Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Hector L'archer
13181 membres inscrits

Montréal: 14 août 09:17:09
Paris: 14 août 15:17:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Portrait sous vers :: Portrait sous vers - 5 - Hubix-jee Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18399 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 août
  Publié: 17 mai à 09:33
Modifié:  19 mai à 11:41 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Bonjour à tous

Voici l'interview d'Hubix-Jee :


1/ Hubix, en voilà un pseudo énigmatique, peux-tu nous expliquer ce choix ?

Quand je suis arrivé sur LPDP, j'avais pris le pseudo de HEAK 1925, que j'ai changé. Tout d'abord en Hubix-J. Felert, qui est, sans le J. au milieu, un clin d'œil au chanteur Hubert-Félix Thiéfaine, auquel j'ai un peu transformé le prénom, en inversant certaines lettres. Puis en Hubix-Jeee, comme le personnage de mon journal, si j'ai le droit de le citer, donc, un simple hommage, en quelque sorte, à un artiste que j'apprécie beaucoup...


2/ Qu'est ce qui t'a amené sur LPDP ?

Effectivement, je suis arrivé le jour de Noël 2010, sur le site, alors, que, auparavant, j'ai publié pas mal de poèmes, entre 2007 et 2010, sur un autre site aujourd'hui en stand-by. Mais au bout d'un certain temps, j'ai commencé à m'y ennuyer, le site n'étant pas super au point techniquement, je suis donc parti, mais l'envie de publier ne m'a jamais quitté en fait. Alors, j'ai cherché sur le net des sites de poésie amateur et, j'en ai visité quelques-uns, et LPDP est celui qui correspondait le mieux à mes attentes. J'ai lu suffisamment de poèmes pour me donner envie d'y participer, je me suis inscrit et j'ai été très bien reçu de la part des administrateurs, cela m'a encouragé à publier et j'ai franchi le pas...


3/ Cela fait donc déjà 10 ans que tu es sur le site, qu'en retiens-tu ? peut-être des faits/ rencontres marquants ?

Depuis donc, 10 années, ce que je retiens, en dehors de la diversité, l'éclectisme des poèmes publiés, le choix de nombreuses autres rubriques liées à l'écriture, ou le simple fait de pouvoir parler de tout et de rien, c'est surtout les rencontres faites, au fil des ans, mêmes virtuelles, elles restent importantes, par rapport au fait de pouvoir partager la même passion, comme une communauté autonome, qui vivrait, vibrerait, ensemble, serait (plus ou moins) sur la même longueur d'onde, en fait... De 2010 jusqu'à aujourd'hui, j'ai lu et apprécié, des personnes de qualité, avec leurs différences, sociales, culturelles, géographiques, d'âge et tout cela n'a été qu'un enrichissement perpétuel... Évidemment, tout n'a pas été toujours parfait, il y a eu des périodes difficiles, liées surtout aux polémiques, mais qui n'ont pas duré trop longtemps, heureusement, un peu comme la météo, en fait, avec des variations, plus ou moins aléatoires, mais, dans l'ensemble, le bilan est positif... Certaines personnes se sont éloignées quelque peu, je me souviens surtout de quelques-uns avec lesquels j'entretenais de bons rapports, poétiques, comme écrinf, pluriels, Marcel 42 et ODIN, sans oublier cérianthe, une artiste peintre que j'ai connue sur un autre site et qui a quelque peu disparu du paysage. Ainsi va la vie...
Aujourd'hui, je suis toujours passionné par la poésie et je découvre avec plaisir de nouvelles personnes qui viennent proposer leurs écrits, avec sans doute les mêmes désirs et les mêmes peurs que moi...


4/ Tu as cité le mot que j'attendais et qui je trouve te définit plutôt bien, l’éclectisme d'où cette curiosité te vient ?

