime"

très joli !!!!! J'ai beaucoup aimé

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7092 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 4 jan 2011 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Le grondement du fleuve couvre-t'il ce cri d'amour..Des images superbes nées de mots forts. J'aime vraiment beaucoup.
Bisous
Frédérika

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 5 jan 2011 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Alex m'a précédé et je plagie son commentaire "Un poème haut en couleurs et en exotisme" parce que c'est ce que j'ai ressenti

Amitiés.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 8 jan 2011 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Thierry,

J'aime ton poème . Çà, tu le sais déjà. Je ne me souviens plus de ce que je t'avais dit mais en le relisant le choc est le même. Violent , puissant, passionné, parfumé de mystère oriental... évasion loin de cette blessure.. Superbe, merci

Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 12 jan 2011 à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Mystic
Toujours cette envie des grands espaces qui me manque
Bisous
Thierry

Alex
Partir vers de nouveaux paysages, repeindre la toile de la vie
Bisous
Thierry

Anna
Ce n'est jamais simple de partir, mais le plaisir de découverte atténue bien des peines
Bises
Thierry

Rabab
C'est gentil à toi
Je te remercie
Bises
Thierry

Lilania
Je suis ravi de t'avoir fait voyager
Merci de ta visite
Bises
Thierry

Chantal
Un besoin impérieux de toujours aller plus loin, jusque là où le monde s'arrête
Bisous
Thierry

Frédérika
Tu sais que les fleuves aussi permettent de voyager et surtout de se libérer des chaînes de la vie
Bisous
Thierry

Corwin
je voulais lui donner cette teinte qui fait parti intégrante du voyage
Merci de ta présence ici
Amitiés
Thierry

Martine
évasion loin de cette blessure

Tout est résumé dans cette petite phrase, cette blessure que l'on abandonne au bord du chemin en allant vers le soleil
Bisous
Thierry

 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 13 jan 2011 à 17:54 Citer     Aller en bas de page

Et pleurer l'eau du fleuve
Où ne viendra pas fondre
Le pétale de neige
Afin d'apaiser la mélancolie
Et s'envolera vers d'autres eaux
Loin


Et malgré tout, se lit avec douceur (je l'ai lu comme un murmure même si les mots prêtaient à hurler). Étrange.

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 13 jan 2011 à 18:05 Citer     Aller en bas de page

Ouh l'hippo Mad
C'est comme si le poids des années d'attente avaient un peu enlever la fougue qui caractérisait ma jeunesse.
Le désir est toujours identique, c'est juste que j'ai quitté les grandes voies, pour les petits sentiers
Plus en accord avec ce que je suis aujourd'hui

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1637
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1147] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.