Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· Myo · glycine
Équipe de gestion
· Catwoman
13003 membres inscrits

Montréal: 21 août 12:40:32
Paris: 21 août 18:40:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles :: Rencontre Lpdp samedi 21 avril Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17296 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
15 août
  Publié: 13 avr à 15:27
Modifié:  13 avr à 15:30 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Hello à tous

Nous vous rappelons que la rencontre LPDP 2018 est prévue pour samedi 21 avril à Paris.

Le point de rendez vous est l'Opéra

Le programme est simple : nous nous retrouvons à partir de 10h pour un verre, après déjeuner et après on peut continuer l'après midi. Catwoman nous rejoindra en fin d'après midi.

Nous invitons les membres qui souhaitent se joindre à nous (venez nombreux ) à contacter l'équipe de gestion par MP pour la communication des coordonnées (ne pas les donner sur ce fil).

Hâte de vous re/trouver

Belle soirée et bon weekend

Vinie pour l'équipe de gestion

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 avr à 08:22 Citer     Aller en bas de page

Je couvre l'événement !!
AUDE, votre envoyée spéciale.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
155 poèmes Liste
2378 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
6 août
  Publié: 21 avr à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Couve toujours ma poule ! 😜

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 avr à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Alors je vous raconte :

Je m'étais vêtue, pour la circonstance, d'une tenue vert petit pois sensée incarner le printemps. J'ai pris ma bicyclette et j'ai rejoint les camarades-membres au Café de la Paix, place de l'Opéra. Pour célébrer l'événement, une fanfare jouait, mais pas trop près, pour ne pas déranger la conversation. Je suis entrée, princière, dans le café et n'ai vu que quelques japonais qui ne m'ont pas paru poétiques. En fait la petite troupe était en terrasse depuis un moment : Bestiole, Adamantine et Tilou essayaient de se faire passer pour des gens ordinaires, mais, peine perdue, tout le monde avait compris qu'il s'agissaient de poètes en voie de célébrité.
Comme on se connait déjà depuis un bon moment, on s'est salués en s'embrassant (sur la joue) parce que c'est ainsi que font les poètes quand ils se reconnaissent. Bien sûr il y a des petits signes secrets dans la confrérie, mais je n'ai pas le droit de les divulguer. Disons que ce sont des pincements, de clins d'yeux, des grattouillis... mais je n'en dirai pas davantage.
Bestiole était radieuse, dans une sorte de chemise trop longue ou de robe trop courte, selon le point de vue qu'on adopte. Adamantine arborait une tenue hippie chic et très poétique : robe longue à traîne, froufrous aux épaules, motif chatoyant et étoffe transparente. Je vous rassure, elle avait mis un fond de robe qui ménageait sa pudeur. Comme Adamantine a lu Kerouac, elle n'a, bien sûr, pas oublié de se munir d'une veste en jean. Mais j'en ai déjà trop dit.
Tilou portait des lunettes noires qui contrastaient joliment avec un tricosteril blanc sur sa joue assorti à son t-shirt. Le style baroudeur en baie de Somme.
À peine avions nous échangé quelques paroles (en rimes embrassées pour ne pas être compris des autres clients de la terrasse) que se joignait à nous In Poésie, tout juste arrivé de Strasbourg rien que pour l'occasion.
Et là, le coup de foudre.
Un spécimen masculin alsacien des plus remarquable : grand, chemise blanche, veste classique, temporisée par un sac à dos casual. La conversation a repris de plus belle, mais je ne vous dirai pas de quoi il était question car j'ai signé une clause de confidentialité.
Une bière, un thé, trois vins blancs plus tard, lorsque nos estomacs se sont mis à gargouiller, nous avons envisagé de déjeuner. Oui, les poètes ont un estomac et, hélas, parfois, il se permet de gargouiller.
Or donc, tandis que mes quatre camarades-poètes marchaient sous un soleil implacable, j'ai, en deux coup de pédale, rejoint le restaurant choisi, un japonais de la rue Saint Anne (je dois taire lequel pour les raisons susdites et de sécurité).
Nous commandons des trucs dont nous ne savons pas ce que c'est (un principe au restaurant japonais) et de nouveaux spiritueux, à flots.
Après, ma foi, je vous dirai bien la teneur de mes propos, mais hélas l'alcool aidant, je ne m'en souviens que d'une façon parcellaire.
Deux grammes plus tard nous avons pris le café vers la Comédie Française, où un autre orchestre de rue nous a joué la sérénade. J'avais plutôt bien organisé les choses. En sirotant notre café, Bestiole a abordé un sujet passionnant dont nous avons débattu, je crois qu'il s'agissait d'un calcul de moyenne, mais moi, les maths c'est pas trop mon fort. J'ai proposé d'écrire un poème en deux-deux, histoire de marquer la littérature française du XXIème siècle, nous avons donc choisi, pour honorer la mémoire d'André Breton, un cadavre exquis que je vous le livrerai quand j'aurai réussi à recomposer l'ordre des vers et à déchiffrer les graphies (sérieusement altérées par l'alcool).
Bestiole est partie la première, pour rejoindre un certain Pierre (qui lui a déjà, pourtant posé un lapin) et moi j'ai dû m'arracher au groupe a regret (pour des raisons secrètes). J'ai enfourché ma belle bicyclette et je suis rentrée chez moi en zigzagant et de déclamant des vers à tue-tête.
Voilà, je rends l'antenne, c'était Aude Doiderose, votre envoyée spéciale au grand meeting parisien de LPDP, à vous les studios.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
155 poèmes Liste
2378 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
6 août
  Publié: 21 avr à 13:09 Citer     Aller en bas de page