En fait, dans ce que j'écris je ne sais pas s'il faut parler d'éclectisme. Peut-être que certains lecteurs trouvent que je me répète, qui sait ? En règle générale, j'essaie surtout de trouver des sujets qui puissent m'intéresser, c'est souvent en cela que l'on peut (re)sentir la répétition, certains thèmes reviendront irrémédiablement. Alors je tente des approches différentes, autant que possible, souvent complexes, faisant des recherches sur la sonorité des mots, leur sens et leur synonymie... La mort, la folie, la violence, le rêve, la femme, la poésie, sont des thèmes abordés, surtout sur le mode sérieux... Depuis, j'ai changé ma manière d'aborder l'écriture, en allant plus vers cet éclectisme, dans la forme, en la variant le plus souvent possible, nombre de vers par strophe, diverses possibilités de rimes, entre autres... Sinon, l'éclectisme, au niveau des goûts personnels, sans doute, par rapport à la curiosité, celle qui permet d'apprendre, de partager, encore et toujours, sur des sujets divers. Même si, comme beaucoup de personnes, j'aurais tendance à me focaliser sur des généralités, particulièrement dans le domaine artistique et culturel, cinéma, musique, Bande Dessinée, poésie, littérature, peinture, mais aussi sciences, astronomie, biologie, neurologie, environnement, et vers des sujets qui m'attirent moins, mais qui me semblent importants, politique, philosophie, etc... Je pense également, même si je peux me tromper, que beaucoup d'autres personnes sont dans le même cas... Après, je n'ai pas la science infuse et j'ai certainement encore beaucoup de lacunes à combler et c'est tant mieux...


5/ Tu es à l'origine de plusieurs posts dans la rubrique "De tout et de rien" qui permettent aux membres d'évoquer leurs lectures et les films/séries qu'ils apprécient, c'est important pour toi ce partage ?

Primordial, je dirai, le partage, le dialogue, la discussion, tout cela apporte beaucoup à chacun(e), enrichissant son savoir, trouvant parfois des réponses à des questions sur soi-même, découvrant des choses magnifiques, dont on ignorait l'existence, s'amusant, voire même pour certain(e)s, acquérir une sagesse bienvenue... Quand on pense, pour la génération des cinquantenaires, s'il y a 40 ans, il n'y avait pas internet, que l'on ne pouvait pas comme aujourd'hui, aussi facilement trouver des interlocuteurs pour discuter. Même si cela reste virtuel, l'important reste la notion de partage, c'est avec cela que l'on avance, que l'on progresse, que l'on se nourrit, d'une certaine façon, mais toujours ensemble...
Concernant les posts, il y en a 3 : cinéma, musique Bande Dessinée, simplement parce cela me passionne, d'ailleurs plus que la poésie, mais que j'aimerais que les gens qui lisent ces posts, puissent découvrir, apprendre, vivre des émotions, en allant plus loin, dans leurs recherches...
C'est surtout cela qui m'intéresse, je profite, en fait, de la possibilité qui m'est offerte par LPDP...


6/ J'ai aussi remarqué que tu étais féru de jeux de mots, certains artistes t'ont-ils inspiré sur ce point précis ?

C'est vrai que j'aime beaucoup jouer sur les mots, simplement parce que les mots ont cette faculté d'être (é)mouvants, parfois, on peut jongler avec leur légèreté, les malaxer, les pétrir, de bonnes intentions, bien sûr, ils se laissent faire sans rechigner, parce qu'ils ont bon fond, en fait, ils ont le goût des paroles en l'air qui savent se reposer, alors je m'amuse avec eux, ils restent dociles et maniables... Ils me font juste confiance.
Je ne sais pas vraiment s'il existe quelqu'un qui m'aurait inspiré, dans ce sens-là. Je ne pense pas que ce soit un poète, en particulier, parce que j'ai ce défaut de ne jamais me souvenir de ce que je viens de lire, très peu de temps après. À l'école, je le reconnais, j'étais très mauvais en récitation, malgré le fait que j'aimais lire ces poèmes, ma mémoire, elle, refusait de retenir le moindre mot si joliment écrit, et pourtant, j'aimais plus les dictées, bref, les romanciers, non plus, ni classiques, ni modernes. Non, je ne sais pas vraiment d'où m'est venu cet amour des jeux de mots, mais ce que je sais très bien, c'est qu'il y a une personne qui me l'a donné, mais qui n'est ni un poète ni un écrivain... Cet homme, j'en ai déjà parlé sur LPDP, je ne sais plus quand, mais je me souviens lui avoir rendu hommage lorsqu'il est disparu. Parce que, chaque semaine depuis pas mal d'années, même encore aujourd'hui, je vois son nom qui me laisse à deviner tout le talent qu'il a pu avoir pour créer, construire, fabriquer ses mots-croisés, qui font mon bonheur, où, là, les jeux de mots sont légions. Michel Laclos, un homme remarquable, illustre inconnu, dans un domaine qui n'a pas la reconnaissance qu'il mériterait... Un verbicruciste, rien que le nom déjà, ça ne peut pas dire grand-chose à personne et pourtant, si les gens savaient, le travail que cela devait représenter, l'esprit, l'intelligence, la subtilité, la rigueur, la précision, pour créer des définitions qui enrichissent l'esprit, comme il pouvait si bien le faire... Je reste persuadé que je lui dois beaucoup...Il ne le saura jamais, vous si...


