Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 69
Invisible : 0
Total : 73
· Adria d'Orances · Cidnos · Elisa
Équipe de gestion
· In Poésie
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 05:53:41
Paris: 8 déc 11:53:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours de Novembre 2006 LA MER :: A mer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ghiltoniel
Impossible d'afficher l'image
Je n'accepterais jamais de faire parti d'un club qui accepte des gens comme moi
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
6 août 2006
Dernière connexion
10 avril 2011
  Publié: 9 nov 2006 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Vase gluante, danse effervescente
De milles brumes, incessante.
Lourd de sens, un ange meurt.
Une rancoeur intérieure m'effleure.
J'attirais la sirène, reine de ses sires.

La Mer créait jadis de belles callipyges
De telles Aphrodites, aimées,
caresses et vertiges
Baiser visqueux aux désarmés,
Qui coulent, de l'amour au doux martyr.

Ne serait-ce par là une vague frivole,
Qui l'accompagnera, en haranguant
L'onde de sa parole?
La mort l'enfile comme un gant,
Lui que la mer n'a jamais fait souffrir.

Il plonge, trouant aux bras l'abîme
Affamé d'un amour marin,
Lui que la mer abîme.
L'océan, saillant pèlerin,
De sa main accueillante peut tout faire périr.

 
Lui
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
159 commentaires
Membre depuis
3 août 2006
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 20 nov 2006 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

C'est riche, tordu et torturé à souhait. Bonne chance!

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 25 nov 2006 à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Original, j'aime bien la référence mythologique, le coté violent aussi .... l'image de baiser visqueux est sublime et le gant et ... bref j'adore

Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Ghiltoniel
Impossible d'afficher l'image
Je n'accepterais jamais de faire parti d'un club qui accepte des gens comme moi
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
6 août 2006
Dernière connexion
10 avril 2011
  Publié: 5 déc 2006 à 15:31 Citer     Aller en bas de page

Merci bcp vous deux pour vos commentaires, sont-ils mérités :p ?

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 8 déc 2006 à 20:12 Citer     Aller en bas de page


Très particulier et presque cruel..
En un mot très beau

Loup

  http://papemich.free.fr/
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1670
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0370] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.