Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 14
· Marty Eagle · Franck
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 18:42:09
Paris: 8 déc 00:42:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je ne t'aime pas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 12 sept 2015 à 15:32
Modifié:  13 sept 2015 à 14:46 par Emme
Citer     Aller en bas de page


Je ne t'aime pas
L'amour c'est rien
Qu'un truc fait pour les optimistes,
Les utopistes ou les rêveurs
Nous sommes bien au-dessus de ça.


Je ne t'aime pas
C'est ton visage
Que j'imagine l'air de rien
Tout près du mien jusqu'à la fin
Dans un cercueil pour deux peut-être...


Je ne t'aime pas
C'est ton odeur
Que je respire quand je m'endors
Ce sont tes mains qui me protègent
De ces rêves que je fais encore.


Je ne t'aime pas
Ce sont mes yeux
Qui pleurent tout seuls quand tu t'y mets
Quand tu m'aimes trop,
Quand tu m'aimes fort
Quand tu m'aimes mal aussi parfois...


Je ne t'aime pas
Depuis longtemps,
Depuis le premier jour peut-être
Depuis que je vis avec toi,
Que je me niche dans tes bras.


Je ne t'aime pas
C'est évident
Car l'amour est voué à l'échec
À la souffrance, au désespoir
À la déchirure de l'âme.


Alors, je tairai mon bonheur
Je cacherai mes doux émois
Je te dirai jour après jour
Que je ne t'aime pas
Mon amour.

 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1291 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 12 sept 2015 à 15:36 Citer     Aller en bas de page

J'adore.
Alexandre

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 12 sept 2015 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ishtar,

J'ai adoré l'opposition qui réside dans ce poème :

le refus de s'engager trop loin,
la peur des souffrances que peut provoquer l'amour,
une sorte de "Je t'aime - Moi, non plus" incessant.

Et pourtant des images fortes, comme celle où l'on s'imagine finir dans le même cerceuil.

On avoue l'amour que l'on éprouve et l'on retient ses élans, par peur de souffrir.
Tellement vrai, parfois !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 12 sept 2015 à 16:06
Modifié:  12 sept 2015 à 16:07 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

je ne t'aime plus mon amour
ou bien
Un jour je t'aimerai moins

Bref, l'amour c'est compliqué et temporaire, ton poème est un état de fait : on s'aime mal la plupart du temps.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 12 sept 2015 à 21:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ishtar,

Cela me fait pense à je t'aime moi non plus, Un verbe aimer qui finalement devient l’héroïne et la force de tes vers.

Bisous James

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 12 sept 2015 à 21:42 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Magali,

Des mots toujours très forts pour exprimer tes émotions !
Merci pour le partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
3408 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 12 sept 2015 à 22:17 Citer     Aller en bas de page



J'aime beaucoup.
Ce verbe aimer si bien développé.
Un texte fort d'émotion et tellement vrai.
Merci Ishtar.

Lil"

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ale
J'adore.
Alexandre


Quelle réactivité ! Merci beaucoup. Je suis heureuse que tu ais aimé.

Citation de athena 38540
Tellement bien dis



Laure



Merci

Citation de Le Poète Masqué
Bonsoir Ishtar,

J'ai adoré l'opposition qui réside dans ce poème :

le refus de s'engager trop loin,
la peur des souffrances que peut provoquer l'amour,
une sorte de "Je t'aime - Moi, non plus" incessant.

Et pourtant des images fortes, comme celle où l'on s'imagine finir dans le même cerceuil.

On avoue l'amour que l'on éprouve et l'on retient ses élans, par peur de souffrir.
Tellement vrai, parfois !

Amitiés


Lorsqu'on avoue son amour, on prend le risque d'être déçu. Il m'arrive parfois de dire le contraire mais mes yeux lui disent que ce n'est pas vrai.
Merci Beaucoup.

Citation de Aude Doiderose
je ne t'aime plus mon amour
ou bien
Un jour je t'aimerai moins

Bref, l'amour c'est compliqué et temporaire, ton poème est un état de fait : on s'aime mal la plupart du temps.


Dis-donc, tu es un vrai Juke Box !
L'amour des débuts qui ressemble à une folle passion ne dure qu'un temps. Il faut ensuite composer avec les désires, les caractères de chacun. Si on y arrive, c'est que l'on s'aime vraiment.

Merci ma Doudou.

Citation de James
Bonsoir Ishtar,

Cela me fait pense à je t'aime moi non plus, Un verbe aimer qui finalement devient l’héroïne et la force de tes vers.

Bisous James


L'amour n'est-il pas le plus important ? Merci beaucoup James.

Citation de Sybilla
Bonsoir Magali,

Des mots toujours très forts pour exprimer tes émotions !
Merci pour le partage !


Mes amitiés

Sybilla



Merci Syilla pour ta lecture fidèle.

Citation de Lilania
J'aime beaucoup.
Ce verbe aimer si bien développé.
Un texte fort d'émotion et tellement vrai.
Merci Ishtar.

Lil"



Je ne l'aime pas...comme au début. Peut-être aussi fort (voire plus), mais pas de la même façon. J'aime le regarder dormir, me nicher dans son cou, faire semblant de dormir quand il va se coucher et sentir qu'il m'ôte mes lunettes, mon livre et qu'il réajuste la couette pour que je n'aie pas froid ; tout cela, le plus délicatement possible afin de ne pas me réveiller. Parfois, le matin, je me niche contre lui, je l'embrasse sur la joue et je lui dis : "je ne t'aime pas, tu sais ?". Il me regarde tendrement et me sourit.
Il y a des jours où le soleil brille.