7/ Tes poèmes mélangent à la fois des jeux de mots mais aussi souvent plusieurs univers, si tu devais expliquer à un nouveau lecteur comment aborder ta poésie, que dirais-tu ?

La réponse est ici plus difficile. Disons, que je pourrais trouver des mots pour définir mes poèmes, par exemple, fantastique, dans le sens où la normalité est mise à rude épreuve, absurde, où la logique se perd en chemin, abscons où le lecteur ne comprend pas grand-chose, décalé, où ce qui paraît réaliste ne l'est pas forcément, onirique, où la limite entre la réalité et le rêve devient confuse… Plutôt une poésie de concepts, d'univers, de mouvements, vers l'extérieur comme vers l'intérieur, où je reconnais le désir profond de m'éloigner à tout prix de la réalité, d'aller vers une abstraction qui modifierait l'image et son point de vue... J'ai beaucoup de mal, par exemple, à parler d'événements réels, liés à l'histoire, entre autres, je préfère inventer, imaginer... Alors, pour que les personnes qui ne me connaissent pas puissent, à la rigueur, tenter de comprendre mes poèmes, il y a une manière, simple, qui est utilisée pour la musique et le cinéma, dans certaines revues, comparer avec des artistes et leurs univers similaires...

Exemples: un artiste qui a un univers avec lequel j'ai des similitudes, c'est David Lynch, la complexité, la confrontation rêve/réalité, l'étrangeté, le côté poisseux, parfois, la folie sous-jacente...

* Jeff Nichols : l'onirisme, les éléments que l'on ne peut maîtriser, le côté enfance qui resurgit, la propension à l'incompréhension du geste...
* Stanley Kubrick : pour le traitement de sujets divers, de son côté absurde des situations, de la folie prégnante de l'individu dans un environnement hostile, de la violence prête à surgir n'importe quand...
* Luis Buñuel : le surréalisme, où l'intervention de choses aberrantes dans une situation au paraître normale, la distorsion du sens premier de l'image telle qu'elle peut être comprise, le paradoxal...
* Brian Eno : le côté mystique, planant, céleste, où la métaphysique rencontre la spiritualité sous une forme géométrique...
* Krzysztof Penderecki : pour le côté déstructuré, de la logique, de sensation de malaise, d'effets de trouble, de déliquescence de la pensée...
Certains peintres tels, Jackson Pollock, Egon Schiele, Yves Tanguy, Jean-Michel Basquiat ou des dessinateurs, comme Druillet, Möebius, Bilal, Siudmak, rockeurs, comme Frank Zappa, Alice Cooper, animateurs, comme Tex Avery, pour le côté déjanté que je n'ai pas encore trop montré...
Ce qui donne, je pense, une base sur laquelle, peuvent se créer des liens, plus ou moins ténus, avec l'univers de ces artistes et les poèmes que j'écris...

8/ Tu as déjà cité pas mal d'artistes mais j'ai une question un peu plus précise. En cette période particulière dans le monde où la majorité des lieux culturels et artistiques sont fermés, quelle serait pour toi la sélection idéale d’œuvres à entreposer si tu avais une salle de musée à aménager ?
(cela recouvre bien sur tous les arts, j'y inclus aussi les productions télévisuelles)


Déjà, en arts, je ne suis pas attiré par tous, par exemple, l'architecture et la sculpture ne m'attirent pas du tout, alors s'il fallait aménager un musée d'arts, je ne pourrai quand même pas les oublier...
Alors pour répondre avec justesse, je mettrais les arts par classification, comme l'a fait Étienne Soureau, en les aménageant dans une salle prévue à cet effet, en essayant de trouver un thème à aborder pour traiter chacun comme il se doit, en sachant qu'il sera possible de changer de thèmes à volonté, les années suivantes, mais uniquement constitué d'artistes et d'œuvres que j'aime, personnellement... Ce que chacun(e) pourrait faire également, de son côté...
Bien entendu, il y aurait une salle pour la musique, une pour la peinture, une pour la littérature, une pour la poésie, une pour le cinéma, une pour la Bande Dessinée, une pour la télévision et cela serait précisé pour ne pas que les amateurs des arts non proposés soient leurrés... Le thème serait le cinéma...