Coup de foudre qui ne t'a pas assez tétanisée au point de ne pas me croquer... mais chut !
J'en dirai plus lorsque j'aurai sous la main un clavier digne de ce nom.

Bizzz, JB, l'Alsitalien

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 avr à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Coup de foudre qui ne t'a pas assez tétanisée au point de ne pas me croquer... mais chut !
J'en dirai plus lorsque j'aurai sous la main un clavier digne de ce nom.

Bizzz, JB, l'Alsitalien



Ha mais croquer les bretzels et les gressins est mon péché mignon !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
12076 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 avr à 14:36
Modifié:  21 avr à 14:38 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Oulalalala, tu as oublié de parler de mes fantastiques chaussures à talons compensés marron ! Toujours est-il qu'Aude est la seule poétesse capable de faire du vélo en jupe courte, talons hauts et SANS casque !!
Ou peut-être avais-tu un jogging et des baskets cachés dans les sacoches de ta bicyclette...

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 21 avr à 14:56
Modifié:  21 avr à 14:57 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Oulalalala, tu as oublié de parler de mes fantastiques chaussures à talons compensés marron ! Toujours est-il qu'Aude est la seule poétesse capable de faire du vélo en jupe courte, talons hauts et SANS casque !!
Ou peut-être avais-tu un jogging et des baskets cachés dans les sacoches de ta bicyclette...



Pff un casque c'est pour protéger la cervelle. Et moi j'en ai pas !
Je grille les feux rouges comme d'autres les merguez, le vélo c'est l'anarchie !!

PS : primo ta robe était si longue qu'on ne voyait pas tes chaussures. Deuzio le marron ça ne va pas avec le bleu.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
12076 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 avr à 01:32
Modifié:  23 avr à 12:46 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Il y avait sur ma robe, des fleurs dont le centre était de la même teinte que mes chaussures.

Je ne t'en veux pas. Je vais même rassurer tes admirateurs: Aude n'est pas femme à faire du vélo en négligeant toutes les règles de bon sens. J'ai pu la photographier avant qu'elle ne prenne la route... en toute sécurité.


  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 avr à 04:08
Modifié:  23 avr à 04:10 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Je reguette mais ce n'est pas moi. Je ne porte JAMAIS de blouson de chez Michelin.

Par contre, j'ai une ou deux photos de to en train de lécher la chantilly de ton café viennois.
Je les publie ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21196 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 avr à 08:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Je reguette mais ce n'est pas moi. Je ne porte JAMAIS de blouson de chez Michelin.

Par contre, j'ai une ou deux photos de toi en train de lécher la chantilly de ton café viennois. Idem pour bestiole d'ailleurs.
Je les publie ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
6677 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 août
  Publié: 25 avr à 01:54 Citer     Aller en bas de page

toujours des convivialités manquantes.
nous voilà rassuré, vous ne vous êtes pas ennuyés.
merci AUDE

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 442
Réponses: 11

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 947/13002

8.6%
 
 81 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.2%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.6%
 
 148 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 183 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.8%
 
 292 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0368] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.