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 13 sept 2015 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

magnifique
merci belle journée

 
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 13 sept 2015 à 03:51
Modifié:  13 sept 2015 à 03:53 par Bethsabée Mucho
Citer     Aller en bas de page

Ishtar, j'aime beaucoup ce poème. Et j'aime beaucoup la réponse que tu as faite à Lilania. Il se dégage de ces petits faits une telle tendresse... qui bien sûr, n'est pas de l'amour

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
11546 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 03:56 Citer     Aller en bas de page

Voilà tu as écrit ce qui devait être dit ...

Cette réponse que tu fais est juste magnifique : J"e ne l'aime pas...comme au début. Peut-être aussi fort (voire plus), mais pas de la même façon. J'aime le regarder dormir, me nicher dans son cou, faire semblant de dormir quand il va se coucher et sentir qu'il m'ôte mes lunettes, mon livre et qu'il réajuste la couette pour que je n'aie pas froid ; tout cela, le plus délicatement possible afin de ne pas me réveiller. Parfois, le matin, je me niche contre lui, je l'embrasse sur la joue et je lui dis : "je ne t'aime pas, tu sais ?". Il me regarde tendrement et me sourit.
Il y a des jours où le soleil brille."


Au plaisir.

  ISABELLE
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 04:00
Modifié:  13 sept 2015 à 04:08 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Citation de Vénusia
magnifique
merci belle journée



Je suis heureuse qu'il te plaise. Merci beaucoup.

Citation de Bethsabée Mucho
Ishtar, j'aime beaucoup ce poème. Et j'aime beaucoup la réponse que tu as faite à Lilania. Il se dégage de ces petits faits une telle tendresse... qui bien sûr, n'est pas de l'amour


Mes parents sont mariés depuis 48 ans. Ils se disent tous les jours combien ils s'aiment. Souvent je m'interroge. S'aime t-on plus parce qu'on se le dit ? Je ne pense pas. Si on reste avec l'autre malgré tout (c'est fou ce qu'il y a de choses dans se "malgré tout" ), c'est parce qu'il y a beaucoup plus que de l'affection merci beaucoup pour tes mots.

Citation de Maschoune
Voilà tu as écrit ce qui devait être dit ...

Cette réponse que tu fais est juste magnifique : J"e ne l'aime pas...comme au début. Peut-être aussi fort (voire plus), mais pas de la même façon. J'aime le regarder dormir, me nicher dans son cou, faire semblant de dormir quand il va se coucher et sentir qu'il m'ôte mes lunettes, mon livre et qu'il réajuste la couette pour que je n'aie pas froid ; tout cela, le plus délicatement possible afin de ne pas me réveiller. Parfois, le matin, je me niche contre lui, je l'embrasse sur la joue et je lui dis : "je ne t'aime pas, tu sais ?". Il me regarde tendrement et me sourit.
Il y a des jours où le soleil brille."

Au plaisir.


Je ne sais pas si c'est ce qui devait être dit, c'est juste ce que je ressens. Lorsque l'on n'imagine pas sa vie sans l'autre peut-être est-ce de l'habitude, la peur du changement... ou alors c'est juste de l'amour. Il évolue au fil du temps.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15794 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

sublime
belle soirée

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3508 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Comme tous tes poèmes, j'adore cet écris qui crie l'amour, la tendresse.
Merci Mag pour ces mots, c'est beau.
Amitiés.
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 sept 2015 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
sublime
belle soirée



Merci beaucoup Mido

Citation de Emme
Comme tous tes poèmes, j'adore cet écris qui crie l'amour, la tendresse.
Merci Mag pour ces mots, c'est beau.
Amitiés.
Emme


Que veux-tu, sous cette façade de pierre se cache un cœur tendre

 
lagouttedor


l'amour a ses raisons que la raison ignore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
245 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2013
Dernière connexion
25 juin 2018
  Publié: 13 sept 2015 à 18:46 Citer     Aller en bas de page

Continues tout simplement à essayer d'aimer comme tu le rêves...

  mes respects
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 15 sept 2015 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Merci

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 21 sept 2015 à 12:45 Citer     Aller en bas de page

Des mots très puissants et inhabituels pour exprimer l'amour. Bravo !

Merci pour ce très beau poème.

Belle soirée,
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13599 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 26 sept 2015 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Bernylys pour ce gentil message.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1293
Réponses: 18
Réponses uniques: 14
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le réfugié (dans ma rue 5/, dédié à Lilia) (Tristes)
Auteur : Catwoman
Je t'aimerai comme ça (Amour)
Auteur : Lilania
Au cap (Autres)
Auteur : Galatea belga
Les cloportes aussi ont besoin de soleil. (Autres)
Auteur : Adamantine
Au fond de ma bouche (Autres)
Auteur : Adamantine
Est-ce " leurre " ? (Citations personnelles)
Auteur : ode3117
Regarde notre monde (sybilla et James) (Collectifs)
Auteur : Sybilla
En m'oubliant... (Autres)
Auteur : Galatea belga
Les confidences d'une tasse " à thé " (Loufoques)
Auteur : ode3117
La musique (Amour)
Auteur : Lullaby
Etats d'âme (Autres)
Auteur : Lilania
(Amour)
Auteur :
Automne sur le Détroit (Amour)
Auteur : Galatea belga
Lettre à une amie perdue (Amour)
Auteur : Le Poète Masqué
Sur le quai ( retour de pêche ) (Autres)
Auteur : ode3117

 

 
Cette page a été générée en [0,0568] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.