Après, si je peux proposer des œuvres, je citerai plutôt des artistes dont l'œuvre suivrait... tel que Mozart et Beethoven, Gershwin et Toulouse-Lautrec, Van Gogh et Renoir, Ray Charles et Johnny Cash, Giger et Druillet, Bilal et Reiser, Agatha Christie et Gaston Leroux, Marcel Pagnol et Sacha Guitry, Laurel et Hardy, Hergé et E.P.Jacobs, The Twilight Zone et The X-Files, The Prisonner et The Avengers (Chapeau melon et bottes de cuir), David Bowie et Bob Dylan, Enya et Loreena McKenitt, ceux qui ont fait de la pantomime un écrin artistique, tels Debureau, Buster Keaton, Jacques Tati, Jerry Lewis, Pierre Étaix, Jim Carrey, Abel et Gordon, les Deschiens, Albert Dubout et Caran d'Ache, Jacques Prévert et Boris Vian, Bruce Springteen et Chris Isaac, John Keats et Emily Dickinson, Christopher Nolan et David Fincher, Nelson Mandela et Gandhi, Marie Curie et Pasteur, Freud et Kant, Abraham Lincoln et John Kennedy, Mohamed Ali et Martin Luther King, The Marx Brothers & The Monty Python, Les Beatles et les Rolling Stones, Alexandre Dumas et Eugène Sue, Akira Kurosawa et Kenji Mizoguchi, Peter Gabriel et Sting, Jodorowki et Buñuel, Will Eisner et Robert Crumb, Christophe et Higelin, Baudelaire et Verlaine, Tex Avery tout seul, Gene Kelly et Fred Astaire, Popeye et Olive Oil, Prince et Michael Jackson, Twin Peaks et Californication, Bong Joon-ho et Park Chan-wook, Anthony and the Johnson, Louis Armstrong et Charlie Parker et Chet Baker et Miles Davis et Marcel Gotlib... Une liste non exhaustive qui vaut ce qu'elle vaut.


9/ Quelles seraient pour toi les améliorations à apporter au site pour faciliter la découverte de textes/membres différents ?

N'étant pas un spécialiste de technique, encore moins dans la gestion d'un site, je ne vois pas trop en quoi je pourrai être utile dans l'amélioration de LPDP, au moins j'avoue une faiblesse... !


10/ As-tu quelque chose à rajouter, un sujet que nous n'aurions pas abordé et qui te semble pertinent ?

Des sujets à aborder, non, comme ça, de but en blanc, je ne vois pas vraiment, sinon, le fait que, ayant fait partie, un temps, de l'équipe de gestion, je me suis bien rendu compte, au final, de la difficulté de la chose. Même si plaisir il y avait, je ne pense pas être non plus très doué en la matière, je suis plus un rêveur, imaginatif et le réel, le concret me semble parfois inatteignable... Donc, je laisse cela à des personnes plus compétentes...


Un grand merci à lui de s'être prêté au jeu

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23302 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 17 mai à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à BESTIOLE et à toi HUBIX
Ce fut un plaisir pour moi de pouvoir lire cet interview. Une bonne lecture qui contraste avec cette météo incertaine.
Comme toi, cela fait dix ans que nous sommes sur la LPDP.
J'ai toujours bien apprécié tes jeux de mots subtils.
J'ai aimé cherché les vieux films, les musiques qui correspondaient à des évènements et pouvoir t'en parler pour que tu les détailles en bon connaisseur que tu es et là j'étais comblée.
Merci pour nous dévoiler tous les personnages que tu aimes, dont certains me sont inconnus, cela me donne la possibilité de faire des recherches sur leurs oeuvres.
Les personnes que tu cites et qui ont disparues me laissent un profond regret, moi aussi je les appréciais.
Même si je ne réponds pas toujours à tes écrits, j'en ressens toujours quelque chose de bon, mais je ne sais pas trouver les mots qu'il faut.
Merci de nous avoir consacré une partie de ta présence sur ce site.
Merci à BESTIOLE.
Je vous envoie à tous deux mes amitiés.
Un plaisir pour moi aussi.

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
228 poèmes Liste
5750 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
14 août
  Publié: 17 mai à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Eh bien ! voilà une belle entrevue qui me permet d’éclairer un peu mieux mes lectures d’Hubix-Jeee.

Le foisonnement de références était déjà sensible à mes yeux dans sa poésie. Après cet éclairage il devient transparent. Je devrais lire plus souvent le journal.

Enfin, quelqu’un qui a Twin Peaks dans ses références... j’applaudis des mains et du cœur.

Merci à vous deux.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
790 poèmes Liste
22658 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 août
  Publié: 17 mai à 13:24 Citer     Aller en bas de page

Voilà un portrait sous vers qui éclaire sur son écriture singulière.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12416 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
14 août
  Publié: 18 mai à 01:52 Citer     Aller en bas de page

Eh bien voilà une rencontre également très intéressante qui nous permet d'entrer un peu plus dans l'univers d'Hubix-Jeee

Merci à vous deux pour ce rendez-vous

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
478 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
14 août
  Publié: 18 mai à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Effectivement, cette rencontre est riche et passionnante.

Catherine

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 19 mai à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
un portrait très intéressant. Merci de nous avoir ouvert (ou entre ouvert), les portes de ton univers qui est à la fois riche et complexe. Chacun à notre manière avons certaines choses en commun, un goût pour les jeux de mots, un univers quelque peu décalé, une curiosité de tous les instant.
Question écriture, les thèmes sont un peu différents. Ceux que tu cites sont, entre autres, la mort, la folie, la violence, thèmes que je n'aborde pas très souvent voire rarement, par contre le rêve et la femme sont des sujets que nous partageons.
Se prêter au jeu de l'interview est une bonne chose je trouve car ça nous permet d'avoir un regard différent ou du moins un regard plus profond sur l'auteur et ses écrits.
Merci à toi et à Bestiole pour ce moment plaisant et instructif.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12416 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
14 août
  Publié: 19 mai à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin

Se prêter au jeu de l'interview est une bonne chose je trouve car ça nous permet d'avoir un regard différent ou du moins un regard plus profond sur l'auteur et ses écrits.



Je te rejoins

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
207 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
14 août
  Publié: 19 mai à 11:38 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce portrait approfondi et révélant une personnalité correspondant finalement assez bien à ce que je lis de Hubix-Jeee, mais en plus condensé !

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14279 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 août
  Publié: 20 mai à 01:57 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie de plus en plus ces portraits sous vers. C'est intéressant de savoir qui se trouve derrière les poèmes et textes. Je ne suis pas cinéphile et il me manque pas mal de références mais j"aime découvrir.
Merci de t'être un peu ouvert à nous.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
15317 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
13 août
  Publié: 21 mai à 09:53 Citer     Aller en bas de page



e ne commente pas tous les poèmes d'Hubix Jee :-) mais je vais lire toutes ses publications. son monde m'est familier quoiqu'il ne soit Passi évident le comprendre.
J'aime ses jeux des mots, son surréalisme et sa façon d'être souvent "noir" sans utiliser tous l'i]ambaradan[/i] typique de textes du genre triste ou d'horreur.

J'apprécie aussi sa passion pour le cinéma beaucoup moins celle pour la Bd car je ne connais pas cet univers artistique.
Souvent, en pointe de pieds je vais écouter ses propositions musicales et j'en utilise pas mal avant d'écrire :-) .

HubiX, reste pour un moi un mystère mais dans cette vie nous sommes entourés de mystères et ça ne nous empeche pas de vivre avec plaisir et avec une curiosité genuine qui se renouvelle jour, après jour.

J'aime quand il nous fait entrer un peu dans son monde de la création: il n'est jamais banal et il aborde souvent le domaine de la neuroscience qui m'attire tant.

Merci enfin à Virginie pour avoir su poser des questions sensibles et éclaircissantes à cet ami poète singulier et talentueux.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
1322 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 24 mai à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Très agréable portrait, haut en couleurs et en références.
Ces références qui errent, tels des fantômes, dans les compositions d'Hubix.
Un poète qui possède une magie de la formule pour nous emmener dans des images que ses mots tracent dans un certain surréalisme, nous laissant toute liberté d'habiller notre imaginaire.

Merci Hubix et Bestiole

Adria

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
2768 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
10 août
  Publié: 4 juin à 09:13 Citer     Aller en bas de page

Hubix aux multitudes références culturelles
Cela est une source inépuisable pour tes créations...
Avoir de la matière est important, elle enveloppe nos mots avec persuasion, ici en est le résultat...
Vraiment bien de savoir (en dehors des clous) ce qui façonne une personne, sa mine d’or...
De belles pierres précieuses vont nous éblouir, j’en suis persuadé, vive tes pépites à venir


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18399 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 août
  Publié: 8 juin à 16:08 Citer     Aller en bas de page

merci à tous pour les commentaires

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5636 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
14 août
  Publié: 10 juin à 02:51 Citer     Aller en bas de page

Voilà un portrait foisonnant où j'aime à venir puiser.
Cela m'apporte bien sûr un éclairage pour aborder tes textes mais aussi, et surtout, une foule de directions à emprunter.
Merci à vous deux pour ce très bel échange.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2717 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
13 août
  Publié: 30 juin à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Le portrait d'un auteur à la pensée foisonnante et fascinante.. Merci.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20752 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
10 août
  Publié: 7 juil à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Tu nous prévoirais un sacré musée, dis donc... L’œuvre d'une vie j'ai envie de dire. J'ai beaucoup apprécié lire ton portrait !

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
6801 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 13 juil à 06:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à vous...

J'ai attendu quelque peu avant de répondre, pour deux raisons, la première, positive, le fait de permettre un certain recul qui puisse donner à réfléchir, la seconde, de fréquents problèmes de réseau avec la box, qui ne m'autorise que peu de temps...

Du coup, la seconde allant mieux, je profite de cette liberté virtuelle pour cela...

ODE, dix ans de plaisir de lecteur, de rencontres poétiques de tous les styles, de voyages mentaux, de partage (ré)créatif, cela n'est pas rien. Les jeux de mots sont pour moi une évidence, l'humour étant un moteur essentiel à l'écriture, celle que j'aime et, même si elle ne donne pas nécessairement des poèmes drôles, me permet de faire travailler l'imagination, ce qui donne un éclectisme, en matière de fond et de forme, m'éloignant de ce côté routinier, répétitif qui peu lasse, à la longue. Le cinéma est une passion, première, et ça m'intéresse d'avoir la possibilité de la partager avec qui le veut, ce qui explique la liste que je propose au fil du temps, liée au cinéma et à son histoire. Pour la musique, cela reste plus aléatoire, allant de nouveautés, découvertes ou classiques de divers genres, mais toujours liée à mes goûts, après écoute, bien entendu, je ne parle que de ce que je connais. Oui, tous ces gens listés, sont une partie de ceux qui comptent pour moi, qui ont traversé ma vie de lecteur, auditeur et spectateur et laissé leurs empreintes. Les poétes qui s'en sont allés, auront, au moins, su partager leur créations. Le fait de ne pas répondre à un poème ne me dérange pas, vu la différence, parfois, entre les lectures et les réponses, sachant pertinemment la difficulté de trouver les mots, justes, par rapport à une autre difficulté, celle de comprendre mes poèmes, cela allant de soi. J'en ai finalement pris l'habitude...

JB, c'est vrai que les références foisonnent, à ne plus savoir vers qui aller, je comprends que certain(e) peuvent trouver cela trop en quantité, mais bon, j'avais la liberté et l'opportunité de me laisser à cela, établir une liste, moi qui adore cela, je ne m'en suis pas privé. Après, c'est à chacun(e) de se forger une opinion la-dessus, ce n'est plus de mon ressort. Mon journal est plus une auto-biographie fictive qui me permet, d'abord, d'utiliser la prose comme moyen d'expression et , ensuite, de faire travailler mon imagination à travers les aventures plus ou moins décalées, délirantes et surréalistes, de personnes tout droit sorties de mon cerveau bouillonnant, avec, en prime, la toujours belle Sally Beee, 2587 ans et toutes ses dents. Quant à Twin Peaks, référence télévisuelle absolue, dont l'univers, celui de David Lynch et Mark Frost, n'est pas si éloigné de celui de mes poèmes, l'influence, sans doute...

Aude, oui, j'ai sans doute une certaine singularité dans ma manière d'aborder certains sujets en poésie, qui peut appeler la curiosité de certain(e)s et également éloigner d'autres, de part le côté hermétique de certains écrits. C'est le prix à payer, mais je ne le regrette absolument pas...

Isabelle, il y a de place pour tout le monde dans cet univers et je laisse le soin à chacun(e) de s'y perdre quelque peu, vu que ça ne fait aucun mal...

Catherine, bon les commentaires se réduisent et il m'est difficile d'en rajouter plus que ce qu'il n'en faut...

Pierre, la complexité est certaine, elle fait partie de mon processus de réflexion, ce qui ne donne pas toujours, je le sais bien, des textes qu'on peut facilement appréhender. Oui, je sais que tu aimes autant que moi, les jeux de mots, ce qui me fait agréablement plaisir, prouvant que l'on peut faire de l'humour en poésie, avec le décalage et autant de créativité, parfois même subversive, que possible.C'est bien là l'intérêt de la poésie, dans sa lecture, la possibilité de diversifier les thèmes et d'aller dans des univers que l'on ne connaît que trop peu, moi ça me plait de me retrouver dans un endroit inconnue et d'avoir à me débrouiller pour me situer à l'intérieur, car je n'ai pas peur de m'y perdre. Le côté découverte de ce jeu est certainement instructif pour beaucoup, du point de vue de la personnalité concernée et de celui des connectivités intellectuelles, humaines ou artistiques avec la personne interviewée...

Quitterie, je suis bien celui qui a écrit tout ce que tu lis et je le confirme... et la condensation ne peut rien y faire de plus...

Magali, moi aussi, j'ai bien apprécié les questions de Vinnie et le fait de se dévoiler quelque peu, sur certains sujets. La cinéphilie n'est pas un passage obligé pour s'intéresser au cinéma, de même pour d'autres sujets que je traite dans "de tout et de rien", il faut juste de laisser (em)porter par les univers proposés, après, il s'agit juste d'une question de goût personnel...

Lilia, je sais très bien que tu lis ce que je publie, je n'ai jamais douté un seul instant de ce fait, laissant place, j'imagine, très souvent, à la perplexité, liée sans aucun doute à un certain surréalisme, un côté décalé, trop, pour beaucoup, qui perdent aisément le fil, l'emploi coutumier de termes rares et si peu usités que beaucoup se demandent (peut-être!) si je ne les ai pas inventés. Cinéma et BD, même combat!, deux médiums tout aussi passionnants l'un que l'autre. La musique est une amie qui me suit au quotidien. je suis, effectivement un excellent cultivateur de mystère(s) et je l'assume, même si, du fait de cette interview, je me suis mis à découvert, quelques instants. La banalité n'est pas ma tasse de saké, essayant de varier autant que possible, fond et forme, allant, ce qui peut paraître contradictoire, vers des univers de connaissance, dont la neuroscience est...

Adria, oui, je suis coloré de partout, métissé de bout en bout et fier de l'être, comme lié aux références citées. J'aime aussi les fantômes, entités errantes dans le subconscient, toujours aptes à conditionner l'écriture, sans avoir besoin de donner une direction. Surréalisme, terme approprié qui me colle à la peau comme habits de fortunes (diverses!). Les images créées sont des conduits cérébraux où l'écriture emmène celles et ceux qui le désirent le plus loin des possibles...

marchepascal, la matière, indispensable, pour ce qui est de la création poétique, celle qui donne ce plaisir insensé, ces instants de solitude qui mènent au voyage intellectuel, à travers l'univers de la pensée...

Vinie, merci à toi, ta patience et ta pertinence...

L'oncle, voilà, tu as tout compris, saisi, de ce que je suis. Tu as appuyé sur le bon bouton, celui qui donne la bonne réponse, celle que j'attendais. "Une foule de directions à emprunter"... C'est exactement cela qui me motive dans la poésie, ce pouvoir de quitter la réalité, de se retrouver à mille lieues du monde, ailleurs, là où l'esprit sait se ressourcer pour offrir aux yeux de chacun(e)s un chemin à emprunter... Et, effectivement lorsque l'esprit est foisonnant, il va très loin...

SienKieWicz, le plaisir est présent, ici, lorsque je lis ce que tu penses, et même si la fascination que je peux exercer, parfois, me touche, elle n'est qu'une goutte dans l'océan de la poésie...

Lunastrelle, oui, j'ai bien les musées immenses où l'on peut se promener comme dans une mégapole artistique, livrant aux yeux et aux oreilles des émotions infinies, où chacun(e) peut, à loisir, choisir ce qui l'attire, ce qu'il/elle aime et approfondir ses connaissances pour mieux les partager, ensuite...

Je vous remercie, toutes et tous, humblement...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1383 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
13 août
  Publié: 15 juil à 09:02 Citer     Aller en bas de page

Très intéressant. Je ne connaissais pas Michel Laclos!

  🌷
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
6801 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 17 juil à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Merci chère étudiante québécoise...

Le fait est, de part ta découverte, que Michel Laclos, verbicruciste de (très) haut niveau est un artiste en sa matière, mais reste un inconnu universel, même pour les amateurs de mots-croisés, dont j'en suis persuadé, la plupart ignore son nom...

Cet homme-là m'a fait aimé les mots-croisés, moi qui ne les aimais si peu étant enfant, observant ma mère passer un temps certain à remplir ces cases blanches vides, autour des cases noires, déjà pleine, de noir, ce que j'ignorais... Lorsque je découvrais la page qu'elle avait laissé ouverte, je lisais avec intérêt et curiosité, mais ne comprenais absolument rien à toutes les définitions proposées, surtout qu'elle aimait les grilles extra-larges...

Bien des années plus tard, la vie m'ayant donné des centres d'intérêt autres, je me suis remis à essayer d'en découdre avec ces grilles, en prenant soin de commencer petit petit et de ne pas regarder la solution avant la fin et, peu à peu, j'y ai pris goût d'autant plus que cela m'a apporté des connaissances, dont beaucoup ne faisaient pas partie de ma boite à neurones et, un jour, il est apparu, à mes yeux vus et je n'en suis jamais revenu...

Je lui dois, sans aucun doute l'amour des jeux de mots... des mots... même s'il reste encore aujourd'hui, quelques années après sa disparition un inconnu pour beaucoup...

Amitiés...

Hubix.

 
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1383 commentaires
Membre depuis
1er mars 2019
Dernière connexion
13 août
  Publié: 7 août à 10:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Merci chère étudiante québécoise...

Le fait est, de part ta découverte, que Michel Laclos, verbicruciste de (très) haut niveau est un artiste en sa matière, mais reste un inconnu universel, même pour les amateurs de mots-croisés, dont j'en suis persuadé, la plupart ignore son nom...

Cet homme-là m'a fait aimé les mots-croisés, moi qui ne les aimais si peu étant enfant, observant ma mère passer un temps certain à remplir ces cases blanches vides, autour des cases noires, déjà pleine, de noir, ce que j'ignorais... Lorsque je découvrais la page qu'elle avait laissé ouverte, je lisais avec intérêt et curiosité, mais ne comprenais absolument rien à toutes les définitions proposées, surtout qu'elle aimait les grilles extra-larges...

Bien des années plus tard, la vie m'ayant donné des centres d'intérêt autres, je me suis remis à essayer d'en découdre avec ces grilles, en prenant soin de commencer petit petit et de ne pas regarder la solution avant la fin et, peu à peu, j'y ai pris goût d'autant plus que cela m'a apporté des connaissances, dont beaucoup ne faisaient pas partie de ma boite à neurones et, un jour, il est apparu, à mes yeux vus et je n'en suis jamais revenu...

Je lui dois, sans aucun doute l'amour des jeux de mots... des mots... même s'il reste encore aujourd'hui, quelques années après sa disparition un inconnu pour beaucoup...

Amitiés...

Hubix.

J'adore aussi les mots croisés, les jeux et défis comme ceux-là! On ne peut que s'améliorer par la pratique!
Merci pour cette réponse.

Amitiés

  🌷
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 727
Réponses: 22

Page : [1] 2

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1036/13395

8.7%
 
 90 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 80 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 112 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 198 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.4%
 
 325 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0496] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.